Résultats partiels du sondage FNPF dans la Saône et Loire

Merci  à la fédé de Saône et Loire d’avoir mis en lignes depuis maintenant une semaine les résultats du sondage initié par la FNPF  et l’analyse de ceux ci. Personnellement ces chiffres me parlent aussi et je me permettrai de pousser l’analyse un peu plus loin dans un sens.

Pourquoi, parce que ma fédé é eu la bonne idée de dissocier les réponses par courrier de celles en ligne et là on constate le fossé entre les générations. Voyons donc les questions et leurs réponses qui me paraissent les plus intéressantes.

Tout d’abord, juste une petite réflexion qui m’a toujours amusé avec les sondages, les sans opinions ! Quand on ne sait pas ou quand on a rien à dire, on la boucle au lieu de dire qu’on a rien à dire non ? A quoi sert de comptabiliser les sans opinions pour un questionnaire très précis sur la pêche qui ne concerne que des pêcheurs  et pourquoi des gens sans opinions se sentent un devoir d’en parler ? Mystère…

Question 1 : En 2ème catégorie, seriez vous favorable à la possibilité de pêcher toute l’année en remettant à l’eau certaines espèces pendant leurs périodes de reproduction spécifique ?

Oui à 53 %, seulement ! C’est à dire que 44 % (3% de « je suis trop bête pour avoir un avis ») sont contre et trouvent que ce qui est en place est bien, que l’on peut pêcher des poissons durant leur reproduction !!!

 

Par internet c’est 63 % de pour alors que par papier c’est 58 % de contre. Ceci montre bien la réelle divergence d’opinion entre les générations car honnêtement la majorité de ceux qui lisent mes lignes ont voté par internet alors que le papier n’a concerné en majorité que des membres de bureau d’ AAPPMA.

Question 2 : En contrepartie de cet élargissement des périodes de pêche, seriez vous favorable à la mise en place quotas ?

Là majorité à 84 % pour le oui, 89 pour internet et 78 pour le papier et 4 % de benêts.

Question 3,  je passe.

Question 4: Seriez vous favorable à une ouverture de la pêche du silure de nuits aux pellets uniquement ?

61 % oui par internet, 48 % non par papier et encore une fois on remarque la césure entre l’internet et le papier, un problème de génération me semble t’il.

 

Question 5, je passe

Question 6,  je passe encore car ce n’est que du bon sens.

Question 7, toujours du bon sens.

Question  8 : Pour les détenteurs d’une carte découverte, seriez-vous favorable à n’autoriser qu’une canne ?

Etonnamment, par internet on est opposé à ça à 48 % alors que par papier on l’accepte à 49 %. ceci prouve que cela ne prouve rien et que ma précédente analyse est fausse, les internet ne sont pas les plus progressistes.

 

Question 9 : Seriez vous favorable à la suppression de la limitation à 2 du nombre d’hameçons triples présents  sur les leurres?

Sérieusement, qu’en a t’on à faire du problème des trois triples sur les leurres? Et bien plus de 600 personnes ont répondu, là il aurait fallu une case « On s’en fout ». Ce n’est pas important, trois triples ou deux, quelle différence ? Mais dans l’inconscient collectif, celui qui ne réfléchit pas ou peu, ça allume une lampe rouge et là les  pêcheurs de comptoir et les pêcheurs  de clavier ont un avis.

Image: boussac.online.fr

 

Question 10 : Seriez-vous favorable à la pratique de la pêche à la traîne ?

Là j’étais sûr de la réponse, comme la question est tournée. Internet et papier sont d’accord, niet à la traine.

On voit là le fantôme du pêcheur en barque qui prends tout face au pauvre pêcheur du bord qui ne prend rien. Je suis favorable à la traine, c’est normal j’ai un bateau et je sais que la traine n’est pas le truc miracle mais combien le savent ? Ceux là même qui voudraient l’interdire savent ils qu’elle est autorisée sur de nombreux lacs ? Qu’elle prend les poissons qui ne mordent jamais du bord ? La verticale et la diagonale sont une pêche à la traine, faut il les interdire ?

Question 11: sans intérêt

Question 12: C’est la question ouverte et la fédé 71 a jugé bon qu’elle n’était pas assez représentative pour les résultats et laisse la FNPF analyser et commenter.

 

Pour ma part ce questionnaire me laisse sur ma faim, quid des larves de diptères  (asticots, tifises ?) en première catégorie ? Quid de la pêche en float et bateau partout ? Quid des mailles inversées ? Des nouvelles espèces à introduire ou pas ? Du tarif de la carte de pêche ? ……

Ne jetons quand même pas le bébé avec  l’eau du bain car ce questionnaire a le mérite d’être un exemple de démocratie participative.  Il à quand même été conçu pour tous les pêcheurs, ceux qui réfléchissent et les idiots car certaines questions leurs sont réservées. Je pèse mes mots en disant ça, on égraine quelques vrais problèmes et on saupoudre de quelques conneries sans intérêts pour faire participer ceux qui ne pigent rien, c’est démocratique et très intelligent, très pro dirait un psychologue.

Ce que j’en retiendrai ? L’immense fossé qui sépare les pêcheurs modernes, respectueux  des poissons, amateurs de sensations plus que de cuisine, des anciens des bureaux des AAPPMA, inamovibles et indéboulonnables qui ne veulent rien changer à leurs habitudes. Ce sont eux qui par leur gestion, leur engagement, leur hermétisme, leur surdité …font reculer années  après années le nombre de pêcheurs.

On va me dire que j’exagère, et pourtant, je suis secrétaire d’une AAPPMA qui a déboulonné  avant mon arrivée une génération de rétrogrades pour impulser une dynamique qui montre par ses résultats qu’elle est en pointe de ce qu’il faut faire. Certes ça n’avance pas si vite mais ça avance. Réjouissons nous et engageons nous  dans nos AAPPMA au lieu de commenter sans cesse les posts  sur Facebook.

Un autre fossé s’est crée, celui entre des pêcheurs sportifs du bord, mobiles en barque ou bateau et celui des pêcheurs classiques du bord ou au poids en bateau. Certains pêcheurs en bateau crachent sur la pêche au vif, sur le prélèvement, tandis que d’autres  du bord hurlent contre ces gars qui « choppent tout avec leurs sondeurs ». Et ça me parait plus grave que tout le reste, si les pêcheurs entre eux se critiquent au lieu de s’épauler on est pas loin  d’un gros changement que même la FNPF ne voudrait pas voir venir, celui de la fin de la pêche associative.

C’était mon avis, gardez la pêche.

Lire l’intégralité des résultats partiels sur le site de la fédé 71

 

 

Les commentaires sont fermés.