Un week end placé sous le signe des salmonidés
avatar

ternin140418-05Samedi, sous un temps gris peu avenant, direction le bourg de Lucenay l’ Eveque avec Cathy pour une pêche rapide en matinée dans le Ternin.

Celui ci a repris son niveau normal et les eaux sont assez claires, de plus l’ AAPPMA locale avait procédé à un nouveau lâcher de surdensitaires afin de faire patienter les pêcheurs car nos farios sauvages sont encore timides.

Arrivés très tôt, Cathy opte pour le ver au toc alors que je jette mon dévolu sur le poisson nageur, j’aurais préféré le vairon mais les miens n’ont pas survécu dans mon bac à vif.

Cathy suit un pêcheur au vairon et insiste sur les coups qu’il a tenté et bing !  Bon choix puisqu’une belle fario surdensitaire de plus de 30 cm lui croque son ver de terre.  Un quart d’heure de pêche et déjà un poisson !

ternin140418-01

 

Nous remontons quelques centaines de mètres mais passer derrière un autre pêcheur n’est pas mon truc, je décide alors de pêcher la zone aval, sans succès jusqu’à arriver au bief où une belle fario suit mon poisson nageur et se décide à l’ attaquer presque dans mes bottes.  Un gros splash mais pas de poisson pour moi !!

Profitant d’être en waders je traverse le Ternin pour pêcher une zone ou très peu de monde se rend. Le parcours est superbe, difficile car rempli d’arbres tombés mais prometteur. Pourtant aucune touche sur cette partie aval où la seule trace de botte visible datait de plus d’une semaine. Je pêcherai juste cette jolie cuiller n° 2 en parfait état.

ternin140418-24

 

Je remonte et profite de l’ absence de pêcheurs pour rentrer dans le bief en waders, je connais un trou minuscule qu’on ne peut bien pêcher que si on est idéalement placé.  Bien entendu au premier passage de mon poisson nageur c’est l’ attaque mais cette satanée manche courte ne se pique pas.  J’ attends deux minutes sans bouger et relance, nouvelle attaque et nouveau raté, puis la belle s’en ira se caver plus loin.

ternin140418-18 ternin140418-28

 

Mon amour propre en prends un sacré coup mais je persévère et tant mieux puisque plus haut sur un poste insignifiant je pique enfin ma fario, une surdensitaire de 25 petits centimètres prise au Megabass great Hunting Flat Side.

Le lendemain, la météo est annoncée plutôt correcte et le vent ne souffle quasiment pas, nous mettons donc le cap sur les frontières du département pour le lac de Chalain et un dernière sortie corégone.  Cette fois je découvre la seconde mise à l’eau, celle de la fédération de pêche, moins pratique mais correcte.

chalain 150418-14 chalain 150418-24

 

Je mets le cap sur une zone qu’on  m’a gentiment indiqué et à peine arrivé et les premiers échos découverts au sondeur, Cathy me met la misère avec un corégone de 39 cm pris dans la première minute de pêche, ça commence sur les chapeaux de roues.

chalain 150418-08 chalain 150418-12 chalain 150418-13

 

Ce dernier cliché montre le corégone qui mords à 21.5m, qui monte facilement jusqu’à 17 m et qui commence à se battre, l’ écho dessous est le plomb.

La journée se passe avec quelques poissons, deux casses pour moi, plusieurs loupés pour Cathy et moi et bien entendu de nombreuses touches ferrées dans le vide dans ce paysage splendide.

chalain 150418-02 chalain 150418-03

 

J’aurai une fois de plus la chance de piquer un poisson décollé du fond en lui mettant mes nymphes sous le nez grâce à la précision de l’ Onix et sur une mauvaise manœuvre de l’ épuisette je ferai décrocher une de ces flèches d’ argent à Cathy.

chalain 150418-17 chalain 150418-20

 

Bilan de cette mi journée à Chalain, 2 corégones pour moi, 3 pour Cathy, je m’ avoue vaincu. Mme gagne au nombre et à la taille !

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.