Variations autour du Plomb palette
avatar

Tout le monde, ou presque, connait désormais le plomb palette. Ce bout de ferraille virevoltant, bon marché et dont les causes de son incroyable efficacité échappent encore aux concepteurs de leurres. 

 

On en trouve des tout faits : Active Jig de Cannelle par exemple ou tout pour les faire avec Plombs, gaines, perles chez Delalande.

Depuis quelques années les innovation sur ce leurre n’ont guère évolué. La gaine rouge attire  et focalise l’attaque du prédateur tour en écartant l’hameçon du plomb. La forme du plomb lui permettra de nager et d’effectuer une trajectoire assez fantasque. Il est d’ailleurs intéressant de constater que le plomb à bords biseauté a ses inconditionnels contre ceux qui ne cherche qu’un plomb triangulaire. 

Les dernières innovations ont consisté à agrémenter le plomb d’un LS ou d’un octopus, il semble que ce soit ce dernier qui ai remporté la bataille car c’est lui que l’on voit le plus souvent. 

 

 

 

Résumons nous, un plomb traversé par un bas de ligne, une perle, un bout de tube scoubidou rouge enfoncé en force sur l’œillet de l’hameçon, voici le PP original. La perle empêchait que le tube scoubidou ne se coince dans l’œillet du plomb.

Ensuite on a installé un octopus et la distance plomb hameçon s’est réduite, la rigidité du tube scoubidou a semble t’il été abandonnée face à des montages plus souples. 

L’animation est toujours la même, on jette ou on laisse couler et on ferre comme un maboule dans le vide. Ça marche du tonnerre et l’on attrape aussi des carpes et brèmes par dos, par la bouche…tout autant que tous les carnassiers qui y sont sensibles. C’est vrai que grapper un sandre par le dos n’est pas très glorieux et c’est ça qui a écarté les puristes de la technique mais quand on compare son efficacité avec d’autres leurres on y revient vite. 

Dernièrement Vario Pêche innove dans ce domaine avec un plomb palette en alliage d’étain, plus léger que le plomb donc plus volumineux. Ce plomb reprend une forme de poisson et est plus près du poisson d’étain que du PP mais voilà, avec ce plomb on peut presque tout oser. 

 

On peut le monter comme un plomb palette simple avec un triple, perso et sur le modèle d’Alain Segond son concepteur, je l’ai monté avec un hameçon simple en montage assist comme pour les jigs de mer. Le simple est plus discret est se pique aussi bien, on peut en mettre deux pour plus de sécurité, perso je n’en mets qu’un. 

Seule contrainte, il faut insérer une perle avant de monter l’octopus sinon la hampe du simple va transpercer la tête de l’octopus au bout de trois ou quatre ferrages de cow boys. La nage de ce leurre est encore plus planante qu’un plomb palette et l’octopus moins gêné que par un triple sera plus mobile. 

Alain a inventé un montage encore plus « tonique », il place à 10 cm devant le plomb palette une chevrotine qui va encore accentuer le mouvement de dandine et le comportement erratique. 

La dandine ou Jig est très efficace et le PP n’en est qu’une petite partie, les cuillers a jigger pour la mer sont excellentes en eau douce et les équiper d’hameçons assist avec un octopus me semble être un plus face à nos carnassiers pas mal éduqués. 

Vous trouverez les plombs à dandiner d’Alain Segond sur le site de Vario Pêche.

 Gardez la pêche

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers. Bookmark the permalink.

Comments are closed.