Pêcher les carnassiers en finesse à l’ anglaise

Il y a une trentaine d’année, un magazine papier sortait un hors série sur les pêches finesses des carnassiers dont l’anglaise. Tous les conseils qu’il donnait, je les ai appliqués et j’ai eu beaucoup de réussite en adaptant les techniques anglaises du waggler et du feeder pour pêcher les carnassiers.

Voici quelques lignes destinées à vous présenter tout ça et vous faire employer peut-être différemment votre matériel de pêche au coup.

La pêche des carnassiers au vif ou aux appâts naturels n’a plus beaucoup la cote dans les magazines, les médias télévisés et sur les sites internets. Il en est de même sur les réseaux sociaux, nouveaux tribunaux de l’inquisition où une photo de pêche au vif pourrait vous valoir une bordée d’insultes.

Pourtant, au bord de l’eau, dans la vraie vie, c’est bien souvent la pêche au vif qui est pratiquée en majorité.

 

Cette technique est simple, pas la peine d’apprendre les noms et les actions spécifiques de tout un tas de leurres et surtout elle s’adresse à ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent plus crapahuter. Plus aucun média ne s’intéresse à ces pêcheurs et les grandes marques de  matériel font plus de bénéfices avec la pêche au leurre.

Sur le marché, avec la mode des carpodromes, on trouve dorénavant de quoi satisfaire le pêcheur au vif mais qui veut du matos pointu et moderne et qui veut surtout des sensations à la pêche. Ainsi des cannes anglaises et feeder plus puissantes que par le passé sont apparues et celles-ci sont parfaites pour le brochet, alors que les moins puissantes sont plus adaptées au sandre et à la perche.

 

Pour le brochet au vif, que ce soit au bouchon ou en plombée, on utilisera des cannes  différentes. Pour la pêche au bouchon, que ce soit avec un gros waggler ou un bouchon à vif coulissant on trouvera chez les grandes marques des cannes anglaises spéciale carpodrome avec une puissance de 10/40g. Ces cannes de 3,6m à 4,2m sont idéales pour envoyer loin un vif de 12 cm en souplesse et leur puissance permet de combattre un brochet de taille courante.

Leur taille permet de pêcher sous la canne en bordure immédiate tout en passant au-dessus de la végétation et pouvant aussi pêcher bien plus loin qu’avec une classique canne carnassier télescopique. Seul désavantage à ces cannes, leur encombrement car ce sont des multibrins qu’il faudra transporter en housse par contre niveau légèreté et sensations durant le combat, c’est juste génial.

En plombée, une canne feeder de bonne puissance, certaines vont jusqu’à 180g, sera très adaptées à lancer des vifs. Pas besoin d’une si forte puissance, une 60/80g sera passe-partout et le scion souple couplé à un moulinet débrayable seront un gros atout pour détecter les touches même les plus subtiles.

 

Pour le sandre, une canne anglaise de puissance normale en 6/18g sera suffisante pour la pêche au petit vif avec un de ces bouchons spéciaux mis au point pour cette technique (lire l’ article sur le  bouchon spécial sandre).  En plombée, là aussi pas besoin de forte puissance pour une canne feeder, j’ai pris de jolis sandres sur une canne classique de 60g de puissance en l’équipant d’un scion adapté. Pour faire simple, avec une plombée de 10g et un vif de 8/10 cm, un scion de 1 oz est pile poil. Là aussi ce montage demande l’usage d’un moulinet débrayable pour le confort de pêche, mais on peut utiliser un moulinet normal en desserrant à fond le frein . Ca évite les emmêlages du nylon qui se délove vrillé et surtout du petit morceau de polystyrène qui part dans la nature et c’est tout autant efficace.

 

Pour la perche, une canne anglaise destinée aux gardons suffit, du moment qu’elle accepte un waggler de 10g maximum. On pêchera au vairon ou au gros ver à tête noire et grâce à ce montage on atteindra de bonne distances, parfait lorsque les perches chassent en pleine eau à plus de 30m du bord.

Avec des cannes à vifs télescopiques, molles comme des nouilles ou trop dures car destinées à la carpe, on n’a que l’ avantage de l’encombrement. C’est bien peu de chose en regard de ce que proposent les cannes anglaises et feeder qui vous apporteront un réel plaisir en action de pêche, pensez-y !

Gardez la pêche

Voir les cannes pour la pêche à l’ anglaise chez notre partenaire.

 

A lire aussi dans nos archives
Technique du ver de terre au pendu
Technique du ver de terre au pendu

   L'hiver s'étant installé durablement avec son cortège de température très basses, les poissons se réfugient vers les zones les Read more

Henri Limouzin. « Les secrets du pêcheur de perches »
Henri Limouzin. « Les secrets du pêcheur de perches »

Pour les pêcheurs de ma génération (je suis né en 1965) Henri Limouzin est une légende. J’aurais aimé dire une Read more

2 réflexions au sujet de “Pêcher les carnassiers en finesse à l’ anglaise”

  1. Bonjour, et oui la pêche au vif existe toujours, même si elle est décriée, à l’anglaise piquer un beau carnassier c’est un vrai plaisir, surtout sur ce matériel léger, le combat laisse toute sa chance au poisson, merci à toi sylvain, de défendre ces modes de pêches, et non pas comme certains autres auteurs halieutiques les critiquer!

Les commentaires sont fermés.