Ils vivent dans nos eaux : La grenouille verte et rousse

Pour changer un peu des poissons intéressons nous quelques minutes à une amphibien anoure (sans queue contrairement au triton) qu’on appelle la grenouille. Si j’ai choisi de vous parler de la greuche ou de la geurnouille morvandelle  c’est parce que celle ci vient de terminer sa reproduction un peu partout sur le territoire et qu’une route est désormais barrée à coté de chez moi à cause de sa reproduction, non ce n’est pas de la science fiction !!! Ils ont osé !!!

La grenouille la plus commune est la grenouille verte, pas la rainette qui est une autre variété et la grenouille rousse  qui est sensiblement la même tout en étant une espèce différente .

Si la grenouille verte est inféodée aux plans d’eau la rousse s’en éloigne est préfère les ruisseaux et fossés, les deux cohabitent parfois mais c’est surtout en période de reproduction qu’on les verra le mieux.

Chez moi la grenouille se reproduit en mars, voir en février comme cette année, il semble que ce soit les premiers beaux jours et non l’humidité ou la température qui l’amène à pondre.

Monsieur et Mme grenouille vont donc se rapprocher de l’eau pour y pondre leur descendance. Contrairement aux crapauds il n’y a pas d’étreinte longue où le mâle s’accroche sur le dos de la femelle.

 

Pour être bien sur de distinguer un crapaud d’une grenouille en plus de l’aspect général déjà parlant, il suffit de les poser au sol, la grenouille se déplace par bond, le crapaud marche.

La grenouille croasse et le corbeau coasse, quand à la fourmi elle crohonde c’est bien connu.

La grenouille dépose ses œufs en amas dans des fossés, dans des flaques d’eau, en bordure d’étangs  mais jamais à ma connaissance dans l’eau courante. Les chapelets d’œufs en ruban sont des œufs de crapauds commun.

 

Le têtard qui naît au bout de quelques jours de cet œuf gélatineux n’a qu’une grosse tête et une queue. Il dévore goulûment tout ce qu’il peut, œufs restants, débris végétaux, cadavres……Il grandit vite et en quelques semaines il se métamorphose. C’est étonnant de voir cela en aquarium, comment un animal va changer d’apparence en si peu de temps.

Les pattes arrières seront les premières à pousser, puis les avant et la queue va disparaître en même temps que le corps va s’affiner.

Une fois devenue une mini grenouille, l’ex tétard doté de branchies sera doté de poumons et quittera le milieu aquatique pour ne pas trop s’en éloigner quand même.

La grenouille est très abondante et fait les régals des hérons et des putois qui les chassent avec appétit. Un amas de cadavres de grenouilles mutilés et c’est le garde manger du putois que vous aurez découvert. Pour sa pêche assez ludique avec une vieille gaule et un morceau de bas nylon en appât, il faudra  attendre le 17 mai dans mon département.

 

Auparavant on la pêchait à la main, de nuit à la lampe électrique durant les nuits humides de mars et les grenouilles était toujours autant abondantes. Désormais il semble que ce petit braconnage de gamin pour un bon repas soit devenu un « acte immonde de braconnage d’une espèce en danger ». Dans la Creuse où 3 pauvres gars se sont fait choper par une brigade de l’Onema, vont certainement plus payer que s’ils avaient tué une grand mère pour lui piquer ses économies.

 

Photo: Lionel Bougnot

 

Si je parle de ça c’est qu’à mon sens le principe de protection des espèces comme la grenouille et le triton est poussé à son paroxysme. A cinq kilomètres de chez moi, une route est barrée la nuit du 1er février au 15 avril  pour laisser passer les grenouilles, crapauds, salamandres et tritons. Pas un chemin, non une vrai route, obligeant les riverains outrés à faire un détour de plusieurs kilomètres, tout ça pour des grenouilles. Alors que depuis des dizaines d’années ça marchait bien sans bloquer la route, là on emmerde les gens pour que des greuchophiles aillent s’extasier le soir à pied. Par contre les hérons et aigrettes sont très contents et se massent en nombre dans le plan d’eau qui borde cette route !

 

 

Voici une copie de l’arrêté municipal, ça en jette non ? A quand une interdiction des avions parce que les moustiques se reproduisent en vol ? A quand une interdiction absolue de se promener dans la nature pour ne pas perturber la reproduction du lapin de garenne ? Et à quand une interdiction de la connerie ????

 

Je n’ai pas, comme vous aussi certainement, attendu un arrêté municipal pour rouler doucement la nuit sur quelques routes et éviter les grenouilles, mais de là à barrer la route, fallait oser dans la connerie !! je n’en reviens toujours pas. Pour info ça se passe sur la commune de Marmagne en Saône et Loire.  Le panneau suivant en photo est édifiant de mensonge, 10 000 amphibiens, pourquoi pas un milliard pendant qu’on y est ? Et plusieurs centaines écrasés en une nuit, avec une fréquentation routière de campagne (moins de 50 véhicules par nuit selon les riverains ) !

 

Pour terminer mon propos sur une note plus calme, la grenouille est notre compagnon de pêche lorsque nous sommes au bord de l’eau et qu’elle croasse à tout va. Les black bass, brochet et même truites arc en ciel l’apprécient aussi, tout autant que moi en persillade.

Et oui, nous sommes le pays des froggies !!

Gardez la pêche.

 

A lire aussi dans nos archives
Technique du ver de terre au pendu
Technique du ver de terre au pendu

   L'hiver s'étant installé durablement avec son cortège de température très basses, les poissons se réfugient vers les zones les Read more

Le moteur hors bord Mercury 6 CV
Le moteur hors bord Mercury 6 CV

  Premier article consacré aux moteurs Hors bords, je vous présente l'un des plus vendus en France, le 6 CV Read more

Les commentaires sont fermés.