Une sortie au bar aux Glénan avec Glénan Aventure Pêche (S. MACREZ)
avatar

Refaire une sortie bar aux Glénan, ça ne m’était plus arrivé depuis le décès d’Hubert Calvar, et l’année dernière mon emploi du temps ne me l’avait pas permis. Cette année c’est donc presque sur un coup de tête post confinement que j’ai pris contact avec Stéphane MACREZ, de Glénan Aventure Pêche pour nous organiser une journée à traquer le bar sur la zone de Loctudy et l’archipel des Glénan.

Connaissez vous quelqu’un qui est capable de faire 9h de route le dimanche, 10 heures de pêche le lundi et de nouveau 9 heures de route le mardi ? Eh ben, je suis de ceux là pour qui l’amour de la pêche est plus fort que la distance.

 

Nous somme donc arrivés au port à 05h45 et avons embarqué avec Cathy en compagnie d’Olivier qui était novice dans la pêche du bar aux leurres. Direction l’archipel à l’ aube pour tenter de leurrer quelques bars au leurre de surface. Ça fait un bien fou de naviguer sur l’océan, des odeurs particulières, le chant omniprésent des goélands et cette impression d’immensité sans fin.

 

Pour cette sortie c’est objectif pêche en surface avec des Asturies Xörus et des Z Claw Zénith, l’ Asturie se révèlera supérieur au Z Claw sur cette journée. Niveau matériel c’est cannes Tenryu SP 73 et Super Mix 240 et les moulinets seront des Stella Shimano ou des Mégabass, du sérieux donc pour profiter au mieux des combats.

 

Nous attaquons une zone près d’un gros rocher et il ne faut pas longtemps  à Olivier pour mettre au sec son premier poisson, un joli bar de près de  55/60 cm.

Je ne suis pas en reste puisque moi aussi je pique mon premier poisson alors que le soleil n’a pas encore quitté l’horizon. Cathy est moins chanceuse pour l’heure car elle maîtrise mal le walking the dog et passe au jerkbait minnow où elle piquera une aiguillette (orphie) et deux lieux.

 

Nous pêchons jusqu’à 8h00 en sautant de spots en spots mais les poissons ne sont pas très présents au sondeur, malgré tout Olivier piquera un joli 71 cm qui lui aura donné un magnifique combat.

Nous quittons le centre de l’archipel et  ses rochers pour pêcher plus au sud  mais le sondeur reste désespéramment vide, pas de boules de poissons fourrage ou si peu et seulement quelques détections de bar par ci par là.

 

Nous pêchons sous les rassemblements de mouettes  et de goélands pour piquer encore quelques poissons avant de laisser tomber la pêche de surface pour le leurre souple. Ce n’est guère mieux et Stéphane décide de partir pêcher la côte où la nourriture est bien plus présente selon ses constatations faites ces derniers jours.

Avant de quitter les Glénan nous aurons la chance de voir un phoque se repaître d’un gros bar et surtout de presque toucher des dauphins joueurs qui venaient au ras du bateau, dire que des pros  en tuent parce qu’ils abîment les filets !

 

Direction la zone plus près de la côte pour pêcher les chasses d’oiseaux, cette fois ci les sternes nous indiqueront les petites sardines alors que les fous et les goélands nous emmèneront sur de plus grosses proies.

Et ça tombe bien car nous tombons sur une énorme chasse avec des Fous de Bassan plongeant à une  vitesse impressionnante et d’autres oiseaux se délectant des restes. Arrivé sur zone, trois lancers, trois poissons !!!! Et des jolis bar de 60/65 cm. Après un doublé en début de matinée c’est un triplé à bord,  notre guide ne sait plus où donner de l’épuisette. Nous repiqueront encore quelques poissons en suivant les chasses qui finiront par disparaître.

 

Midi arrive et c’est la pause casse croûte, bienvenue pour l’estomac et pour le repos des bras des pêcheurs d’eau douce qui n’ont pas l’habitude de tant de touches et tant de puissance.

Notre collègue du jour est ravi, lui qui rêvait de piquer  des bars au leurre de surface, il sera servi au-delà de ses espérances. Cathy commence à piger le walking the dog  et le reste de l’ après midi sera exclusivement au leurre de surface avec de nombreuse touches, des loupés, des décrochés et bien entendu de belles prises bien que les petits bars étaient aussi de sortie.

 

Nous termineront la pêche vers 16h30 avant de prendre le chemin du retour avec entre 40 et 50 bars mis au sec au bateau, pas mal pour une journée qui s’annonçait très moyenne selon Stéphane, et comme la tradition le veut, j’aurai fait ma petite vieille.

 

Si vous partez en vacances pas trop loin de Loctudy en Finistère, contactez Stéphane qui vous fera passer une agréable journée à faire travailler vos biceps sur des bars survitaminés.

Gardez la pêche

Acheter un Asturie de Xörus, le leurre diabolique pour le bar et pour le reste !

Voir le site internet de Glenan Aventure Peche

Une petite vidéo vous présentant Stéphane Macrez:

 

Relire le reportage de ma précédente sortie avec le regretté Hubert: Une journée au bar aux Glénan

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Une sortie au bar aux Glénan avec Glénan Aventure Pêche (S. MACREZ)

  1. Alban says:

    Prendre du bar c’est la barrrr.. Be..
    Fini le confinement tu ressortir le wilkinson !
    Beau séjour, belle pêche ça fait envie !
    Et superbes photos des dauphins !

  2. stef says:

    T’es un vrai malade Frangin, 18h00 de route pour 10h00 de pêche, faut le faire…
    Félicitations, beau palmarès, et le cerise sur le gâteau avec ces superbes clichés de Dauphins.

  3. Macrez says:

    Merci pour les compliments
    Au plaisir de vous revoir encore
    Amicalement
    Stephane Macrez
    Glenanaventurepêche

  4. Salut, belle pêche! Avec le cadre breton! Et quelle jolie barbe!☺☺☺. Quand à moi , je pars samedi pour le Morbihan, mais comme toujours en vacances, je ne pêche pas, c’est un deal avec ma femme! Mais quel plaisir de retrouver la Bretagne, pour une fois je laisse le Finistère pour un departement voisin! @+…