La truite du week end
avatar

lucenay 100416-11Sortie ce matin à Lucenay L’ Eveque pour la team, une sortie ou le froid de l’hiver semblait ne pas vouloir céder la place au printemps puisque c’est par 1 °c que nous avons commencé à pecher.

Toc pour Cathy, cuiller et leurre souple pour Patoche quand à moi c’est mon éternel vairon…

Au premier lancer Patoche touche une truite mais elle se décroche malheureusement au bout de quelques secondes, je le rejoint et peigne la bordure sans succès. Il y a beaucoup d’eau et je suis obligé de pêcher au « roulé » une sorte de toc au vairon car sinon il monte immédiatement à la surface. Lancer amont, contrôle de la bannière, on relève le vairon de temps en temps pour qu’il se fasse entraîner par le courant.

La délivrance pour moi arrivera une heure plus tard sur un poste classique en pleine eau. Je lance mon vairon et le temps que ma bannière se tende, je sens que je suis pendu. Je pense à un caillou mais le caillou bouge puis ça se décroche…. Argh !

lucenay 100416-06

 

Je lance à nouveau et au troisième passage je sens une série de toc, cette fois ci je laisse mordre jusqu’à voir ma bannière remonter le courant. Ferrage et combat sur cette jolie surdensitaire de 32 cm qui se sera bien défendue. Elle aura bien été piquée par une monture Harima Fishing que je vous ai déjà présenté.

lucenay 100416-08

lucenay 100416-13

 

Nous poursuivons et Cathy se fait voler son ver sans qu’elle ressente de toc ! Nous remontons le parcours sans succès. A la redescente je ne résiste pas à l’envie de lancer juste en amont du poste de ce matin et ….Une nouvelle truite qui vient mettre des coups de nez dans mon vairon jusque dans mes pieds et sans se piquer.

Elle verra passer des cuillers, des leurres souples, des poissons nageurs et même des vers mais ne mordra plus.

lucenay 100416-15

 

Le reste de la matinée, pourtant ensoleillée, ne nous apportera plus la moindre touche et nous replions vers 11h00 avec une seule fario au compteur…

lucenay 100416-10

 

J’ai deux coéquipiers qui n’attendent qu’une chose, l’ouverture du brochet, car la truite ne leur réussit pas.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche. Bookmark the permalink.

Comments are closed.