La pub pour la pêche dans les magazines de pêche.
avatar

penseurComme moi, je suppose que vous avez tous notés que les magazines de pêche les plus distribués étalent régulièrement des pleines pages de pub de la FNPF concernant le site carte de pêche ou l’ouverture de la pêche ….

Je m’étais interrogé une fois sur la pertinence d’une pub pour la pêche en général sur un mag destiné à des gens qui pêchent déjà. J’ai donc un peu poursuivi cette réflexion amusante.

Eh oui, faire de la pub dans un magazine de pêche pour la pêche, c’est un peu cucu non ? Pourtant  si j’avais noté ça lors de la campagne sur « la pêche c’est fun », autant là j’arrive un peu à comprendre la volonté de faire savoir via les magazines que les cartes de pêche se prennent désormais sur internet.

Revenons à cette affirmation « faire de la pub dans un magazine de pêche  pour la pêche ! » C’est un peu comparable à faire de la pub pour le permis de conduire dans Auto Plus, faire de la pub contre l’ alcool dans le magazine des gens qui sont abstinents, somme toute c’est convaincre des convaincus.

2406236960

 

Est ce pertinent ?  Oui et non ! Oui un débutant achètera un ou deux magazines avant de pêcher plus sérieusement et avec ces pubs il sera au courant, non  un pêcheur qui achète un magazine est déjà pris à l’hameçon, pas la peine de rajouter une pub inutile.

Pour un pêcheur plus régulier, celui ci lira les news dans les magazines pêche et ne s’attarde pas sur les pubs, généralement il est au courant de la réglementation  et se fout de savoir que « la pêche c’est fun »

Juste pour info, une page de pub dans le magazine « Filière Pro » qui est un magazine sur le génie climatique : Climatiseurs, sanitaire…Un mag bimestriel destiné en priorité aux professionnels, la page de pub coûte 4500 euros…. Et en première de couverture c’est 5400 euros. C’est la première réponse qui apparaît quand on pose  la question à M. Google.

Si vous voulez savoir combien coûte une page de pub sur un mag pêche, appelez les… mais ce n’est pas donné du tout. C’est la plupart du temps justifié car il y a toute une rédaction à faire vivre, des salaires, des coûts d’impressions et de distribution, des frais divers.

Identite-TourdeFrance-(002)

 

Une marque a tout intérêt à faire de la pub, si elle veut vendre elle doit se faire connaître et faire connaître ses nouveautés, c’est bien naturel. En ce cas, une belle photo et  un slogan pour une pub magazine, quelques communications sur les réseaux sociaux et quelques produits envoyés en test et c’est parti pour une campagne de pub qui rapportera des ventes.

Tout ceci est quantifiable, si on demande aux marques si la pub sur les magazines leur apporte un plus, elle diront que oui bien entendu. Par contre, la FNPF a t’elle vendu plus de cartes après avoir acheté des pages de pub dans les magazines de pêche ?  J’en doute et j’en doute fort.

Maintenant si cette même FNPF avait acheté des pages de pubs relatives à la pêche dans un magazine de rando, de VTT, de sport nature en général, et j’espère qu’elle l’a fait,  il y aurait eu là une vraie cible avec quelques probables retombées.  Faire de la pub à la télé en direction de tous, c’est pertinent non ?

vidéo fnpf

 

Alors pourquoi voit on encore des pubs pour la pêche en général dans des magazines de pêche qui en vivent, car sans la pêche pas de mag ?  La FNPF aurait t’elle été abusée par les arguments d’un commercial ? Désire elle que les magazines l’ayant comme annonceur soient moins critiques à son égard ? Ou alors les mags qui lui doivent quand même leur survie pour une grande part à cette fédé qui organise la pêche en France lui font elle cadeau d’espace pub ?

J’ai posé la question à la FNPF sur ce dernier point et non, ils payent plein pot !!!, même pas une petite pub gratuite que personne ne lit en plus, c’ est bien ce qui me gêne le plus. Que notre fédé dépense son budget com  en supportant les magazines pêche c’est louable car le cercle est vertueux, en effet le mag parle de pêche et la FNPF y voit un vivier de membres qui prendront une carte mais que les mags fassent payer la pub à la FNPF  est un véritable petit scandale !!

argent billetsIls vivent de la pêche associative et très peu de la pêche privée qui n’a que quelques annonces en fin de magazine. Sans les AAPPMA, les fédés, la FNPF qui gèrent la pêche en France, un mag n’aurait pas beaucoup de news, et sans ces structures beaucoup moins de pêcheurs pêcheraient, donc moins de lecteurs.

Les mags de pêche qui critiquent les décisions de la FNPF de faire sa pub sur le tour de France lui vendent aussi de la pub !!!!

Perso je m’autorise à critiquer régulièrement  la FNPF  mais celle ci à table ouverte sur esoxiste.com toute l’année, même si je suis en désaccord  sur certains points avec elle je n’imagine même pas que l’on puisse demander de l’argent à cette structure fédérale associative. C’est là mon point de vue et il n’ a que comme mérite de n’être qu’un point de vue d’un simple pêcheur.

Cette petite réflexion sur les travers de notre société m’a amusé, la pub se transforme en com et la com en pub…. Aie, ça donne mal à la tête.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule. Bookmark the permalink.

15 Responses to La pub pour la pêche dans les magazines de pêche.

  1. Axel says:

    Sylvain a écrit : « Je n’y connais pas grand chose mais je suggérais une piste de réflexion. Comment faire pour que la pêche devienne un truc tendance et suscite de l’ attrait ? »

    Pour qu’on récupère tous les blaireaux de la télé-réalité ??? Non merci ….

  2. Grigs says:

    Je pense qu’il serait bien plus facile, plus économique et plus efficace d’ajouter une inscription, voire un petit feuillet de couleur, directement sur la carte de pêche. Ainsi, tout pêcheur acquérant un permis, quel que soit le moyen, aura sous les yeux (à condition de lire, tout comme la pub… ) les informations quant aux acquisitions par internet.

    Par ailleurs, je continue de me demander (et je n’ai pas de réponse définitive) s’il est réellement dans l’intérêt de la pêche de voir son nombre de pratiquants augmenter. Des intérêts s’opposent : les revenus générés par la vente des cartes qui permettent d’investir plus et d’améliorer les infrastructures ; à l’inverse la préservation de la nature et des ressources signifie qu’il faut toucher le moins possible aux poisons (le fait de relâcher ses prises n’y change rien pour moi) et à leur environnement. Il ne s’agit pas à ce stade d’une réflexion très poussée et j’invite l’esoxiste, s’il en voit l’intérêt, à traiter ce sujet. J’ai tout de même le sentiment que c’est mieux quand il y moins de pêcheurs.

    Raph je ne suis pas sûr d’avoir compris. Est-ce que tu offres un espace à la FNPF ou est-ce que tu leur proposes de te soumettre une offre qui leur coûterait moins cher que de publier dans les magasines ? Si c’est à titre gratuit, je pense qu’il n’y a pas besoin d’attendre que la fédération rentre en contact et que tu pourrais agir seul.

  3. Le regulateur says:

    Pour ce qui est de la pub dans les magazines de pêches cela peut inciter de non pêcheur à prendre une carte ou autre chose en parcourant un mag de pêche trouvé chez un proche ou un membre de sa famille, 1 autre exemple de pub très ressemblant , c’est dans les magazines de chasse, mais après tout nous vivons dans un monde où la pub est omniprésente.

  4. Le regulateur says:

    Salut, bien qu’ayant internet j’ai pris ma carte à (autun, morvan pêche ), ça permet de papoter 5 mnes , et de regarder le matos, et en plus il y a certainement encore des pêcheurs qui n’ont pas d’ordi, même si ça doit être de plus en plus rare, pour ma part je suis ordi que depuis 1 dizaine d’années, il faut bien vivre avec son temps, et en plus professionnellement ça devient vital pour bosser dans de nombreux secteurs, mais le Web et le com suppriment beaucoup de contacts humains directs. Bon j’arrête de faire l’arriéré, à bientôt.

  5. Jeff says:

    Sylvain , la communication pour la vente de carte de pêche dans la presse spécialisée est pertinente dans la mesure où c’est une innovation assez récente , elle a donc sa légitimité , au moins pour quelques années encore avant que le pli ne soit pris .
    Le 2ième niveau de réflexion est plus pertinent , communiquer en autarcie sur les médias dédiés à l’halieutisme ne présente que peu d’intérêt ( hormis les innovations , nouveaux produits ………) à mon sens , si notre objectif est de conquérir de nouveaux « adhérents  » , il faut élargir notre champ , notamment grâce à la presse Quotidienne Régionale , le Journal du centre par exemple sur nos territoires , afin de donner envie à un large public de découvrir notre passion …….

    • Bonjour Jeff,
      Pas facile de savoir si la PQR est plus pertinente qu’un autre support, si le tour de France est mieux que la télé. Je me doute que nos instances n’ont pas pris ces décisions à la légère. S’il y avait un publicitaire dans les lecteurs qui puisse nous éclairer ce serait pas mal.

  6. Raph says:

    Bonjour Sylvain,
    point de vue tranché mais que je partage à 100%.
    La présence de la FNPF dans un magazine de pêche pourquoi pas, mais sûrement pas en payant.
    Elle n’a rien à y gagner voire presque tout à perdre. Je pense qu’ils font une terrible erreur de ciblage.
    D’un autre côté on critique la FNPF, mais je crois que je serai encore plus virulent envers les dits magazines qui eux profitent de la fédé.
    S’ils vivent en partie, c’est grâce à eux et ce n’est pas le travail que demande la mise en place d’un encart pub dans une de leurs pages qui va les ruiner.
    FNPF, si tu nous lis, tu gaspilles ton budget. Faites l’impasse sur plusieurs mag et payez-vous un bon spot de pub. Oui c’est plus cher, mais les retombées seront nettement plus importantes.
    Des magazines ou sites (comme celui de Sylvain ou le mien) sont prêts à vous ouvrir les portes.
    Un beau coup de gueule justifié de l’ami Sylvain. En espérant qu’il soit entendu

  7. JOJO l'Affreux says:

    L’Etat subventionne bien la presse écrite,alors pourquoi la FNPF ne soutiendrait elle pas les revues halieutiques,c’est dans l’air du temps ?
    Sylvain tu parles de faire de la pub pêche dans les revues randos ou VTT,j’en fais justement régulièrement du VTT avec des amis et aucun d’eux n’est pas ou plus pêcheur. Pour des retombées éventuelles ici,là j’ai comme un petit doute.

    • Je n’y connais pas grand chose mais je suggérais une piste de réflexion. Comment faire pour que la pêche devienne un truc tendance et suscite de l’ attrait ?
      Je n’ai pas la réponse, ce serait juste frimeur de ma part de dire que je l’ai. La pêche est perçue soit comme un truc ringard soit comme un sport nature, il faut que son coté ringard soit obéré par le coté nature. j’ai le souvenir du programme télé sur FR3 avec André Terrier, ce type a donné envie à une partie d’une génération de pêcher… C’est peut être une piste, un programme télé, soutenu par la FNPF et pas sur une chaine payante qui ne s’adresse qu’à des passionnés.

      • JOJO l'Affreux says:

        Salut Sylvain,
        C’est vrai que la pêche est perçue comme ringarde,mais la FNPF se trompe souvent de direction.
        Je te donne un exemple concret,dans mon département si je compte les arrêtés et décrets ministériels que j’y rajoute les arrêtés et décrets préfectoraux,cela fait au total 24 textes réglementaires pour 2016 (site de la FD) à connaître pour pouvoir tremper sereinement du fil dans l’eau ! Je ne parle même pas des règlements intérieurs des APP ( 129 dans ce département ).
        Si les élus de la FNPF croient pouvoir regonfler les rangs des pêcheurs avec une promenade sur le TDF ou de la pub dans des magazines spécialisés,se borner uniquement à ça serait sans aucun doute une erreur de stratégie !