Se servir efficacement des fonctions avancées de navigation de notre moteur avant

Les moteurs avant sont de plus en plus équipés d’une électronique de pointe leur permettant de dialoguer avec l’échosondeur et les dernières avancées technologiques permettent de varier les approches pour maximiser la pêche.
Depuis l’acquisition de mon dernier moteur, un Terrova GPS de Minn Kota, j’ai pu tester la plupart des nouvelles fonctions qu’offrent la liaison entre le moteur et ma centrale de pêche, voici une brève revue des nouvelles fonctionnalités utiles à la pêche.
Le suivi d’une ligne de bathymétrie
Cette fonction est parfaite pour qui pratique la verticale une fois la profondeur d’activité des poissons trouvée. Dans mon cas, après avoir cartographié les lacs que je fréquente avec Autochart, je n’ai plus qu’à poser un point en le marquant à l’écran puis faire un go to. Mon sondeur me proposera d’y aller directement puis de s’arrêter une fois arrivé ou de suivre la ligne de bathymétrie que j’ai pointée. Il m’offrira la possibilité de choisir entre un coté ou un autre de ce point et il ne me restera plus qu’à enclencher la vitesse souhaitée et c’est parti. Pour le pilote c’est un réel bonheur que de ne plus avoir à sans cesse corriger la trajectoire, on peut se concentrer sur la pêche.

Le Go To
Le go to qui est un pilote automatique a un autre avantage, sur les lacs interdits au thermique, on marque un point sur l’écran et le moteur s’y dirige seul, pendant ce temps on peut tranquillement monter ses cannes, boire un café ou taper la causette sans avoir à piloter.
L’anneau de lancer
Un petit truc bien pratique qui va servir à ne pas effrayer les poissons avec une trop forte proximité du bateau. La stratégie est simple, on cherche le poisson rapidement au thermique et une fois les échos trouvés on les marque par un waypoint. On s’en va plus loin durant un petit quart d’heure et on revient discrètement à proximité. Là, grâce à la carto on va créer un anneau de lancer sur l’écran dont on choisit diamètre, et on fera en sorte de ne pas pénétrer dans ce cercle pour ne pas effrayer le poisson.

Le Faire le tour
Il s’agit là aussi de programmer un cercle autour d’un point pour lancer sur une zone sans effrayer le poisson mais cette fois le bateau sera en mouvement. On programme le diamètre, ici un rayon de 18m et le moteur vous fera tourner autour de la cible à la vitesse que vous désirez.

Le mode Dérive.
Quand vous suivez une direction, l’autopilot suffit souvent mais dès qu’il y a du vent ça devient difficile c’est pourquoi le mode dérive a été dernièrement mis au point.  Dans le cas présent je voulais dériver le long d’une digue à une vingtaine de mètres de celle-ci pour lancer contre la pente mais le vent me poussait sur la digue. Avec ce mode, je sélectionne ma trajectoire à l’écran et j’enclenche le mode qui va me permettre de rester sur cette trajectoire sans dévier quel que soit le vent. Si j’ai un fort vent en cul qui me ferai dériver trop vite je peux mettre le mode dérive inversée pour la remonter mais en ne mettant le moteur qu’au minima, je dériverai donc dans le vent mais pas à sa vitesse.
Toutes ces fonctionnalités sont vraiment pensées pour la pêche, certes on peut s’en passer comme je l’ai fait durant de nombreuses années. Mais, très honnêtement,  elles me procurent un tel confort de pêche que je ne voudrais plus m’en passer. Même si je ne prends pas plus de poisson, je pêche mieux et plus sans avoir sans cesse à jongler avec la télécommande.
Gardez la pêche

2 réflexions au sujet de “Se servir efficacement des fonctions avancées de navigation de notre moteur avant”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.