Equiper une barque moderne pour la pêche des carnassiers

La pêche des carnassiers à beaucoup évolué ces dernières années et pour rester sur la vague ascendante lorsqu’on pratique en barque il convient de s’équiper correctement. Pas la peine de faire comme les américains qui misent sur de gigantesques bassboats surmotorisés mais équipés d’un petit moteur avant électrique à pédale et d’un sondeur à écran de 5 pouces.

Si vous pratiquez la pêche du black bass sur les bordures, cet article ne vous sera d’aucun intérêt mais si vous pêchez le brochet en pleine eau ou le sandre en verticale, retenez cette série de conseils d’un vieux briscard qui a quelques années d’expérience.

Pour pêcher le brochet, le sandre ou la belle perche, il va de soi que vous devrez vous déplacer rapidement sur les postes mais hormis quelques grands lacs spécifiques, nos lacs français peuvent se passer d’un 150 cv. D’ailleurs de plus en plus de lacs interdisent la pêche en bateau avec un hors bord thermique, prévoyez donc dans votre plan d’investissement l’achat d’une coque alu de 4 à 5m équipée d’un 25 cv ou un 50 cv selon la taille de votre barque, mais aussi un propulseur électrique arrière en 110 lbs pour 24 v. Avec une batterie lithium de 100 Amp vous pourrez en faire du chemin dans la journée.

 

Concernant la motorisation avant, optez pour un moteur avec GPS et pour la tranquillité je vous conseille le Terrova de Minn Kota, Le XI5 Motor Guide est peut être plus silencieux mais sa télécommande est vraiment mal pensée. Je viens de passer quatre jours à Mequinenza a essayer de faire des dérives propres avec ce moteur par un vent de 20/30 km/h et ça a été une horreur. Un moteur avec GPS vous permettra un ancrage précis et pour des dérives contrôlées avec vitesse et cap constant le Terrova est parfait.

 

Pour le sondeur, ne lésinez pas non plus, mieux vaut une barque de 14 pieds bien équipée qu’une 16 ou plus équipée de bric et de broc. L’idéal est un sondeur avant avec 2D, Carto et vue down pour le pilotage durant l’action de pêche et un en console ou vers le poste de pilotage du thermique. Ce dernier devra à minima comporter la carto pour la navigation et les vues latérales (side imaging ou autres) pour la prospection. L’idéal étant d’installer  deux sondeurs de la même marque qui peuvent se mettre en réseau.

 

 

Reste le cas de la sonde Live qui est en train de révolutionner la pêche, pour celle-ci on la placera près du poste de pilotage pour le pélagique mais le mieux est une canne déportée que l’on peut bouger sur le bateau puisqu’en verticale elle devra aussi être accessible depuis la plateforme avant. Il en existe quelques modèles, peu encore sont vraiment bien pensés et pratique et surtout leur tarif est un outrage au bons sens.

A titre personnel j’utilise la sonde de mon sondeur avant sur une canne déportée placée environ à la moitié du bateau, ainsi elle éclaire juste la zone où je pêche en verticale alors que l’autre placée sur le tableau arrière ne me sert qu’en navigation.

 

Pour les batteries, budgetez du lithium, c’est certes plus cher mais ça tient moins de place, c’est moins lourd et ça possède plus d’autonomie. Désormais des marques sont prises en charge par des grands distributeurs avec un sav au top via vos détaillants.

Pendant que vous y êtes, prévoyez aussi une bâche sur mesure pour votre barque, un petit investissement rentabilisé par les économies de carburants  lors des déplacements et le côté pratique de pouvoir charger les affaires de pêche dans le bateau sans risque de les voir s’envoler et pas entassés dans le coffre de la voiture.

 

Tout ça va faire forcément grimper la facture mais vous vous y retrouverez avec le temps, et surtout vous pourrez pêcher confortablement avec un matériel au top de la technologie pour des parties de pêche réussies.

Il est loin désormais le temps des rames et du poids, si certains en sont nostalgiques rien ne les oblige à s’équiper de façon moderne.

Gardez la pêche.

 

A lire aussi dans nos archives
Joyeux anniversaire l’Esoxiste II
Joyeux anniversaire l’Esoxiste II

Mon Esoxiste  II, une alumacraft jon boat 1442 NCS entame sa quatrième saison et a fêté son troisième anniversaire il y Read more

Vouglans 2012 Part I
Vouglans 2012 Part I

De retour de Vouglans dans le Jura (39) où nous avons passé un week end de l’ascension à pêcher les Read more