Un jour, un leurre, la cuiller ondulante Kallan de Rapala

Avec la Kallan, Rapala remet au goût du jour les pêches de carnassiers du bord dans de grandes étendues où il est nécessaire de lancer loin.

La pêche à la cuiller ondulante est de moins en moins pratiquée, or c’est un leurre d’une efficacité rare qui saura décider le brochet lorsqu’aucun autre leurre ne l’intéresse.

On connait les cuillers ondulantes façon chausse pied que les brochets apprécient mais ces dernières ont une prise au vent  importante et sont souvent utilisées en traine par les spécialistes. Du bord, utiliser et lancer de telles ailes d’avions est compliqué sauf dans les petits biotopes.

 

La Kallan est une cuiller mise au point par les scandinaves pour la pêche des truites de mer mais elle fonctionne très bien sur le brochet et la grosse perche.

Elle possède une forme de goutte d’eau allongée avec la majorité du poids concentré vers l’avant, de fait elle se lance comme un missile et fend l’air en se jouant du vent.

La forme générale est celle d’un S avec une face plate et une face bombée. La face bombée est peinte avec de multiples coloris alors que la plate est monochrome, c’est la face bombée qui sera orientée vers le fond à la récupération et qui va papillonner en envoyant des flashs très rapides.

 

Cette cuiller est équilibrée pour couler à l’horizontale et papillonner durant la descente, une animation classique dite en feuille morte qui a attrapé des générations de brochets à travers le monde.

Elle mesure 11 cm, son encombrement avec les anneaux se porte à 11.7cm pour un poids de 25.4g. Elle est disponible en 11 coloris.

La Kallan est équipée d’un hameçon triple VMC  de type X Short 7548 en finition Black Nickel. Cet hameçon possède une hampe courte avec une pointe rentrante et un fer plutôt fort pour résister aux prédateurs.

Cet hameçon est accroché au leurre via deux anneaux brisés, de cette manière même les poissons les plus acrobates ne pourront pas prendre appui sur le leurre pour se décrocher à cause de la mobilité de ce montage.

 

Le corps de la cuiller est en plastique et renferme un lest sans plomb qui possède une légère mobilité dans son logement. A  l’usage, le lest, sur certaines animations, pourra créer un léger son sourd qui pourra être un plus au niveau des signaux émis.

La forme générale papillonne rapidement avec une action vive et des écarts latéraux mesurés. Sa profondeur d’évolution se fera soit canne haute pour les zones inférieures à 1.5m ou canne basse dès qu’on dépasse les 2m.

 

Ce n’est pas un leurre pour pêcher les postes précis, plutôt pour pêcher les grandes étendues d’eau où les carnassiers sont disséminés.

J’ai longtemps pêché exclusivement à l’ondulante par le passé, il me tarde de lancer cette Kallan au printemps dans les baies peu profondes où les brochets se tiennent à l’affut des blancs qui se préparent à la fraye.

Voici une vidéo de la nage de ce leurre :

 

Cette cuiller est le complément parfait des modèles plus larges, vu sa conception, j’aurai pensé que Rapala lui aurait intégré une chambre à bille. Peut être plus tard ?

Gardez la pêche

Acheter une cuiller ondulante Kallan de Rapala

 

A lire aussi dans nos archives
Petite pêche à Chazilly (21)
Petite pêche à Chazilly (21)

Encore un reservoir situé à 3/4 d'heures de chez moi que je ne connaissais pas, merci à Seb de Morvan Read more

Portes ouvertes chez Morvan Pêche
Portes ouvertes chez Morvan Pêche

Les copains de Morvan Pêche organisent une opération portes ouvertes de 09h à 19h00 sans interruption les 15, 16 et Read more

1 réflexion au sujet de « Un jour, un leurre, la cuiller ondulante Kallan de Rapala »

Les commentaires sont fermés.