Un jour un leurre : Le Mad Fin de Madness

Sorti l’année dernière, le Mad Fin de la marque Madness est typiquement un leurre pour le sandre ou la perche lorsque les eaux se sont refroidies.

On connait la marque Madness pour ses leurres d’une extrême souplesse, les classiques Mother Worm, Father Shad ou Bakuree Shad ornent les boites de pêcheurs aux leurres depuis longtemps et les mâchoires des poissons s’en souviennent.

La marque s’est faite une spécialité des leurres très souples qui sont si efficaces sur les sandres lorsqu’ils ont regagné les profondeurs à partir de décembre chez moi.

Le Mad Fin est plus apparenté au Mother worm dans sa forme générale et grosse évolution chez Madness, un pseudo œil est moulé sur la tête du leurre. Cette dernière phrase est à prendre au second degré car Madness nous avait habitué à des leurres sans œil ni nageoire comme la grande majorité des marques en proposent.

 

En parlant de nageoire, le Mad Fin en possède une en position anale, une petite nageoire qui n’influera pas sur la nage du leurre mais permettra à l’appendice caudal de se mettre en ligne plus vite lors d’une tirée

Le profil n’est pas en triangle mais en  trapèze avec une base plus fine que le dos. On retrouve  les stries latérales qui génèrent de micro perturbations aquatiques  et qui accentuent la souplesse du leurre.

 

La souplesse est parfaite, on pourrait même la qualifier d’extrême car on peut plier ce leurre en 8 sans aucun soucis.

Le célèbre attractant de la marque est incorporé dans le leurre et on peut voir dans la pochette que le fabricant est généreux car l’intérieur est très gras.

On retrouve ce leurre en 12 coloris et en deux tailles de 4 (10cm) et 6 pouces (15 cm).

Le modèle présenté est un 4 pouces en coloris orange green, il ne pèse que 3g, le 6 pouces pèse lui 10g. Il est vendu en pochettes de 5 pour le 4 pouces et 4 pour le 6 pouces.

 

Concernant le 4 pouces, si on peut bien entendu l’utiliser sur une tête plombée classique en le maniant doucement sur le fond, si on peut aussi l’utiliser classiquement en drop shot, l’animation en tirette se révèle excellente.

Ce leurre flottant va être  doucement plaqué près du fond en tirette puis va  se décoller en se tortillant lorsqu’on va arrêter de tirer, on pourra aussi pincer un petit plomb devant pour faire varier la densité et le rendre suspending, le top pour des pêches très lentes en plein cœur de l’hiver.

 

Comme tous les Madness, la matière qui le constitue est fragile et un leurre ne fait généralement qu’une prise avant de rendre l’âme.

Gardez la pêche

Acheter une pochette de Mad Fin de Madness

 

2 réflexions au sujet de “Un jour un leurre : Le Mad Fin de Madness”

  1. Pourquoi ne jamais parler des colles à leurre souple ? (Mend it, spike it …)
    Ils permettent de réparer tous les LS et de faire de sacrées économies

Les commentaires sont fermés.