Grosbois mais petits brochets

Samedi par une superbe journée niveau météo, la team esoxiste au complet s’est rendue sur le réservoir de Grosbois en montagne en Côte d’ Or.

Victime d’un important marnage à cause de l’ alimentation du canal de Bourgogne, il n’est reste pas moins que ce lac est un petit paradis pour les carnassiers.

Arrivés à l’ aube nous sommes accueillis par Pierre Dodey, le président de l’ AAPPMA à qui on doit le renouveau de ce lac avec une gestion innovante inspirée de celles où le carnassier prospère.

Dès la mise à l’eau nous apercevons des chasses en bordures, surement des perches énervées qui tapent dans un important banc de gardons de 5/6 cm.

 

Tous les ans il se fait ici un joli bec et avec une population nombreuse, les belles prises ne sont pas rares. Pierre nous indique que les brochets sont joueurs mais que les perches boudent un peu, nous allons voir ça.

Nous mettons le cap de l’autre coté après que j’ai peigné la zone de la mise à l’eau au big bait durant 1/2 heure sans succès. A notre arrivée le banc de gardon et de perchettes est immense. Ca chasse en surface à 50m du bord et Cathy décroche une belle perche de plus de 35 cm au premier lancer dans la chasse.

 

Les chasses se multiplient avec le lever du jour et nous essayons tous nos leurres et c’est finalement au stickbait que les touches s’enchaînent. Malheureusement pour moi, ayant prévu de ne pêcher que le brochet je n’ai pris qu’une canne ML en petite puissance, bien incapable de lancer un stickbait de 50 mm. Pour autant avec un 65 mm j’arrive à mettre une bonne tôlée à Cathy et Patoche qui me regardent enchaîner les prises.

La matinée s’ avance et les chasses se calment, quel plaisir de voir exploser un banc de vif sur 10m², ça faisait longtemps que je n’avais pas vu ça chez nous.

 

Après un petit partage de divin breuvage avec nos hôtes Pierre et Marco, nous partons pour une dérive le long de la bordure. A peine parti, notre poste est vite squatté par un autre pêcheur.

Nous entamons cette dérive sans trop de succès jusqu’à notre arrivée au bout du point où je voulais aller.  Nous avons pêché entre 3 et 5 m sans la moindre touche. Arrivés dans une baie peu profonde, je me cale dans 1m d’eau, au cas où et là Cathy au lipless me sort ce joli bec de 68 cm.

 

Je comprend que les brochets sont dans peu d’eau et nous remontons cette dérive mais plus près du bord. Nous piquons plusieurs brochets, des ragnoles de 30/40 cm mais je pique aussi et enfin ce petit 50/55 cm qui m’ aura amusé sur ma canne ML.

 

Bilan de cette sortie à refaire en novembre, près de 25 perches et 6 brochets. Ca nous change de nos plan d’eaux locaux !!!

Gardez la pêche

 

A lire aussi dans nos archives
Henri Limouzin. « Les secrets du pêcheur de perches »
Henri Limouzin. « Les secrets du pêcheur de perches »

Pour les pêcheurs de ma génération (je suis né en 1965) Henri Limouzin est une légende. J’aurais aimé dire une Read more

Ballade savoyarde au Bourget (73)

Ce samedi 21 avril avec mon pot Patrice nous avions prévu de nous retrouver pour l’ouverture du brochet au lac Read more

Les commentaires sont fermés.