Une ouverture 2013 digne des meilleures
avatar

C’est sous un ciel  bas et gris et une météo agréable que cette ouverture 2013 s’est déroulée.

Arrivé bien avant l’heure légale histoire d’être prêt, j’ai gagné mon poste favori avec quand même dix bonnes minutes de retard sur l’heure légale.

 

Mon vairon tout frais installé sur sa monture  Ariel, j’ai commencé à peigner ce grand calme situé près du camping de Lucenay. Au bout de quelques minutes, sentant des gratouillis sur ma ligne j’ai pu constater que les truites prenaient du bout du bec. J’ai donc insisté et manié plus lentement et j’ai pu ainsi mettre au sec ma première arc en ciel de la matinée.

 

 Constatant ce comportement, j’ai décidé de sortir l’artillerie et c’est une Mepps Aglia taille 1 en jaune fluo que j’ai sorti. Au premier lancé  j’ai attelé ma seconde truite, une nouvelle arc bien bagarreuse.  Pas une seule fario à l’horizon, pourtant l’AAPPMA en avait lâché pour moitié lors du dernier  déversement.

 

Quelques lancers plus tard, une nouvelle truite se laissera prendre à cette cuiller  fluo qui fonctionne si bien. Avec trois truites sur six avant 07h30 je me suis dis « amusons nous un peu » et j’ai donc essayé quelques leurres souples sur des micro têtes plombées.

 

Une quatrième truite succombera à un One Up 2 pouces puis ce sera à une cinquième de succomber à un montage que je n’aurai jamais osé sortir en temps normal : Un Tiny Xlayer couleur jaune monté sur un micro jig.

 

Lancé dans le courant et dérivant j’ai eu une belle châtaigne et j’ai ramené ma dernière arc à l’épuisette.

 Il était à peine 7h45 et j’avais déjà 5 truites, le quota étant de six je me suis dis que je gardais cette dernière possibilité d’en conserver une pour un beau poisson. J’ai donc monté un grassminnow  et j’ai encore attelé deux truites que j’ai relâché  avant de partir explorer l’amont et que ne sonne l’heure du rassemblement des bonnes âmes.

 

 Les potes n’ont pas été en reste puisque Franck prendra une belle arc à coté de moi à la cuiller

 

Patoche au One Up trois pouces en prendra une

 

Guy (le trésorier de l’AAPPMA) quittera la buvette pour en prendre une lui aussi à la cuiller

Cathy me montrera sa maitrise de la feraille en prenant plusieurs arcs sous mon nez

 

A 09h00 ce fut le repli vers la voiture et le traditionnel « casse croute » où avec quelques copains nous avons dégusté moult charcutailleries arrosées de blancs biens gouleyants. Contact pris avec le garde fédéral qui nous a dit que ça ne mordait guère ailleurs et que nous étions les seuls à avoir approché le quota.

 

A 10h15, soit quelques minutes après le début du casse croute…….Nous sommes parti vers l’amont et j’ai retrouvé un de mes coins favoris. Pour l’occasion j’avais troqué les vairons, les cuillers et leurres souples contre des poissons nageurs.

Arrivé vers mon trou, où personne n’était encore passé, j’ai tenté une passe au D Incite de Smith et la fario  s’en est emparé presque dans mes bottes. Malheureusement j’étais en hameçons simples et ceux ci s’étaient pris l’un dans l’autre. La seconde passe sur le poste fera bouger la truite mais sans prise en gueule.

Ni une ni deux je montai un Sparhaead Ryuki de Duo  mais la belle ne fera que suivre nonchalament le leurre. Installation d’un Rapala Ultra light Minnow qui la fera encore bouger pour terminer en désespoir de cause avec un D Incite de Smith. Cette fois ci ce sera la bonne, à la première passe, ce PN bien lourd se fera happer par la belle fario que j’aurai l’honneur de ramener à l’épuisette.

 

C’est une belle fario d’environ 40 cm qui s’est fait clouer le bec par les deux triples du D Incite. C’est une fario non indigène dont l’état des nageoires laisse supposer qu’elle aurait pu passer l’hiver dans ce trou, elle finira au beurre. Je ressaierai encore une fois en sentant une attaque et en voyant suivre une truitelle ou un tacon de 20 cm.

 A 11h30, je quitterai les lieux pour le retour à la buvette de l’AAPPMA où les informations m’ont appris que la plupart des pêcheurs avaient pu faire 2 ou 3 truites mais que ce n’était pas la  fiesta attendue (sauf pour moi).

 

 

Cathy prendra 6 truites arc en ciel à la cuiller  et Patoche une seule, il en décrochera deux autres. Quant à moi je replie avec 8 truites au compteur et une décrochée au bord. Bonne ouverture non ?

 Nous terminerons cette belle journée au restaurant devant une bonne tête de veau !!!!

 Gardez la pêche !

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.