Quand c’est leurre …
avatar

leurre vintage 02 2018Chaque année, les leurres, c’est un peu comme pour les parfums juste avant Noël : A grand renfort de publicités (ou de pseudo-reportages déguisés), ils sont des dizaines à faire leur apparition dans les catalogues de matériel halieutique.

Ces leurres, vous les essayez, vous les aimez… Ou ils vous laissent indifférents.
Et dans ce cas, bien souvent, ils disparaissent sans laisser de traces, en finissant leur trop courte carrière au fond d’un bac à promos. C’est ce qui s’appelle un flop!
Mais parfois aussi, bien qu’appréciés, certains sont retirés du marché afin de laisser place à une nouveauté.
Il faudra alors passer à autre chose, ou faire les brocantes-pêche à la recherche du leurre fétiche devenu introuvable …

Mais parmi toutes ces nouveautés, bien peu feront leur trou, et seul le temps triera le bon grain de l’ivraie.

Les leurres, c’est normalement conçu pour leurrer les poissons, mais à voir certains produits ou certaines pratiques commerciales, on peut raisonnablement se demander si le cœur de cible n’est pas plutôt de leurrer le pêcheur !!!
Au final, est-ce vraiment le goût du pêcheur lambda qui décide de l’avenir de tel ou tel produit? Un goût influencé par les campagnes de pub et les lancements répétés qui font l’actualité, la nouveauté, la dernière tendance… Il n’y en a plus que pour cela. Il faut faire du neuf. Et il faut parler du neuf, pêcher avec du neuf.

Cet état de fait, déjà si (pré)visible avec les forums de pêche il y a quelques années, s’est encore amplifié avec le phénomène des réseaux sociaux, ou tout va de plus en plus vite.
Des dizaines de pêcheurs « sponsorisés » abreuvent le net d’infos (ou d’intox!) sur FaceBook, blogs et consorts, les lancements de produits se multiplient, et tous, nous nous précipitons pour acheter, impatient à l’idée de posséder le nouveau X ou Y, surtout si c’est un peu avant les autres, délaissant joyeusement toutes ces merveilles qui nous ont fait prendre tant de poissons, et qui traînent parfois sur les étagères des magasins.
Et le top bien sûr, c’est de prendre du poisson avec le nouveau leurre que personne ne peut encore acquérir (puisque judicieusement en rupture de stock), pour bien enfoncer le clou et générer encore plus de frénésie consumériste (on jetterait une trop petite boule d’amorce dans un banc d’ablettes affamées que le résultat ne serait pas si différent ndlr).

Et pourtant, rien n’est rationnel : Le nouveau leurre Machin est le dernier Machin à peu près 6 mois, et un leurre sorti il y a à peine un an peut déjà faire figure de classique pour certains, ou d’un dinosaure pour d’autres.
Et cela se voit d’autant pour certains produits qui génèrent un « buzz » totalement excessif et délirant à leur sortie, pour finalement déjà disparaître des écrans radar au bout de quelques semaines à peine !

Tout fabricant de leurre rêve d’être à l’origine du nouveau One-Up, Aglia, Sandra ou autre B’freeze (pour ne citer que ceux-ci), des best-sellers toute catégorie depuis plusieurs années.
Alors, en attendant, il faut maintenir une certaine tension sur le marché en multipliant les nouveautés, et en communicant le plus possible afin de donner l’illusion d’une innovation continue.
De plus, devant le succès d’un leurre, certains fabricants n’hésiteront pas à décliner jusqu’à l’excès un modèle, en poussant le curseur de l’appât commercial le plus loin possible.
Pour ma part, cela ne créée que confusion dans les esprits, ne sachant plus qui du sinking, du floating, du fat, du soft ou du real est la version originale, version originale qui généralement est celle qui fonctionne le mieux, puisque c’était le concept même de ce leurre.
Trop de modèles tuent le modèle …

Et pourtant, un bon shad reste et restera un bon shad, un bon cranck un bon cranck. Il n’y a rationnellement pas de raison de penser qu’ils prendront moins de poissons qu’avant.

Nos leurres actuels ne sont généralement que le résultat d’une lente évolution, qui émane bien souvent d’un certain art du recyclage, en faisant du neuf avec du vieux.
Il suffit de visualiser les résultats sur votre navigateur préféré après avoir tapé « vintage lure » sur son clavier pour s’en convaincre.
Mais faire du neuf avec de l’ancien est la base de toute innovation. Il faut bien commencer quelque part, trouver un point de départ en plaçant le curseur au bon endroit, et tenter LE truc pour se démarquer.
Mais qui peut prédire que la nouvelle couleur, la nouvelle forme, la nouvelle texture, le nouveau méga-réalisme, le nouveau goût (si si …) fera la différence ?

Afin d’illustrer mon propos, je vous soumets un petit florilège (liste non exhaustive, il y en a tellement!!!) de quelques leurres qui sont ou restent pour moi assez emblématiques (pour différentes raisons).

Ils pourraient être classés en différentes catégories :

Catégorie « best seller / valeur sûre » (et ce n’est pas moi qui le dit):

  • Salmo Slider 10
  • Sawamura One up
  • Mepps Aglia
  • Lucky Craft B’freeze SP
  • Delalande Sandra

Catégorie « beaucoup de bruit pour pas grand chose » et dont-on entend plus parler (et pourtant, il fallait absolument les avoir dans sa boite à pêche à leur sortie):

  • Imakatsu Javalon (22,00Euros les 4 en 2006, rappelez vous… Et il y en a pour trouver les OneUp trop chers …)
  • Hollow belly copie bass trix (2008 …)
  • River to Sea Kong
  • triggerfish Thinktank (2009 …)

Catégorie « trop tôt disparus/plus distribués » (et pourtant considérés comme des classiques indémodables par beaucoup) :

  • Rapala J13
  • Illex Freddy 170 (2006- 2011 …)
  • Bulldawg / Savagear Alien

Catégorie « truc qui n’aurait peut être pas du voir le jour », ou la fausse bonne idée qui finit en flop :

  • Buldo woop system (qui s’en rappelle?)
  • Sebile PS (le leurre qui perdait son huile mieux que le carter-moteur d’un vieux Range)
  • Jig Wobbler

Et ce n’est, n’en doutons pas, qu’un tout petit échantillon …

Dans mes boites, il y a pas mal de leurres que j’utilise depuis longtemps. A la longue, on a tendance à se créer ses propres best-sellers, en fonction de ses propres critères.
J’apprécie ces leurres parce que je prends régulièrement du poisson avec, tout simplement. Un leurre en qui l’on a confiance prend d’autant plus de poisson que c’est celui qui sort le plus souvent de la boite : La boucle est bouclée !!!
Mais je reste néanmoins toujours ouvert à la nouveauté, et je n’hésite pas à essayer lorsque je trouve une idée pertinente.
Expérimenter un nouveau produit, le voir nager et imiter une proie, s’imaginer la façon dont un prédateur va avoir (ou pas) envie de le croquer, cela fait aussi partie de la pêche aux leurres, avec ce côté « fun » et ludique. On est aussi là pour s ‘amuser un peu, non ?
Après tout, si l’on ne perd pas un peu de temps à essayer d’autres choses, et que l’on continue à faire comme d’habitude, c’est à dire à faire comme l’année dernière, on finira par faire comme il y a vingt ans.

Il suffira finalement et simplement que ce nouveau leurre soit adapté et prenne du poisson. Après tout, c’est tout ce qu’on lui demande pour qu’il reste en haut de la pile … Sinon, il risque de finir au fond de la boite, comme quelques autres que l’on garde dans un coin « au cas où », et qui ne prennent plus l’air (et l’eau) que les jours où rien ne mord, parce que l’on aura déjà tout essayé avant …

AB

About Axel Bechler

Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et truites aux leurres et au mort-manié, essayant de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique. Fervent défenseur de l'idée du prélèvement raisonnable et raisonné, j'ai la chance de participer à une belle aventure en tant que membre du CA de l'aappma « Les Pêcheurs de Madine », avec une équipe ayant une vision moderne et responsable de la pêche.
This entry was posted in informations diverses pêche, Leurres carnassiers. Bookmark the permalink.

3 Responses to Quand c’est leurre …

  1. Raph says:

    Très belle article qui résume mon cas, je Peche avec 4 leurres, reins rockvibe, illex tn ancienne mouture, ondulante orkla, et mepps aglia argent.
    Tout le reste que j ai acheté par frénésie avant ne serve jamais. Et pour mon cas j ai confiance à ces 4 leurres et je suis appliqué quand je les utilise.

    • Le regulateur says:

      Bonjour, pour répondre à axel et Raph, devant les leurres je suis comme un gamin devant des jouets, avec toute une panoplie dans mes boîtes, certains ne sortent pas de la saison, il faut que je me raisonne et n’acheter que de ceux que j’utilise régulièrement! Pour info la mepps aglias argent, je l’utilisé en toute taille, de la truite au brochet!☺

      • Raph says:

        C est la meilleure pour ma part, elle a pris du brochet en prend toujours et en prendra encore. Bien sûr si il y a toujours des brochets dans le futur.