Un jour un leurre, le Glidebeast 160 S de Biwaa

Après son modèle 145 S sorti en 2023, Biwaa sort le Glidebeast 160 S cette année pour le plus grand bonheur des traqueurs de brochet au hard swimbait.
Dans la famille des hard swimbaits on trouve les glider, des leurres segmentés en deux parties qui nagent naturellement en S mais qui peuvent aussi être jerkés ou twitché pour adopter une nage imitant un poisson à l’agonie.  Si on peut pêcher l’eau avec ces poissons nageurs, à titre personnel je préfère pêcher les postes en animant lentement ce type de leurre dont le profil pourra faire croire au brochet qu’un beau rotengle ou une brème pas très en forme sont disponibles pour le casse croûte.

Le Glidebeast 160 s de Biwaa est un leurre coulant mais pas trop rapidement, ca profondeur de nage en linéaire se situe en 0.5 et 1m. Le fabricant le déclare comme silencieux , or une bille d’équilibrage en tête possède de la place dans son logement et émet un bruit sourd lors qu’on le jerke ou que l’on le secoue dans ses mains.
Il mesure 160mm et pèse 69g, vous aurez besoin d’une canne H ou XH pour pouvoir bien le lancer et le conduire. Niveau lancer, son gros profil n’est pas un handicap, il se lance très bien et plutôt précisément. Il possède une articulation métallique sous forme d’une charnière à deux anneaux qui va permettre à la partie caudale d’avoir un débattement latéral de 40°.

Une queue en élastomère souple termine ce leurre, Biwaa a pensé à équiper ce leurre d’une seconde queue de dépannage, celle-ci n’est pas maintenue par un rivet mais simplement rentrée en force dans le corps du leurre.

On retrouve deux gros yeux en relief sur un corps dodu mais de section ovale étiré. 5 coloris sont au catalogue, le modèle présenté est le Blue Back qui possède une peinture irisée envoyant de nombreux flashs dans l’eau. Il est équipé de deux hameçons triples dont la marque n’est pas précisée, certainement du BKK en taille 1 et en finition black nickel.

Niveau nage, elle est très fluide en linéaire classique avec une  nage en S très attractive pour pêcher les plateaux. En le jerkant, ça devient très intéressant puisqu’on arrive à lui faire faire le classique demi tour mais aussi des écarts moins connus comme une mise à plat  après une montée, typique du poisson à l’agonie. Evidement cette figure n’arrive pas tout le temps mais on arrive assez facilement à imiter un poisson mourant sur quelques mouvements du poignet, ce qui sur un poste restreint est un réel plus.
Gardez la pêche
Acheter un Glidebeast 160 S de Biwaa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.