Agencer son électronique et son électricité selon la technique de pêche

C’est en ce mois d’avril que la saison carnassier aurait dû démarrer et peut être êtes-vous en train de finaliser les travaux d’aménagement de votre bateau ou de votre barque? En ce cas vous avez certainement bien réfléchi aux équipements électriques et électroniques  qui vont équiper votre destrier nautique.

Pour autant ces quelques conseils que je m’apprête à vous donner ne sont pas à négliger.

Après 2 barques et 2 bateaux aménagés, j’ai un certain recul sur la façon d’agender l’électronique et les accessoires électriques. Bien entendu j’ai fait des erreurs que j’ai immédiatement constaté ou que j’ai subi au fil des ans car, croyez-moi, mieux vaut bien réfléchir avant de faire des trous partout dans un bateau.

Le sondeur

La position d’un sondeur est de la plus haute importance lorsqu’on pêche. Généralement un pêcheur droitier à plus tendance à pêcher à bâbord (à gauche), la position étant plus confortable pour lui assis et ceci se voyant plus sur les barques avec des bancs que des bateaux avec des fauteuils pivotants.  En ce cas le sondeur se doit d’être le plus visible possible pour le pêcheur qui pilote la manœuvre, c’est pourquoi installer son sondeur à gauche si l’ on est droitier est pertinent en pêche, en pilotage c’est différent.  Pour la facilité de lecture, on évitera de placer le sondeur trop près, 1m est une bonne distance et permettra souvent au second pêcheur d’en profiter.

Préférez monter votre sondeur sur un support Ram qu’en visant directement l’étrier, le support permettra de la mobilité dans l’orientation.

 

La sonde

L’usage est de visser la sonde sur le tableau arrière mais en réalité pour la pêche ça n’a que des inconvénients. Le cône éclairera la plupart du temps jusqu’à la moitie du bateau et l’avant sera aveugle. En verticale vous verrez les obstacles trop tard, j’en sais quelque chose avec ma barque.

Donc, avec mon bateau j’ai fait le choix de mettre ma sonde sur une canne déportée et placée environ à la moitié du bateau, ainsi qu’on pêche à l’avant ou à l’arrière, on verra un sondage efficace qui profitera à tous. Certains placent leur sonde sur le moteur avant, outre que c’est un nid à parasites, ça n’ apporte pas grand-chose selon moi.

 

Les câbles électriques

On n’en a jamais assez car plus le temps passe, plus on désire installer d’équipements. Si vous aménagez votre barque, tirez deux câbles vers l’avant pour les accessoires et deux à l’arrière, sans oublier le gros câble pour le moteur avant et le câble pour le sondeur !  Mieux vaut en avoir trop que pas assez pour éviter une boite de dérivation avec des dominos sujets à la corrosion. Passez vos câbles dans de la gaine souple d’électricien c’est largement suffisant.

Dites-vous qu’il vous faudra alimenter une pompe de cale, le sondeur, un éventuel éclairage des coffres, une prise USB ou deux, une prise 12v ou 2.. Tout ça réclame une installation électrique correcte et sans bidouillage.

 

Le moteur électrique

Un moteur électrique qu’il soit avant ou arrière demande une alimentation en 6mm², celle-ci ne devra alimenter que le moteur et aucun autre équipement. Par sécurité on peut insérer un disjoncteur qui coupera le courant en cas de surchauffe. Ce circuit électrique, idéalement, devrait passer le plus loin possible du circuit d’ alimentation ou de la sonde du sondeur afin d’éviter d’éventuels parasites, si ce n’est pas possible tâchez de trouver un câble blindé à deux fils en 6mm², ce n’est pas courant mais ça doit exister.

Dernière astuce pour les fils d’ alimentation des petits équipements, utilisez du fil multibrins meilleur que le monobrin et surtout bien plus souple et moins sujet à la rupture en cas d’écrasement.

Gardez la pêche

 

A lire aussi dans nos archives
Le moteur hors bord Mercury 6 CV
Le moteur hors bord Mercury 6 CV

  Premier article consacré aux moteurs Hors bords, je vous présente l'un des plus vendus en France, le 6 CV Read more

La convivialité à la pêche
La convivialité à la pêche

  Après avoir observé pas mal de pêcheurs  depuis quelques années j'en suis arrivé à les cataloguer en trois familles Read more