Ils vivent dans nos eaux : Le carassin

Le Carassin commun  (Carassius carassius) est à distinguer de son cousin le carassin doré ou poisson rouge qu’on trouve quelquefois en étang suite à une vidange sauvage d’aquarium.

L’autre espèce, le carassin argenté est plus prolifique mais faire la différence entre les deux demande  quelques compétences puisqu’il faut compter les branchiospines (Protubérances cartilagineuses paires, portées en deux rangées par les arcs branchiaux sur leur face pharyngienne et qui protège les lamelles branchiales de la cavité buccale des aliments).

 

Notre carassin est devenu autochtone et on le trouve dorénavant un peu partout. Il a de multiples qualités qui sont une résistance à toute épreuve, presque égale à celle du poisson chat, c’est dire.

 Pour le reconnaître c’est très simple, il ressemble à une carpe commune mais dépourvue de barbillons. Il adore les eaux calmes et les bras morts des fleuves et rivières.

 Le carassin est omnivore mais sa préférence va au régime végétarien, bien qu’il morde remarquablement à l’asticot. C’est un excellent poisson de sport et dans notre région il peut atteindre  le kilo. Sa défense est comparable à la carpe, un beau coup de ligne.

 

L’espèce, d’origine asiatique, aurait été introduite en lorraine au 18ème siécle et se serait progressivement étendue un peu partout sur le territoire. Il aurait tendance dorénavant a être supplanté par le carassin argenté bine plus prolifique.

 Le carassin n’a aucune valeur commerciale ni gustative ce qui fait qu’il n’est guère apprécié par les pêcheurs par contre sa résistance légendaire en fait un vif hors pair. Les pêcheurs de silures recherchent les carassins pour leurs montages au vif.

 

La reproduction se déroule en mai juin lorsque l’eau atteint 18°c et peut s’étendre tout l’été. Une femelle pond entre 30 000 à 80 000 œufs par kilo qui vont adhérer à la végétation.  L’incubation dure de 4 à 8 jours, à sa naissance l’alevin qui possède un organe de fixation sur la tête s’accroche aux herbiers jusqu’à résorption de sa vésicule vitelline.

Carassin doré ou poisson rouge

 

Espèce capable de proliférer en plan d’eau au point de devenir dominante et d’éradiquer les autres cyprinidés, le carassin n’en reste pas moins un poisson appréciable pour le coup de ligne.

 Gardez la pêche.

[subscribe2]

A lire aussi dans nos archives
Technique du ver de terre au pendu
Technique du ver de terre au pendu

   L'hiver s'étant installé durablement avec son cortège de température très basses, les poissons se réfugient vers les zones les Read more

Le moteur hors bord Mercury 6 CV
Le moteur hors bord Mercury 6 CV

  Premier article consacré aux moteurs Hors bords, je vous présente l'un des plus vendus en France, le 6 CV Read more

Les commentaires sont fermés.