Prix des cartes de pêche, nous prendrait-on pour des jambons ?

Cette année le tarif des cartes de pêche interfédérales va se prendre une belle augmentation de 5 euros, soit 105 euros la carte au lieu de 100.

Il faut remonter à 2015 pour voir une telle augmentation mais seulement à 2020 pour la dernière avec une augmentation de 4 euros. En tout entre 2014 et 2023 soit moins de 10 ans notre carte aura augmenté de 15 euros !

Malheureusement mon salaire n’a pas fait une telle culbute en dix ans, une belle augmentation de 16.6 %,  alors que l’Insee nous donne une inflation de 15.87% sur la même période.

On a donc droit aux habituelles excuses de nos instances, tout a augmenté ma pauvre dame….

Bref la CPMA  (donc la part état/FNPF) augmente de 1 euro, les ententes réciprocitaires augmentent de 2 euros et les fédés, pendant qu’on y est, augmentent à leur tour de 2 euros.

Mathématiquement si on va à la pêche du 1er janvier au 31 décembre, soit 365 jours, ça ne reviendra qu’à environ 29 centimes mais connaissez vous quelqu’un qui pêche 365 jours par an ? Argument peu convaincant de mathémacien. Je vais souvent à la pêche, quasiment 70 à 80 jours par an et ça ne me revient pas cher mais je suis une exception, la majorité des pêcheurs n’y vont qu’une dizaine de fois par an. Donc en bon mathématicien ça fait 10.5 euros la journée de pêche alors que dans le privé c’est de 6 à 8 euros, et avec du poisson !

 

Je serais bien d’ accord de payer aussi cher mais si c’était pour prendre du poisson mais force est de constater que du poisson (du carnassier), il s’en prend de moins en moins et nombre de pêcheurs préfèrent raccrocher les cannes ou partir dans le privé ou à l’étranger.

Loin de moi l’idée de dire que nos instances s’en foutent plein les poches, ce n’est pas vrai mais en cette période de crise, elles qui n’ont pas de difficultés financières pourraient bien attendre un peu.  Le message qu’envoie une structure associative, donc non lucrative dans l’esprit, tombe très mal à l’heure où tous les tarifs s’envolent, sauf les salaires.

 

N’aurait il pas été plus pertinent de faire quelques économies de fonctionnement ? De financer moins de choses ?  Ne serait il pas envisageable de faire disparaitre les trois entités interfédérales (URNE, CHI et EHGO) dont on se demande encore à quoi elles peuvent servir alors que la FNPF est là et fait peu ou prou la même chose !

Est-ce aux fédérations d’organiser des concours de pêche ? Est-il vraiment utile de faire une longue et couteuse étude sur les écrevisses département par département ?

 

J’ai l’impression que nos instances s’occupent de promotion de la pêche, de protection et connaissance des milieux aquatiques mais plus vraiment de pêche. On m’oblige à adhérer à une association pour pouvoir pêcher, déjà rien que ça me dérange. Il n’y a qu’une partie de notre argent qui revient à la pêche et les sujets graves comme le cormoran ne sont pas pris en compte ou si peu…

La fédé du Vaucluse  s’est courageusement élevée contre cette augmentation en disant qu’ils ne l’appliqueraient pas mais la réalité les a rattrapé et pour éviter des pénalités, ils ont fait marche arrière. Pour autant leur courage est à saluer car il a mis en lumière le fait que certains pensent que trop c’est trop

Bref, pour le plaisir voici un graphique je j’ai fait en 2020 qui nous montre ces augmentations régulière, j’ai vraiment l’impression qu’on nous prends pour des jambons !

 

Une augmentation qui tombe très mal selon moi et qui ne va pas aider à vendre plus de cartes, et par conséquent conduira à une spirale d’augmentations régulières.  Bref le Père Noël est inconnu de la FNPF et de toutes les fédés.

 

Gardez la pêche, ou au moins essayez.

Relire mon article de 2020 sur le même sujet qui revient sur la ventilation du prix des cartes : https://esoxiste.com/augmentation-de-la-carte-de-peche-et-hop-cest-reparti/

 

A lire aussi dans nos archives
Info FNPF: Rapport de préfiguration d’une Agence Française de la Biodiversité
Info FNPF: Rapport  de préfiguration d’une Agence Française de la Biodiversité

Rapport  de préfiguration d'une Agence Française de la Biodiversité, les pêcheurs globalement rassurés mais attentifs.  MM. Jean-Marc MICHEL et Bernard Read more

Communiqué FNPF: Rejet du recours anguille par le conseil d’état.
Communiqué FNPF: Rejet du recours anguille par le conseil d’état.

Rejet du recours anguille par le Conseil d’État : Le plan français est conforme au droit mais il demeure contraire aux Read more

4 réflexions au sujet de “Prix des cartes de pêche, nous prendrait-on pour des jambons ?”

  1. J’ajouterais qu’en plus des tonnes d’alevinages sont fait sans but de pérennité ce qui n’a aucun sens. Lâcher des truites dans tous les étangs du 44 et aleviner une ancienne 2nde catégorie transformée en 1ere alors que les truites crèvent à l’étiage ça n’a aucun sens et c’est du gâchis d’argent.

  2. Bonjour Sylvain ; comme tu le sais le Jura où je réside ne fait partie d’aucune entente reciprocitaire.
    Doit-on entendre que pour nous autres “jurassiques” l’augmentation ne serait que de 3 euros ?
    En ce qui concerne la FNPF, Roustan ayant été réinstallé récemment dans son confortable fauteuil de président ; il est peu probable que l’inflation des cartes de pêche cesse dans les prochaines années. Surtout lorsqu’on voit sa volonté en matière de communication.
    Avec le piratage récent du site de la FNPF est-il encore prudent d’acquérir sa carte de chez soi ou vaut il mieux se rendre chez un déposition ?
    Bon week-end à la Team.

    • Bonjour Didier
      N’étant pas réciprocitaire, ta fédé peut tout a fait décider de n’appliquer que la hausse de 1euros de la fnpf.
      Concernant le piratage, il te suffit de changer ton mot de passe car chez un dépositaire tu es obligé de financer l’aappma locale et non celle de ton choix.

  3. bonjour a tous
    j habite diou dans le 03 au bord de la loire et hors covid je vais a la peche environ 180 fois par an. donc pour moi la carte ne parait pas chere. mais il y a des hic car la carte augmente et le canal lateral est empli d herbes et pratiquement impechable . la loire quand a elle est aussi envahie de jussie et il passe sans arret de l herbe donc pas facile de pecher a la calee et au feeder. certains critique le peu d empoissonement mais le vrai probleme nest pas qu ici car avec l herbe les poissons ont mieux fraye ces dernieres annees. la peche est devenue beaucoup plus difficile et les pecheurs ne se bousculent pas sur les postes accessibles . il y a 30 ans il fallait se lever tot pour avoir les bonnes places. donc oui la carte est trop chere pour notre region ou les conditions de peche sont devenues difficiles. le nombre de pecheurs ne fera que diminuer.bon courage aux societes de peche qui gerent ces lots.
    merle maurice age de 73 ans.
    personnelement je me deplace beau coup pour pecher ( nievre saone et loire et aussi dans les lacs . gardons la peche et allons encore a la peche
    salutations halieutiques

Les commentaires sont fermés.