Le moulinet Shimano Stella FK 2500

Sorti cette année, la dernière évolution du célèbre Stella de Shimano voit arriver de nouvelles technologies sans que le look ne change trop.

Tous les cinq ans environ, Shimano change le fleuron de sa gamme moulinet, à savoir le Stella pour le faire évoluer et préfigurer les déclinaisons que nous allons rencontrer dans les autres moulinets au fil du temps. Cette année c’est le FK qui remplace le FJ.

Difficile à obtenir en début d’année, sans doute à cause du covid, de la guerre en Ukraine et de l’invasion de poux du pubis à Singapour, le Stella a enfin pu être disponible un peu partout peu de temps après l’ouverture. J’ai pu m’en offrir un et cela fait maintenant quatre mois que je le teste avec près de 30 sorties au compteur.

 

Doté de 12 roulements et un à rouleau pour l’anti retour, ce Stella pèse 175g avec un bâti full magnésium. Sur ce modèle le ratio est de 5.1 :1 avec un TMV de 75 cm qui sera idéal pour les pêches à gratter au leurre souple ou pour les pêches au spinnerbait, chatterbait et crankbait.

Le frein est un nouveau modèle qui affiche 9 kg de résistance, au-delà il pourra donner des à-coups. Pour autant 9kg supporteront aisément la charge d’un beau silure sans broncher.

 

Classiquement la manivelle est vissée directement dans la roue de commande pour plus de puissance et moins de vibrations. La capacité est de 150m de 16 centièmes, il est donc crée pour la tresse car si vous mettez du 30 centièmes en nylon vous n’en enroulerez pas beaucoup.

Il est livré avec une housse tissu ainsi que des rondelles de réglages de hauteur de la bobine et un ergot plastique « anti twist fin » de rechange. Cette ergot en forme d’ailette se place sous le pick up et va en quelque sorte pincer doucement le fil sur le galet, réduisant de fait les risques de bouclage en cas de mou dans la ligne. Effectivement cet accessoire que je pensais gadget s’est avéré très efficace et je n’ai plus de problème de tresse qui se coince sur le bouton du frein lorsque je lance des leurres légers contre le vent.
Celle montée d’usine est prévue pour la tresse fine, celle de réserve pour des tresses fortes.

 

Le coloris de ce moulinet est un gris métallisé assez profond qui reflète la lumière ambiante et donne quelquefois une couleur bleu métallique au moulinet. Le bâti est un modèle Hagane fait pour résister au mieux aux torsions et contraintes de façon à ce la pignonnerie interne reste toujours bien alignée.

 

Les évolutions par rapport au précédent portent sur une oscillation encore plus lente afin de mieux enrouler la tresse pour qu’elle se dévide plus vite au lancer, et un élargissement des dents d’engrenages pour un meilleur contact et une réduction d’usure significative sans perdre de puissance.

Bref, c’est un Stella, ça tourne comme une horloge suisse, le frein est parfait, le pickup aussi, c’est fait pour durer et combattre de beaux poissons le cas échéant. Rien à redire sur la finition, idem pour l’utilisation au quotidien. Certes on y met le prix mais on sait qu’il durera très longtemps. C’est mon quatrième modèle de Stella et je n’ai jamais eu à me plaindre des trois précédents.

 

Je vous fais grâce de la longue litanie des technologies employées dans ce moulinet pour vous dire qu’une fois en main, vous comprendrez pourquoi un Stella, ce n’est pas pareil qu’un autre moulinet.

Gardez la pêche

Acheter un Stella FK de Shimano

 

A lire aussi dans nos archives
Une ouverture carnassier réussie au Grand Large (69)
Une ouverture carnassier réussie au Grand Large (69)

Faire son ouverture chez soi, c'est ce qui nous a motivé durant de longues années, puis l'envie d'aller voir plus loin est Read more

Vidéo de l’énorme sandre au drop de Patoche à Vouglans
Vidéo de l’énorme sandre au drop de Patoche à Vouglans

Ma connexion s'est énervée et la vidéo prévue pour demain est disponible dès ce soir sur You Tube. A déguster Read more