Brochet et Lièvre au Breuil (71).

Samedi, sortie matinale au lac du Crescent qui se conclue par une brecouille mais dimanche, sortie matinale au lac du Breuil (71) qui elle se termine avec un joli petit brochet et surprise de taille: Un lièvre !

Avant de vous narrer notre sortie matinale fructueuse je reviendrai sur celle de samedi au lac du Crescent. La météo annoncée était assez calme comparé à ce que nous avons subit, petite averse et petit vent assez gênant pour les dérives.

 

La saison étant aux pêches lentes c’est en verticale que j’ai attaqué, Cathy en tirette et Patoche au drop. A notre arrivée au lever du jour, une seule barque en pêche mais une demi heure plus tard c’était la cohue à la mise à l’eau. C’est en tout onze barques qui ont pêché ce samedi matin.

 

Dérives, dérives et dérives, postes après postes pas la moindre touche alors que des échos intéressants s’affichaient sur le sondeur…..

Que dire de plus, une ballade sur l’eau ponctuée de quelques averses, un superbe décor, une heure et demi de trajet pour ne pas enregistrer la moindre touche et laisser deux leurres au fond.

 

Le Crescent n’est pas facile pour qui ne le connait guère, tant pis nous reviendrons la saison prochaine.

Dimanche matin, sortie plus décontractée sur le secteur du Creusot avec une mise à l’eau à l’étang du Breuil. Le réglage du sondeur change du tout au tout alors que la température de l’eau est sensiblement la même à 5/6 degrés.

 

Nous sommes accueillis par une quarantaine de cormorans posés sur un chêne en bordure, pas bon signe cela.

 

Verticale durant deux bonnes heures sous un brouillard tenace et une petite bise assez fraiche. Au bout d’un moment et surtout pour nous réchauffer, nous décidons de faire les bordures aux leurres, alors que Patoche et Cathy pêchent à la lame je monte un tail spin de marque Spinmad, pas vraiment un choix de saison mais bon….

Alors que mes deux coéquipiers ont déjà lancé sur ce poste je place mon tailspin sur une bordure avec quelques branches d’arbustes qui sortent de l’eau. C’est la touche au bout de quelques tours de manivelle.

 

C’est joli, ça plie la canne en ML et tire du frein. Au vu des coups de têtes lents et de la lourdeur je pense de suite à un beau sandre mais le combat se poursuit en force, pas l’habitude du sandre ça.

Je fais monter le poisson, un joli brochet, qui refuse une fois l’épuisette en sondant comme un furieux mais il finit par se rendre peu après.

Verdict, joli brochet de 68 cm pris sur bas de ligne fluoro de 20 centièmes et spin tail Mag 6g de Spinmad en coloris fire tiger.

 

Le brochet rejoint vite l’eau après la photo, j’ai les doigts gelés de les avoir placés dans la gueule de ce bec.

 

Nous terminons la matinée en verticale, sur une dérive je sens une touche et la loupe, retour sur le poste et c’est Cathy en tirette au même endroit qui ferre mais le poisson se décroche. Elle remonte son vif doucement et l’on voit un petit bec de 30 cm le suivre jusqu’en surface.

Pas d’autres touches ce matin, sauf un joli lièvre qui aura eu le malheur de se jeter sous la voiture à l’aller. Un joli mâle qui n’aura pas eu les honneurs de finir à la chasse mais bêtement sous les roues d’un Berlingo qui n’a pas pu l’éviter.

 

Reste un dernier week end  de pêche pour conclure en beauté cette saison, ce sera difficile.

Gardez la pêche.

 

 

A lire aussi dans nos archives
Technique du ver de terre au pendu
Technique du ver de terre au pendu

   L'hiver s'étant installé durablement avec son cortège de température très basses, les poissons se réfugient vers les zones les Read more

Le moteur hors bord Mercury 6 CV
Le moteur hors bord Mercury 6 CV

  Premier article consacré aux moteurs Hors bords, je vous présente l'un des plus vendus en France, le 6 CV Read more

Les commentaires sont fermés.