Corégone : Stratégie de début de saison

Si vous avez la chance d’ habiter à une distance raisonnable d’un lac abritant le corégone, je vous conseille vivement d’aller le pêcher, surtout en ce début de saison où sa pêche est moins aléatoire qu’en plein été.

Le corégone est un poisson lacustre qui navigue sans cesse à la recherche de nourriture, soit il se nourrit sur le fond en recherchant les larves dans le substrat soit plus classiquement entre deux eaux en mangeant le zooplancton et les larves de chironomes qui remontent du fond ou redescendent de la surface.

Lire la suite

Les postes à brochets incontournables en fleuve et rivière

Le fleuve ou la rivière ont cet avantage d’être plus « lisibles » pour le pêcheur profane, en effet on remarque mieux les zones profondes et abritées sur ces biotopes susceptibles d’accueillir un grandgousier.

Découvrons ces postes à ne pas manquer sous peine de passer à côté de la pêche en les examinant selon la saison.

Lire la suite

Vif : En plombée, pas que pour le sandre

Si une grande majorité de pêcheurs au vif recherchent le carnassier au bouchon, il en est d’astucieux qui ont compris qu’on pouvait efficacement le pêcher en plombée.

Les seuls pêcheurs qu’on rencontre en plombée sont la plupart du temps des pêcheurs de sandre qu’on voit tendus à l’ouverture puis au coeur de l’ hiver. Le plus souvent la canne est posée sur un petit pique et le carré de polystyrene est placé devant le scion pour avertir d’un départ.

Lire la suite

Vif : Comment pratiquer en bateau

La pêche au vif en barque ou en bateau n’est pas l’apanage du vingtième siècle, elle se pratique encore beaucoup à notre époque et bien qu’elle fasse hurler certains rigoristes du nokill elle est tout autant respectable que n’importe quel autre mode de pêche.

Il y a longtemps que je ne pratique plus la « vraie » pêche au vif en barque, celle où on se cale au poids et où on tend ses quatre cannes à bouchon. Si j’ai arrêté c’est tout simplement parce que c’est compliqué, il faut sans arrêt défaire les montages emmêlés et garder une provision de vifs contraignante.

Lire la suite

Vif : le timing délicat du ferrage

Il reste encore dans la mémoire collective une légende concernant le temps à prendre avant de ferrer au vif : Le temps de se rouler une cigarette… Et certains portent cette affirmation à son paroxysme puisqu’ils attendent au moins le temps de la fumer en plus, réduisant ainsi à néant toute chance pour le brochet de survivre.

Lire la suite

Vif : Bien conserver ses vifs en été

S’il est bien une chose difficile en cette saison estivale c’est bien de conserver ses vifs. La plupart du temps la chaleur de l’été tue les vifs si on n’a pas un bassin suffisamment vaste ou une eau courante naturelle.

Regardons ensemble quand même quelques pistes pour limiter les risques de mortalités estivales.

Lire la suite

Vif : Bien préparer sa sortie

Une sortie carnassier  au vif n’est pas une chose à improviser tout simplement parce qu’elle  réclame une certaine logistique. Emmener tout un tas de matériel et s’apercevoir à la fin qu’on a oublié l’essentiel obligera tout pêcheur à faire une liste et à consacrer un peu de temps à la préparation de cette sortie.

Voyons comment procéder

Lire la suite

Les flotteurs DAM Effzett Zander Hoempie Ploempie fat et slim

Il y a longtemps que les fabricants n’ont pas accordé d’importance au matériel pour la pêche au vif mais la marque allemande Dam avec ses Hoempie Ploempie a décidé de ne pas oublier cette catégorie de pêcheurs, les autres marques auraient tout intérêt à l’imiter.

Lorsque je pêchais le sandre au posé j’avais été confronté à l’inadéquation des flotteurs proposés sur le marché pour déjouer la méfiance à la touche de ce poisson. J’utilisais donc des flotteurs pour la bolognaise que j’avais du mal à trouver à l’époque.

Lire la suite

Vif : Bien s’organiser au bord de l’eau

La pêche au vif qui supplante encore la pêche aux leurres, n’en déplaise à ses détracteurs, demande de bien s’organiser au bord de l’eau afin d’être le plus efficace possible.

Cette pêche nécessite d’emporter plusieurs cannes, de quoi s’asseoir,  un contenant pour les vifs et bien entendu quelques objets de confort.

Lire la suite

Le coin du débutant : Démarrer le mort manié

Dans l’inconscient collectif, la pêche au mort manié est emprunte de mystère, une technique qui ne se maîtrise qu’après une longue quête. Or, c’est tout le contraire, le mort manié est facile mais comme toute technique il suffit juste de l’expliquer.

C’est ce que je vais tenter de faire à destination de ceux qui voudraient s’y mettre.

Il y a 30 ans de cela le mort manié était une pêche réservée à l’élite des amateurs de carnassiers.

Lire la suite

Vif : quel bouchon pour quel usage

Il existe dorénavant sur le marché nombre de formes de bouchons à vif qui pourront satisfaire le plus coupeur de cheveux en quatre des pratiquants de cette technique. Alors que par le passé nous pêchions tous avec ce vieux bouchon vert surmonté de sa boule rouge, les techniques anglaises de pêche au coup sont venus mettre un coup de jeune dans l’emploi de bouchons plus précis.

Lire la suite

Vif : Le montage au vif décollé

Un grand merci à Manu Gautheron qui a partagé cette astuce de montage  avec nous, le montage au vif décollé vise à empêcher ce dernier de se cacher dans le substrat (feuilles, vase) et ainsi pouvoir échapper au regard des carnassiers.

Souvent en plombée au vif on se retrouve avec un vif qui au lieu de s’agiter de façon appétissante pour un brochet ou un sandre se retrouve à se planquer au fond pour échapper aux regards pleins d’appétit de ceux qui aimeraient les croquer.

Lire la suite

Vif : Les montages à connaître

La pêche au vif demande de maîtriser quelques montages de bases qu’on pourra adapter au gré de ses envies ou en fonction des conditions de pêche rencontrées.

Bien entendu on ne pêchera pas de la même manière le brochet que le sandre et pour cela quelques notions qui se sont un peu perdues dans l’ oubli collectif sont à rappeler.

Lire la suite

Janvier le mois du jig

Pour énormément de pêcheurs, la saison hivernale se pêche différemment à ce qui se fait habituellement, le jig secoué devant le nez des carnassiers est alors leur leurre préféré.  A force de pêcher en hiver j’ai pu constater que les animations rapides des jigs pouvaient faire la différence, alors pourquoi ne pas essayer.

Il est de coutume en plein cœur de l’hiver de pêcher de façon lente avec des leurres souples de préférence et en insistant sur les postes profonds. Les poissons à cause du froid sont rarement en phase alimentaire et on les retrouve la plupart du temps près du fond d’où ils ne bougent guère.

Lire la suite

Les postes à brochets incontournables en lac

Les brochets sont les carnassiers les plus faciles à attraper, pour autant faut-il qu’ils soient en activité alimentaire au moment où vous ferrez passer un leurre dans leur zone d’attaque.

Ces postes évoluent avec les saisons mais en gardant à l’esprit ces quelques indications vous pourrez généralement les trouver.

Lire la suite