La boite de dépannage mécanique en bateau

Il ne vous aura pas échappé qu’une barque ou un bateau sont soumis aux aléas climatiques ainsi qu’une forte exposition à l’humidité occasionnant régulièrement de petites pannes.  Pour y remédier, une petite boite bien équipée vous permettra de résoudre les pannes les plus courantes sur l’eau sans besoin de faire un retour maison, voyons cela dans le détail.

Je suis de cette génération qui avait toujours une boite à outil dans son coffre de voiture, il y a trente ans nos chères bagnoles tombaient bien plus souvent en panne que maintenant et on pouvait encore les bricoler au bord de la route sans recours à un ordinateur et des outils spéciaux. Heureusement nos barques n’ont pas pris ce chemin et on peut encore les réparer, c’est pourquoi depuis que je pêche en bateau, j’ai toujours un petit kit de quelques outils et accessoires qui sont rangés bien à l’ abri de l’humidité et qui m’ont déjà maintes fois dépanné.

Un bateau c’est de la mécanique et de l’électricité, il faudra donc s’équiper pour le dépannage des deux. Je possède deux boites, l’une est un kit bas de gamme comportant une clé à cliquet en ¼ de pouces, un tournevis à cliquet, des douilles et quelques embouts de tournevis.  Ce kit est vraiment là pour les toutes petites pannes du genre vis de coffre qui se dévisse, malheureusement il n’est pas dans une boite étanche et à fini par rouiller quelque peu avec le temps mais ce n’est pas le plus important.

La seconde boite est une boite à leurre étanche  avec un joint et 4 verrous en taille 3700. Elle est chargée de stocker tout ce qui peut craindre l’humidité. Voici la liste de ce qu’elle contient en détail :

  • Une brosse de désoxydation des cosses de batterie
  • Du chatterton
  • De la graisse silicone neutre pour contacts électriques
  • Un assortiment de fusibles
  • Des piles AAA  et AA pour la télécommande du moteur ou autre chose
  • Une clé à cliquet 3/8  et sa rallonge
  • Des douilles jusqu’à 21 mm
  • Clés plates en 12/13/14/15
  • Une pince outils type Leatherman et ses embouts
  • Un canif multifonction
  • Une pince à cosse et peigne à dénuder
  • Des Colsons
  • Un stylo

Attention pour les fusibles, il y a trois tailles, les standards, micro et nano, en nautisme on utilise plutôt du standard et du micro. Ca ne coute pas bien cher et ça peut vous sauver une partie de pêche le jour où les sondeurs ont décidé de se mettre en croix ! Regardez quels ampérages sont utilisés sur votre branchement et tachez d’en avoir un au moins en rab dans chaque ampérage.
Avec ce petit panel d’outil on arrive à dépanner presque tout, si j’avais plus de place je prendrais aussi du fil de fer, un briquet tempête au gaz, de la soudure étain et du WD 40.

Ces boites restent à demeure dans mes coffres de barque au coté de ma trousse de secours et d’une autre boite contenant briquet, bouchon de nable de secours, couteau, tire bouchon, cadenas marins, lampe torche….Bref l’indispensable ou presque !

Gardez la pêche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.