Trouver une canne pour sa façon de pêcher
avatar

Je suis toujours surpris lorsque je découvre l’offre en matière de cannes, que ce soit des spinning, des castings, des téléscopiques, des cannes à truc, à bidule …. Une telle offre est un bien pour le pêcheur consommateur que nous sommes, elle fait monter la qualité et descendre les prix même si quelquefois ça ne saute pas aux yeux.

Pourtant on a quelquefois du mal à trouver sa canne, celle de ses rêves, celle qui ferait tout ou presque avec « une action comme ça parce que c’est mon action préférée ».

Essayer une canne en magasin en pliant le scion sur le sol moquetté ne nous donnera qu’une brève indication sur le fait qu’elle soit de pointe ou autre. L’idéal serait d’y monter un moulinet et pêcher avec une petite demi heure mais nos détaillants n’ont pas que ça à faire de stocker et payer des cannes de démonstration.

Les plus dubitatifs en magasin sont les débutants et les très expérimentés. Les débutants parce qu’ils ont lu plein de choses sur internet et ont plein d’idées reçues et les spécialistes car ils recherchent un truc si particulier que ça en devient la quête du Graal.

 

Pour les débutants auxquels s’adresse en priorité ce  propos je vais revenir sur quelques vérités afin de ne pas être déçu de son premier choix.

Imaginons que vous pêchiez majoritairement du bord  un fleuve, donc avec du courant, et aux leurres souples pour attraper de gros sandres. Il vous faudra une canne longue de plus de deux mètres, 2,4 ou 2,7m étant pas mal, assez puissante car vous utiliserez des TP lourdes et des gros leurres donc une canne MH ou H. Comme c’est pour le sandre vous allez gratter le fond donc il vous faut une canne à action de pointe sensible.

Vous pêchez la perche  du bord et le tout venant dans les canaux et rivières lentes, pas forcément en rock fishing mais il vous arrive d’avoir de petits leurres : Canne de plus de deux mètres, puissance L, action progressive (plie sur la moitié) avec pointe souple pour ne pas déchirer la gueule de la perche.

 

Vous pêchez le brochet en wading  ou du bord en étang avec des leurres passe partout (spinnerbait, chatterbait, PN..) : Canne de plus de deux mètres, action progressive, pas trop raide pour ne pas être gêné par les vibrations des leurres.

Idem mais en queue d’étang dans les herbiers en texan, canne puissante, de plus de deux mètres, action de pointe.

Vous voulez essayer le Big Bait : Pour les jerks : canne courte, action rapide. Pour les swimbaits, canne plus longue, action progressive. Pour les deux : puissance big bait donc XXH.

Le plomb palette du bord : Canne longue de presque 3m  pour pouvoir jeter au plus loin et de puissance M à MH, action progressive.

 

Vous êtes en barque : Canne de 1,8m à 2,1m, pas plus sinon  ça gène en action de pêche, puissance en fonction des leurres utilisés, action idem : leurre souple, canne raide et tactile, leurres durs ou métalliques canne souple.

Il est incontestable que c’est le pêcheur qui doit choisir la canne pour faire sa pêche et non l’inverse mais une canne déforme aussi le pêcheur, qui à cause de la qualité de sa  canne et du plaisir ressenti avec s’orientera vers une technique ou la canne excelle. Ne craquez pas directement pour une super canne, vous aurez tout le temps d’y revenir si ça vous plaît, faites vous la main sur une gamme moyenne.

Monobrin ou multibrins ? Multibrins pour commencer car on ne sent les avantages des monobrins qu’au bout de quelques années d’expérience. C’est comme apprendre à jouer de la guitare avec une Stratocaster US, on ne sent pas la différence avec une daube coréenne. N’allez pas trop vite en besogne, si vous débutez acceptez le fait que vous n’y connaissez rien et qu’il vous faudra tout essayer pour apprendre et trouver votre pêche.

 

Allez essayer au moins chez votre détaillant, voir la prise en main, la longueur du talon, l’action car un pêcheur corpulent, maigre, petit, grand, n’a pas les mêmes besoins qu’un autre  ne serait-ce que dans la longueur du talon car certains les apprécient courts, d’autres plus long….

Le mieux est d’avoir un détaillant sérieux et bien achalandé, ancien compétiteur qui a donc une expérience du matos d’exception, et qui saura vous conseiller en intégrant tous les paramètres  sans vouloir a tout prix vous fourguer la canne en promo dont il veut se débarrasser.

Un bon détaillant va vous demander ce que vous pêchez, ce que vous voulez pêcher, avec quelle technique, votre budget, vos attentes. Il vous proposera un choix en fonction de ces paramètres et grâce à ça vous aurez la canne qu’il vous faut ou presque, pas la coup de cœur qui dormira dans le garage.

 

Des détaillants sérieux comme cela il en existe plusieurs, certains spécialisés coup ou mouche, d’autres carnassier.  Personnellement j’ai la chance d’avoir une équipe au top avec les copains de Morvan Pêche à  coté de chez moi mais mon département ne manque pas de détaillants sérieux où  vous pourrez  aller pour vous équiper avec la bonne canne que vous ne regretterez pas pour la saison 2014.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Cannes et moulinet spinning, Cannes et moulinets casting, Equipement du pêcheur, le coin du débutant, pêche. Bookmark the permalink.

2 Responses to Trouver une canne pour sa façon de pêcher

  1. John says:

    Bonjour sylvain et bon anniverssaire (moi je suis du 30)
    Bien l article sur les cannes
    Tu me dis, j oublie. Tu m enseignes , je me souviens. Tu m impliques, j apprends !!!
    A bientot
    JOHN