Une réflexion sur la gestion des carnassiers en Saône et Loire
avatar

Je ne peux que vous inviter par le lien ci-dessous à vous rendre sur le site de la Fédération de Pêche de Saône et Loire pour prendre connaissance de l’enquête initiée par notre Fédération à propos de la pêche des carnassiers.

Durant l’été, toutes les AAPPMA du département ont été amenées à se prononcer sur une éventuelle limitation du nombre de captures (quotas) et une augmentation de la taille des carnassiers: borchets et sandres.

Une présentation et une analyse du sondage y est réalisée. Comme quoi, dans les AAPPMA de notre département que l’on critique si souvent, on ne fait pas toujours preuve de conservatisme…

N’empêche que si les autres fédérations s’inspiraient d’une telle action, et en faisaient de-même (c’est déjà le cas dans certains départements), on pourrait espérer voir l’idée remonter jusqu’à la Fédération Nationale pour qu’elle agisse et fasse modifier le code de l’environnement… Mais ça, c’est une autre affaire car modifier le code de l’environnement , c’est changer la loi… et cela devient politique.

Le seul inconvénient pour moi dans cette affaire, c’est la pêche professionnelle. Un règlement intérieur ne les concernerait pas et là, il y a sujet à débattre. S’il est compréhensible que des quotas ne puissent s’appliquer pour eux, une augmentation des tailles, l’accèpteraient-ils?

Lien à suivre:

http://www.peche-saone-et-loire.fr/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=139&cntnt01returnid=15

Pêchement vôtre.

Olivier Bernolin

[subscribe2]

About olivier

Olivier BERNOLIN, président le l'AAPPMA le Goujon Cuiserotain, pêcheur de carnassiers passionné, vit en Saône et Loire à Brienne (71).
This entry was posted in AAPPMA, Fédérations, informations diverses pêche, pêche, règlementation, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged , . Bookmark the permalink.

21 Responses to Une réflexion sur la gestion des carnassiers en Saône et Loire

  1. Jean-Louis says:

    Etablir un quota de carnassier, c’est essayer de faire quelque chose. C’est une mesure parmi d’autres mais qui peut compter pour établir l’édifice final. Les quotas c’est aussi dans la tête. Je ne pars pas pêcher le matin pour faire mon quota. J’espère en toucher plus, que ce soit en sandre, brochet, truite car chaque poisson est une source de plaisir. Si je dois en remettre à l’eau, aujourd’hui, ce n’est plus un problème, surtout quand on voit la qualité de l’eau des rivières et des lacs. C’est presque parfois une mesure de santé que d’imposer un quota.
    Pour finir, Olivier ne lâche rien, tu as des idées, tu te bouges, ça crée du mouvement et pour finir ça peut faire bouger les choses.

  2. cormoran 71 says:

    Saperlipopete, ça charcle sévère!!!, bin moi j’ai peut être la solution pour vos quotas: faut interdire carrément la pêche, quotas = 0 ( le panard hein ! pour les intégristes) et laisser la gestion des plans d’eau aux hordes de goules noires à plumes et aux pêcheurs pros. Faudrait peut être s’attaquer aux vrais causes nan? Je fréquente assez souvent le bord de l’eau pour comprendre que le déclin du carna a débuté dans les années 90 coincident avec l’explosion de la volaille et contre ça, ensemble il y a peut être quelque chose à faire. Quand aux diverses pollutions agricole qui eutrophisent à mort les cours et les plans d’eau ( allez donc faire un tour sur l’arroux ou la Loire au mois de septembre, faut enmener une tondeuse pour pouvoir y jeter un leurre du bord) et s’attaquer aux lobies de la chimie c’est juste impossible, mais diminuer les populations de cormo de moitié, c’est déja plus envisageable et ça, ce serait une véritable victoire certainement plus éfficace que les quotas. Justement, revenons donc aux quotas, pouquoi ne pas proposer de mettre en place un système de vote lors de l’achat de la carte de pêche, démocratiquement ce serait plus juste et on aurait pas à subir la loi inique de quelques individus auréolés de science infuse, mais plutôt à choisir.
    Je précise que je n’ai soulevé que quelques points des raisons de la tendance à la diminution du carna, il y en a bien d’autres….
    j’oubliais : que dire du bordel dans les dates d’ouvertures, quand on voit ce foutoir, bin je me dit que la connerie, cette délicieuse invention collective a encore un bel avenir….

    • J’avais fait un sondage avant pour les quotas carnassiers et les pour représentaient 80 % mais ok pour un vote à l’achat de la carte c’est pas bète et c’est démocratique et assez facile à mettre en place, quoique quant on y pense, les présidents d’AAPPMA ont déja voté et ils ont été élus par les pêcheurs donc c’est aussi démocratique qu’un référendum.
      Pour ces saloperies de cormorans, tant que les écolos siègeront dans les commissions préfectorales on l’aura dans l’os même si on fait front tous ensemble.
      Pour les pollutions, il y a la loi il suffit de l’appliquer et là c’est des moyens pour plus de contrôles, donc c’est à nos politiques de faire le boulot.
      Pour les dates d’ouverture, je suis optimiste, dans 5 ans ce sera règlé.

  3. Hervé says:

    Salut , je comprend l enervement de Dom , mais bon je crois que tout ca c est comme pour les carpistes qui veulent la peche de nuit de la carpe Nationale ! une pure utopie car il y aura toujours quelqu un pour tout foutre a l eau !

    Pour la Sorme ce qui la sauve c est ses énormes parties mises en réserve , imaginé le bocal entierement pechable , je pense que ca serait la cata ! Mais de voir des mecs crecher au bord de l eau plusieurs jours avant l ouverture je trouve ca grave , on a qu a monté des tentes au milieu d une ville , sur le chmaps de Mars a Autun par exemple , je pense qu on va pas mettre longtemps a nous virer ! Il faut de la volonté mais dans notre monde qui n est gouverné que par le fric la volonté ben on l a profond ! Comme Francky la peche au mois de Juin comme je l ai connu était une bonne chose ! Pour les AAPPMA et les gardes j ai donné donc 🙄 , je ne les met pas dans le meme sac mais j en suis totalement dégouté ! Résultat , vu que dans le 71 ils m énervent bien je pense que j irais prendre ma carte soit dans le 21 soit le 58 , la ou je peche en barque ou du bord et ou au moins on essaie de faire quelques choses pour les pecheurs , meme infime !
    J ai beau pecher toute l année , j arrive difficilement a prendre un brochet ou un sandre par an donc je risque pas de nuire aux nombreux coins de peche !

    • Olivier BERNOLIN says:

      Mais qu’est-ce qu’elle vous a fait la fédé du 71???????????????????
      J’en ai ras le bol de toutes ces conneries et des ces règlements de compte ou chacun y va de son petit pic assassin. Qu’y a t-il de constructif dans vos propos???? où voulez-vous en venir?????
      Qu’est-ce qu’ils ont fait de mieux dans le 21 ou le 58????
      T’as vu la gueule des mises à l’eau à Pannecière, Saint Agnan, Crescents, Grobois, Pont, Chaumeçon…. et aux Setton il faut payer pour se mettre à l’eau!!!!!! la mise à l’eau de Cuisery c’est moi qui la nettoie plusieurs fois par an parce qu’aucun pêcheur n’a le courage de le faire. Pourtant depuis l’an dernier et les articles sur le blog, il se sont étrangement multipliés les pêcheurs.
      J’ai fait un article sur les quotas carnassiers et tous les commentaires sont négatifs (sauf 1). A quoi ça rime!
      Sylvain a fait un post sur les Lacs de la Forêt d’Orient racontant sa partie de pêche et la gestion qui y est mise en place avec une augmenation des tailles de capture et la mise en place de quotas limités à l’année. La pillule a été dure à faire passer mais aujourd’hui les pêcheurs s’y retrouvent. Pourtant c’est une AAPPMA non-réciprocitaire. Vaut-il mieux rester chez soi, garder ses poissons pour soi et supprimer toute réciprocité? Seuls les plus friqués iront pêcher un peu partout. Mais à côté de ça leur action est intéressante et instructive… Laissez expérimenter pour voir ce qui se passera, puis critiquer après.
      Quand c’est la fédé du 71qui tente quelque chose, on critique!!! Je m’excuse donc auprès du personnel de la fédé devant tant de mépris pour leur travail. C’est finalement ce qui ressort de la plupart des commentaires.
      Pour ma part, j’ai du mal à comprendre. Au fait quand vous n’aurez plus de sandres parce qu’ils sont matraqués alors qu’ils n’ont pas frayé au 1er mai, (ouverture imposée par l’EGHO) vous ne viendrez pas pleurer et les viandards, qu’ils en profitent finalement, car aujourd’hui, rien ne les empêche de remplir le congel. Donc ce n’est pas la peine de gindre à leur sujet. N’accuser pas la fédé du 71 non plus car, par bon sens, elle refuse d’ouvrir au 1er mai afin de protoger les populations de sandre, majoritaires dans notre département.
      Harmonisation: qui a raison, La FNPF avec ouverture imposée au 1er mai et l’EGHO qui va pénaliser le 21, le 71, le 01 qui ouvrent plus tard? Alors harmonisation je rigole quand on sanctionne des fédés qui refusent de rentrer dans le rang et que c’est voter par les autres fédés… Vous devriez tous soutenir le 71, le 21, le 01 et refuser de prendre l’EGHO…
      En matière de pêche, tout le monde y va de son grain de sel pourtant « tout le monde ne sait rien mais personne ne sait tout ».
      Moi aujourd’hui vous m’exaspérez, rien n’est constructif dans les commentaires et autant rendre mon tablier.
      Il est inutile de s’investir dans la gestion associative de la pêche, nos actions sont toujours mal interprétées. Vous aurez des places en 2016 et on verra quelle politique de la pêche vous mettrez en place. Pour ma part, il vaut mieux que je consacre mon temps à mon petit garçon qu’à agir pour des pêcheurs qui ne sont que des éternels insatisfaits. Merci, les propos que j’ai pu lire n’ont fait que me décourager… J’ai eu un rêve, celui de voir la pêche avancer. Désolé si c’est par des mesures qui peuvent vous paraître restrcitives. Mais je ne me sens pas les épaules assez large en tant que simple bénévole pour faire face à la toute puissance du monde agricole, de l’industrialisation, de l’urbanisation qui sont les réelles causes de la dégradation de nos rivières. Les AAPPMA, les fédés agissent à leur niveau mais la pêche n’est pas une priorité politique, économique…
      La goûte d’eau qui…. vous connaissez la suite.
      Alors pour une dernière fois pêchement vôtre
      Olivier BERNOLIN

      • Olivier tu sais bien que les gens d’accord avec un article ne prennent pas la plume seuls les opposants s’expriment et ils ne reflètent pas la majorité. Mon dernier sondage en ligne disait que 80 % des pêcheurs voulaient des quotas, donc…
        Ne te décourage pas face à l’adversité SVP.

  4. Dom says:

    on continu dans la connerie….arrêté avec ces quotas…!! et qui va verifier? les gardes de pêche…c’est quand la dernière fois que vous en avez vu un ? on est meme pas capable aujourd’hui de faire réspecter les mailles..vous pensez sincerement que c’est mieux de rela cher des poissons qui n’ont aucune chance de survivre avec l’estomac remonté dans la gorge…et oui vous avez raison finallement relâchons tout comme ça le pêcheur pro se fera des couilles en or lors des vidanges et se permettea même de laisser crever des millier de sandrillons comme à l’etand du Breuil et autres….Et cette nouvelle phrase qui fleurie de partout « nous voulons éduquer les pêcheurs… »!!!!!!!!!!!! vous nous prene vraiment pour des cons….tout ça n’est qu’histoire de pognon et pour les AAPPMA il est un peu trop facile de repondre au nom des pêcheurs……sincerement j’en ai ras le bol de ses donneurs de leçon qui ne pense pas aux poissons ou a la nture mais qu »a leur gueule…
    allez-y , continuez si vous voulez tuer la pêche losirs vous vous y prenez bien….

    • Salut Dom
      Désolé je ne capte pas ce que tu veux dire, développe SVP ?

      • dom says:

        d’apres vous si il ya moins de Carna c’est la faute des pêcheurs ??? on va nous mettre des quotas ? pourquoi faire pas de controle, et combien de fois cette année as tu pris plus de 3, 4 ou 5 beau poissons à garder….tout le monde sait que les vrais problemes sont ces multiples polutions venu de partout…mais non !! c’est la faute des pêcheurs…mieux vaut perdre sontemps et de l’argent a faire des etudes pour ces maudits quotas
        on reflechi un peu….Panneciere!!! mois de mai, ouvertures, on protege les frayeres…ouais pourquoi pas, bonne idée et octobre vidange du lac…!!! plein les poches pour le pêcheur pro et 80% de la fraie de l’année détruite… et je ne parlerai pas de la vidange du plan d’eau du Breuil..une cata !!!! mais c’est pas grave on va mettre un quota et ça ira mieux!!!!!
        vous parlez du quotas des truites fario….franchement est-ce que depuis la mise en place de ce quotas vous prenez plus de truite ??? pas sur par contre les rivieres polué et les truites mortes par centaine 9a !! ça peut faire du mal….
        je vois le débat qui derivent aussi sur la Sorme et ses viandards (je les aime pas non plus) mais vous dites tous que ça fait des année que ça dure…oui c’est vrai mais ça reste le plan d’eau le plus poissonneux de la region !!! alors elle est ou votre logique? le plan d’eau le plus braconner est le plus poissoneux !!!
        les quotas c’est du pipeau…!!! ça changera rien et en reflechissant bien je crois que je prefere les papys qui vont prendre des sandres (allez a tout casser 50 dans leurs saisons) aux pêcheurs de competitions qui sous pretexte de se depecher pour prendre eux ces fameux quotas de points ne prennent pas soin des poissons je les ai vu remonter des sandres dans 20 25m d’eau a une vitesse tel que le poisson arrive..il est mort…mais c’est pas grave c’est la pêche sportive!!!

        franchement c’est quoi la peche ? si ça continue comme ça je suis plus tres sur de continuer…
        Vous imaginer le pauvre gars qui va a la peche 4 ou 5 fois dans l’année si il a la chance un jour de prendre 3 sandres eu un brochet il pourra meme pas les garder!!! finalement les quotas ça arrange les mecs qui sont tout le temps a la peche…

        je m’arrete la je suis tellement enervé que je pourrai etre mechant
        continuer a reflechir a des trucs qui servent a rien et que la peche meurt …est que c’est pas voulu…..???
        bonne nuit Sylvain

        • T’as mangé du piment ??
          Calme toi c’est juste de la pêche.
          Je suis pour les quotas et s’il y a moins de poissons c’est parce que entre autres il y a plus de pêcheurs, j’ai dit entre autres. Les cormorans sont un problème mais il ne se règlera pas entre nous pêcheurs, il faudra ferailler contre les pouvoirs publics et les écolos et là si on met en place des quotas on pourra leur répondre que nous avons donné l’exemple. Certes les quotas ne changeront pas grand chose pour moi car trois sandres ou plus c’est rare mais ça permettra de verbaliser ou de responsabiliser les gars qui en prenaient 25 sur les frayères.
          Le coup des reserves de Pannecière avant la vidange, je veux bien mais une fois mis en route sur les lacs pouvais on faire marche arrière…
          Pour les compétiteurs, ce sont des cons car un poisson mort n’est pas comptabilisé en concours.
          Les quotas n’arrangent pas le gars qui vas tout le temps à la pêche mais justement vont l’empêcher de tout choper et d’en laisser un peu pour ceux qui y vont moins.
          Quant aux gardes, il suffit de se porter volontaire pour se faire agréer auprès de son AAPPMA et là tu sauras ce que fait le garde de la fédé. Si tu vois des bracos, fais comme moi, j’appelle le garde et le président de l’AAPMMA et je dénonce…
          A bientôt

          • Dom says:

            ouais c’est vrai tout cela a le don de m’enervé pas besoin de piment plutot d’un chtit canon…..
            et crois moi ils s’en foute des efforts que l’on peu bien faire avec les quotas…je demande qu’une chose laissez nous tranquille..du poisson il y en a… faut juste les trouver….et quand tu dis « calme c’est que de la pêche » »
            ben non au contraire c’est notre passion esperons qu’elle le restera longtemps…dépassionné ce loisir sera la mort de ce loisir..
            aller je vais bosser un peu…et je me tais…!!!

  5. Je suis d’accord avec Francky, il faut tout harmoniser pour avoir une gestion cohérente puis localement par bassin, des dérogations pourraient être prises. Ceci fait il serait alors beaucoup plus facile de demander à faire passer les quotas et les tailles mini en arrêté ministériel.
    Il suffit d’une volonté que doit porter la FNPF pour faire avancer ce dossier et si la FNPF est sourde aux fédés, il suffit de la désavouer….

    • Olivier BERNOLIN says:

      Sylvain, s’il y a dérogation, où est l’harmonisation…. ❗ et on en revient au même. Mais sur le fond, peut-il et surtout doit-il y avoir harmonisation????
      Personnellement je ne le pense pas car les périodes de reproduction d’une même espèce ne sont pas les mêmes aux quatres coins de l’hexagone… une date unique comme l’ouverture du brochet au 1er mai (et par la même du sandre) est pour moi contraire au bon sens…
      Si on prend la truite par exemple, le loi mentionne un nombre de quotas de captures maximales (je crois que c’est 12) et au final chaque département a ses propres quotas selon la spécificité de ses parcours et la richesse de ceux-ci: de 1 à 6 ou 8 captures autorisées. 25cm de ci, 23cm ailleurs parce que le développement des poissons n’est pas le même partout en France en raison de la qualité des eaux, et des conditions géologiques.
      (Mais est-ce un problème pour le pêcheur d’aujourd’hui d’être au courant des réglementations divergentes avec internet, les dépliants des fédés… )
      Il y a aussi des gens sur le terrain qui, amoureux de leur rivière se battent pour protéger celle-ci devant l’indifférence de la plupart des pêcheurs. Et là, je pense au Jura avec les combats menés par des passionés pour protéger et défendre leurs rivières, loin des discours parisiens et critiques acerbes des pêcheurs. Et on arrive a des limitations de 3 poissons sur certains parcours et 6 sur d’autres… mais il s’agit de préserver la ressource (Bienne, Ain…)
      Un certitude, c’est la loi qui doit être changée et adaptée puisque pour l’instant les quotas ne s’appliquent qu’aux salmonidés… Et là, en effet, je me demande ce que fait la FNPF.
      En ce qui concerne la gestion cohérente, et en même temps pour répondre à Francky et aux liens auxquels il renvoie, regardez de près le statut des plans d’eau sur lesquels il existe une règlementation particulière avec des tailles de capture au-dessus des minimas nationaux… Et quand vous savez que l’on peut prendre des dispositions plus restrictives que celles inscrites dans la loi, on comprend aussi mieux pourquoi des AAPPMA mettent en place une politique de gestion particulière… On ne peut pas faire n’importe quoi sur n’importe quel type de plan d’eau selon qu’il soit du domaine public ou du domaine privé. Les contraintes ne sont pas les mêmes… et les interlocuteurs aussi. C’est bien plus complexe qu’il n’y paraît et il ne suffit pas de claquer des doigts… il y a des règles à respecter et des choses à négocier surtout, quand sur le domaine public, vous partagez les parcours avec des pêcheurs professionnels ou amateurs aux engins. Et là est toute la différence…
      Vérifiez aussi que ces dispositions relèvent bien d’un arrêté préfectoral et pas d’un simple réglement intérieur parce que le parcours n’est pas réciprociatire. Là aussi ça explique bien des choses.
      « Deux wagons de retard », mais cessons les petits tacles peu sympathiques et réjouissons nous plutôt qu’une réflexion soit lancée… et que les choses avancent. Ne va-t-elle pas dans le sens de ce que souhaitent les pêcheurs aujourd’hui?? Il y a un moment ou j’ai du mal à comprendre ce que veulent réellement les pêcheurs: des internels insatisfaits ❓
      Enfin, pour la garderie, je trouve injuste de toujours porter un jugement sur des personnes qui font leur travail, un travail que l’on méconnaît finalement. Il faut faire preuve de respect et de retenu. Accepteriez-vous de vous voir critiquer sur votre travail via les blogs et autres!!!! Une invitation cependant, contactez votre AAPPMA et informez-la que vous souhaitez devenir garde particulier… et faites preuve de présence sur les secteurs où sévissent les viandards…
      Pour carnavenir, ça fait longtemps que leur carnafrance n’est plus à jour!!!!, Il faudrait qu’ils s’y remettent les petits gars. Mais je conçois que c’est du boulot.

      Pour les pays nordiques, je ne connais pas. Comparons cependant ce qui est comparable: superficie, densité humaine, urbanisation, agriculture, …. des facteurs qui influent forcément sur la qualité des eaux et la richesse piscicole.
      Restez optimiste, sinon les choses ne pourrons pas évoluer 😆

      • Si Olivier, il faut harmoniser pour qu’un arrêté ministériel soit pris, ensuite et seulement ensuite via un étude scientifique des techniciens de la fédé on pourra demander une dérogation pour reproduction retardée.
        Il y aurait plein de solutions, laquelle serait la bonne ? quotas ou je suis d’accord, augmentation des tailles ou taille du géniteur pour la protection ? NOKill total sur certains secteurs, réintroduction massive avec les bas de laine de certaines AAPPMA…….

        Reste qu’il est vrai que pollueurs, cormorans et pêcheurs pro mettent à mal notre cheptel et nos efforts. Je m’interroge et cette reflexion va m’amener à un article en préparation ou j’epsère poser les bonnes questions.
        A bientôt

  6. Herve says:

    Quand j’ajoute les viandarts qui prennent plus que de raison ,ne respectent la les tailles et couchent au bord de l’eau pour garder LEUR place + le fait qu’en. Saone et Loire rien n’est fait pour la peche en barque (mises a l’eau potable ,etc…) + tout ceux qui laissent leurs saletés au bord de l’eau +les cormorans ben nous sommes de grands utopistes malheureusement !::(:

  7. BERNARD Anthony says:

    instaurer un quota,je trouve vraiment que cette initiative et bonne mais pour la taille légal des captures se sont encore les reproducteurs qui sont visés.à quand allons nous prendre exemple sur les pays nordique?je pense que leurs méthodes a porté ses fruits aux vue du cheptel que leurs eaux nous offres.

  8. Hervé says:

    Quand tu vois l armée de saleurs a la Sorme a l ouverture et qui y crechent depuis plus de 2 jours alors que c est pas légal je vois mal un quota qui pour moi serait une bonne chose , mais bon !!!! 🙄