Défi Est Plobsheim et bateau coulé, quelques précisions.

Mon dernier article sur le sujet ayant été incomplet, voici quelques précisions pour couper court à certaines rumeurs malsaines qui commencent à courir sur le net.

Tout d’abord les concurrents ont été avisés des risques et invités à la plus extrème prudence par l’organisation du Défi Est, au début le vent bien que déja fort était supportable mais il a très vite forci au point d’empêcher tout mouvement au moteur electrique obligeant des concurrents à s’amarrer aux bouées pour pêcher.

Rappelons que sur ce plan d’eau la motorisation thermique est interdite mais avec ces conditions personne n’a bronché lorsque des concurrents ont allumé le thermique par sécurité.

Photo Lionel Bougnot

 

L’accident s’est déroulé aux confins de la zone de pêche et plus précisément à l’aval de celle ci. Deux concurrents ont embarqué des paquets d’eau et n’ont pas réussi à démarrer leur thermique, ils auraient oublié les clés de leur moteur et auraient été prévenus du risque à rester sur zone  par les commissaires. Voyant le danger arriver il ont demandé de l’aide, un équipage s’est porté à leur secours mais sur cette zone où les vagues étaient très fortes, il a embarqué un paquet d’eau, puis d’autres ensuite qui l’ont fait couler.

photo Lionel Bougnot

 

Le premier bateau n’a pas coulé mais était rempli d’eau, les deux clichés suivants montrent le remorquage du bateau par une barque de commissaires.

 

Le second bateau ayant coulé dans une zone peu profonde, il a été renfloué par les pompiers et sorti de l’eau vers 14h00. La compétition avait été stoppée par mesure de sécurité depuis les 10h00 du matin.

 

Aucun des compétiteurs n’a été blessé, on peut saluer le geste du bateau qui a sombré en voulant porter secours.  Pour avoir moi même embarqué de l’eau à quelques reprises, je peux vous assurer qu’une vague traitresse ne préviens pas et il est rare de la voir arriver.

Une partie des concurrents l’avaient mauvaise de voir le concours stoppé suite à ce que certains qualifient comme « un comportement irresponsable d’une équipe pourtant prévenue du danger » et s’interrogent sur le résultat final.  Il n’empêche que cet accident n’était pas prévisible.

Ca peut tous nous arriver un jour…

Gardez la pêche

Les commentaires sont fermés.