Vif : Le montage au vif décollé
avatar

Un grand merci à Manu Gautheron qui a partagé cette astuce de montage  avec nous, le montage au vif décollé vise à empêcher ce dernier de se cacher dans le substrat (feuilles, vase) et ainsi pouvoir échapper au regard des carnassiers.

Souvent en plombée au vif on se retrouve avec un vif qui au lieu de s’agiter de façon appétissante pour un brochet ou un sandre se retrouve à se planquer au fond pour échapper aux regards pleins d’appétit de ceux qui aimeraient les croquer.

On découvre que son vif s’est planqué sous un tapis de feuille en remontant la ligne et en trouvant des feuilles accrochées à l’hameçon. Pour le rendre attirant il faut donc que le vif bouge et soit visible donc le décoller du fond.

Souvent en plombée j’observe sur le bord le comportement de mon vif et le gardon par exemple peut tout autant tenter de gagner la surface que se poser, voir se cacher sur le fond. En plombée on essaiera d’oublier les espèces de fond tels que les goujons, les carpettes et les petites tanches qui vont chercher à se cacher et ne plus bouger.

 

Un gardon, une bremette seront plus efficaces bien que le gardon aime se planquer, l’idéal étant en plombée un rotengle qui cherchera toujours à monter vers la surface.

Il existe un moyen simple et efficace qui consiste à adjoindre au vif un cube de polystyrène qui l’obligera à nager. Le montage que nous propose Manu est simple et connu de tous les pêcheurs d’expérience qui pratiquaient le vif dans les années 80/90 avant que cette pêche ne décline au profit des leurres.

Le cube de polystyrène sera enfilé sur le bas de ligne et maintenu en place contre le vif au moyen d’un nouveau passage dans le cube sinon il coulissera sur le bas de ligne et sera moins efficace. Ce cube ne gêne en rien la pêche, les carnassiers comme le sandre, le silure, la perche ou le brochet ne s’offusquent pas de sa présence et le vif est gobé de la même façon que s’il n’avait pas eu cet attribut en queue.

Laissons la parole à Manu pour les explications:

« Une fois loché le polystyrène doit être au plus près de la queue, on repasse en travers pour le bloquer contre la queue. Au ferrage il se défait tout seul.

A utiliser avec une longueur de bas de ligne que l’on veut sur une plombée en rivière ou étang. Je plaçais le tout sur un détecteur. A utiliser avec des triples ou des doubles dont on rentre la longueur de la hampe sous la peau.

Perso j’utilisais ce montage pour pêcher dans un étang ou il y avait des écrevisses qui bouffaient mes vifs, donc je faisais des bas de ligne de 70cm ».

 

 

Cette petite astuce simple permet de maximiser l’action d’un vif en plombée et d’avoir plus de touches tout en le protégeant des écrevisses. Merci Manu pour ce montage et les photos qui l’accompagnent.

Retrouvez Manu Gautheron sur son blog Gauthmanu et sa page Facebook

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces. Bookmark the permalink.

Comments are closed.