A propos de ce site

leurre-287

 

 

 

 

 

 

Et c’est reparti pour un tour, un nouveau confinement ou pseudo confinement dont les modalités pénalisent encore les pêcheurs nous a privés pour certains de notre ouverture. J’ai pu la faire localement en trichant un peu sur quelques kilomètres mais ce n’est pas là que j’avais prévu de passer le week-end. Je devais naviguer  sur Orient et Amance pour pêcher de beaux brochets bien gras au lieu de ratisser mon plan d’eau habituel qui n’abrite que de très rares poissons de plus de 60 cm. Exit mes ensembles big bait pour ma canne en puissance ML, exit mes rêves de navigation sur des grands plan d’eau, exit mes rêves tout court ! Ce mois d’ avril 2021 à été pire que celui de 2020 pour mon moral, et certainement pour le vôtre.

On sera redéconfiné dans quelques jours… Ouais, youppi, puis bof. J’aurais encore loupé une ouverture et la première sortie de pêche en bateau n’aura pas ce goût si particulier quoi qu’on y fasse. Vous l’ aurez compris, je n’écris pas cet édito avec un moral de gagnant, je suis usé par cette pandémie qui m’aura fait annuler de nombreux séjours de pêche que j’attendais avec impatience et espoir. Il va falloir tout recommencer, tenter de décaler des congés avec la team, trouver une location correcte ce qui n’est pas chose facile. Pourtant dans toute cette morosité il y a un point positif, nos instances halieutiques ont été bien plus réactives que l’année dernière et c’est tout à leur honneur. Fini les 10 km au bout d’une grosse semaine de confinement pour passer à tout le département ou 30 km pour les frontaliers. Même si ce n’est pas parfait c’est quand même pas mal par rapport aux joggers ou aux amoureux de la petite reine qui ne peuvent pas dépasser les 10 km à l’heure où j’écris cet édito. Encore un dernier confinement et on pourra pêcher partout et tout le temps !!! Je plaisante mais ces freins à notre loisir tout comme la fermeture des détaillants parce que non essentiels ont de quoi nous mettre le moral à zéro et envisager d’arrêter ce loisir qui finalement n’a vu que restrictions après restrictions s’installer tout au long de ces dernières années. Si souvent ces restrictions paraissent justifiées en regard de la protection du cheptel, elles finissent par saper notre envie de pêcher et notre détermination à nous investir dans le monde associatif pêche. Peut-être qu’une fois sur l’eau, les pieds dans mes crocs, ma canne à la main au milieu d’un grand lac, je penserai autrement, au moins je l’espère.

En ce mois de mai nous allons tous ou presque nous orienter vers le brochet, ce poisson fascinant qui hante nos rêves. C’est bien entendu vers les bordures et quelquefois dans peu d’eau qu’il faudra le chercher car il s’est rapproché dernièrement du bord pour profiter des eaux plus chaudes et de la présence plus régulière de proies. A l’ouverture, le brochet mordra à tout mais il s’avère que les leurres métalliques tels que les chatterbaits et les spinnerbaits le font bouger de son repaire plus facilement qu’un jerkbait. C’est donc avec ces ferrailles que je vais solliciter ces diables verts, s’ils ne sont pas réceptifs, je passerai au jerkbait minnow ou au pullbait, voir au swimbait le tout en animant le plus lentement possible. Je tenterai aussi les perches si je vois quelques échos mais c’est surtout messire esox qui sera ma cible principale.

Cette année avec l’ouverture au 24 avril, on a vu certains pêcheurs montrer leur mécontentement à propos de cette date. Même dans les départements qui protègent le sandre avec une ouverture décalée, des voix se sont élevées contre les possibilités de blesser les sandres en reproduction en pêchant le brochet. Si ces arguments sont recevables, j’en ai moi-même fait l’expérience malheureuse il y a quelques années, ces dates différées ne semblent pas poser de problèmes dans les grands lacs intérieurs ou à l’étranger. J’ai même lu des publications qui demandaient une ouverture générale au 1er juin, pourtant à cette date les bass et le silure n’ont pas forcément frayé, le sandre serait-il plus « noble » aux yeux de ces pêcheurs ? Il est vrai que chez moi, avec une eau actuellement à 12/14 °c il y a de grandes chances de trouver les sandres en fraye, mais faut-il punir tous les pêcheurs pour quelques poissons charbonniers qui seront mal piqués ? La densité de sandres en lacs est assez importante et chaque année les pêches d’assec le prouvent, par contre les populations de brochets ne sont jamais florissantes sans une gestion un peu plus drastique. Nous devrions peut-être arrêter de ne nous intéresser qu’au sandre et un peu plus au brochet qui faut-il le rappeler est l’espèce carnassier la plus recherchée par la majorité silencieuse des pêcheurs.

Je vous souhaite un agréable mois de mai à la pêche des carnassiers.

J’aborderai ou je tenterai d’aborder les sujets suivants en mai:

  • Le coin du débutant : Les espèces de  poissons carnassiers en France
  • Vif : Au vif à roder du bord
  • Mes 3 jerkbaits ou pullbaits préférés pour le brochet
  • Les leurres de légende : Le  Mascle Deep  d’Illex
  • Les housses pour moulinet casting Skull Cap de 13 Fishing
  • Les hameçons Heavy Duty Weighted Swimbait de VMC
  • La tresse Ultimate Fishing PE Line 8
  • La boite big bait de Gunki
  • Un jour un leurre : L’ Hydram S de Valkien
  • Un jour un leurre : Le Big M 2,0 de Megabass
  • Un jour un leurre : Le Magnum Trap et le Rat L Trap  de Bill Lewis
  • Un jour un leurre :  Le Countdown Elite

 Et d’autres articles sur l’actualité, les sorties pêche etc etc…Et les éventuelles contributions de nos autres auteurs que je remercie d’avance.

Sylvain l’esoxiste

 Pour les visiteurs qui viendraient sur ce site pour la première fois, rendez vous directement dans  la   rubrique « les articles – le blog de l’esoxiste », la partie magazine où vous seront présentés les   mardi,   jeudi et dimanche des news en rapport à la pêche, des reportages,  des articles et tests sur   le matériel, les techniques anciennes et modernes ainsi que les poissons, des vidéos…. Pour   simplifier tout ce qui  fait ou presque un magazine de pêche carnassier.

Dans la rubrique « Dossiers » vous découvrirez des thématiques et des reportages complets sur les   techniques, la pêche en barque, le casting, sans oublier les coins de pêche, les recettes de cuisine,   l’ichtyologie nature aquatique.

 

Voici les rédacteurs de ce site:

Sylvain RUSSO, 54 ans, passionné de pêche aux leurres et de pêche en bateau, auteur pour le Chasseur Français et 1max2pêche, créateur du site esoxiste.com en 2012. « J’ai commencé la pêche très jeune puis je l’ai mise entre parenthèses un certain temps avant d’y revenir à fond vers 35 ans. Au début j’ai un peu regardé de biais la pêche aux leurres avant de m’y mettre corps et âme, désormais cette passion m’est chevillée au corps et j’ai transmis le virus à mon épouse qui m’ accompagne lors de toutes mes sorties. Si je reste un fan de pêche aux leurres, je n’oublie pas les appâts naturels qui m’ont fait vivre de grandes émotions et qui restent très efficaces et bien plus honorables que certains radicaux peuvent le penser »

Tahitifish  n’est pas un inconnu puisque on le retrouve sur de nombreux forums. Il a commencé la pêche en traquant les bars puis il est parti vivre en Polynésie Française où il a pu se mesurer aux espèces exotiques. Pêcheur en mer et en eau douce il nous parlera de ses sorties pêches avec le coté pêche en mer qui nous manquait.

Natif de Beaulon, petit village des bords de Loire, Lionel BOUGNOT est le cuisinier pêcheur qui nous présentera de savoureuses recettes à base de poisson:  » Passionné de cuisine et de pêche depuis tout jeune, ce métier m’ a permis de découvrir des gens passionnés dont Gerard Raymond à Bourbon Lancy,  mon maître d’ apprentissage,  et Jacques Lameloise à Chagny. Grace à eux j’ ai pu faire des petits extra à l’ étranger  ( république tchèque  et au Japon ) maintenant j’ enseigne le métier de cuisinier dans un centre de formation d’ apprentis dans l’Allier. Concernant  la pêche, je pratique aux leurres depuis plusieurs années en Loire , en lac et depuis peu en canal qui nous réserve  de bien belles surprises.  »

AxelAxel BECHLER  a rejoint l’équipe des auteurs en fin d’année 2015, il a 50 ans et est  chef d’entreprise. Je lui laisse la parole pour se présenter: « Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et de la  truite aux leurres et au mort-manié, j’essaye de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique. Remettant le plus souvent mes prises à l’eau, je m’autorise néanmoins de temps à autre à conserver un poisson. Mon activité professionnelle me laisse peu de temps libre à partager entre ma famille et mes sortie au bord de l’eau, je suis simplement un pêcheur, what else ? »

 

 

 ———————————-

 

Le leurre du mois: Le  Big M 2.0 de Megabass, un crankbait parfait pour le brochet

 

 

L’image fun du mois:  Les sondeurs nous offrent quelquefois des images inattendues !

 

La belle image du mois:   Un cliché exceptionnel (image Facebook, auteur inconnu)

 

Le dessin du mois:

 

La pêcheuse du mois:   

 

Bonne visite et gardez la pêche !

sandre-71-287