La gueulante des pêcheurs de l’Albarine contre les gitans

Je suis tombé sur un article de la Voix de l’Ain qui nous relate les soucis des pêcheurs  de l’Albarine et de la basse vallée de l’Ain.

Ceux ci sont confrontés à une pollution à l’eau de javel, et plus précisément à un braconnage à l’eau de javel, technique bien connue dans mon Morvan natal. Là où ça devient croustillant c’est qu’enfin les pêcheurs et leur staff accusent les bracos, en l’occurrence les 800 Gitans qui se sont installés en bord de l’Albarine.

A titre personnel, je les ai vu braconner des dizaines de fois, dans des réserves,  chez des privés…..Et jamais aucune poursuite même quand j’avais averti le président de l’AAPPMA. Tout change, il semble, et désormais on accuse ces pauvres gens du voyage, éternels innocents dont les immondices polluent les abords de nos cours d’eau et dont les escapades nocturnes ne sont que légendes !!!!

Allez demander si les 10 gosses gitans qui pêchent à la ligne ont une carte, si leurs frères et pères ont le droit de pêcher au clou de fond où à la main lorsque vous êtes un petit garde pêche !!!!

 

En cela la demande du président de la fédé de l’Ain  est légitime mais faire accompagner son garde d’un gendarme ou d’un agent de l’Onema armé est une utopie avec les restrictions budgétaires actuelles. En attendant cet article m’a bien fait plaisir bien que son rédacteur en journaliste prudent ne retourne sa veste dans sa conclusion !

J’apporte mon soutien sans faille à Nicolas Goussef, président de la fédé de pêche de l’Ain dans cette affaire. Le boulot de la fédé et des AAPPMA à été démoli par quelques bracos qu’il faudra désormais identifier mais ….Non….. ce ne sont pas ces braves gens du voyage, si respectueux des lois et de la propriété.

Lire l’article de la Voix de L’Ain.

Gardez la pêche

[subscribe2]

 

Les commentaires sont fermés.