Pêches varoises
avatar

Cette année, pour les vacances en famille, du côté de la Grande Bleue, Madame m’avait autorisé à prendre mes cannes à pêche. Je me limitais donc à 2 cannes et quelques leurres, histoire de ne pas trop encombrer la voiture. Installé à Fréjus, juste au bord de la mer, je pensais découvrir la pêche en rock fishing. Mais il n’en fut rien… Ne connaissant pas les poissons que je pouvais rencontrer je me suis vite orienté vers la pêche en eau douce après avoir récupéré le guide de la pêche du Var.

Ma première sortie fut loin d’être concluante et m’apporta un beau capot. Il est vrai que mon objectif premier était plutôt de découvrir les parcours: les étangs de Villepey et le Reyran affluent de l’Argens à son embouchure. J’y verrai des poissons de mer dans ces eaux saumâtres mais ils ne feront que regarder mes leurres passer.

Je proposais une petite promenade en famille au lac de l’Avellan dans le massif de l’Estérel emmenant mes 2 cannes prétextant de faire pêcher les enfants.

Après avoir descendu une piste sinueuse,…

…on découvre un joli petit lac dans ce paysage magnifique de roche volcanique aux couleurs rougeoyantes qui donne à l’eau cette couleur sombre qui  n’est pas sans me rappeler celle de certains lacs du Morvan. Pas très grand il forme une sorte de V.

 

Son niveau est plutôt bas avec 1m à 1m50 de bordures à sec, ce qui permet d’y accéder plus facilement et d’en faire le tour. Quand il est plein ce doit être un peu la galère avec moins de postes accessibles. Après avoir discuté avec un local, le seul pêcheur que je rencontrerai lors de notre première sortie, il semblerait que la profondeur maxi atteigne les 7m.

Les enfants lancent leurs poissons nageurs dans une zone dégagée et l’un d’eux est suivi par une perchette. On insiste mais rien. En bordure, on apreçoit des alevins et à y regarder de plus près, j’identifie aisément des alevins de black bass. C’est vrai que dans le dépliant du Var on annonce la présence de blacks bass mais aussi de brochets et de sandres.

Le temps nous est compté. Madame trépigne un peu des pieds alors on reprend le chemin de la voiture. C’est là que j’aperçois un arbre tombé dans l’eau. On ne peut repartir sans aller y faire un tour bien que son accès soit délicat.

 

Je monte tout de suite un LS: Tiki Monkey en 3 » de chez Wave Worms autrefois distribué par Smith monté avec hameçon texan pour passer entre les branches. Je subis de multiples attaques. Je vois mon fil se déplacer latéralement et je ferre malheureusement dans le vide. Lorsque c’est piqué, je vois les blacks se décrocher avec leurs chandelles infernales. Après plusieurs passages, je réussis à piquer un bass d’une vingtaine de centimètres.

En 15 min j’en piquerai 4 et en décrocherai le double si ce n’est le triple.

Malheureusement Madame m’appelle et il faut rentrer.

Restant sur ma faim, je décide de revenir l’après midi mais en solo. Je préfère découvrir le lac en en faisant le tour plutôt que de lézarder sur la plage.

De retour vers 15h, j’attaque directement sur l’arbre immergé. C’est encore un festival de touches et surtout de décrochés.

Puis, je décide de prospecter le reste du lac. Je verrai des blacks par petits groupes assez régulièrement, mais n’apercevrai qu’un seul poisson largement maillé. En revanche dans l’une des queues du lac je fus surpris par le nombre de nids de blacks  (ou de sandres) que j’ai rencontrés. On pouvait en compter parfois plus d’une dizaine espacés d’à peine 1m les uns des autres.

Je rencontrerai également des libellules d’un rouge magnifique que l’on ne voit pas chez nous…

 

…et de nombreux gros crapauds…. rejoignant les eaux du lac à mon passage…

Je m’hasarderai également sur une berge plutôt encombrée à l’accès difficile qui me valut quelques égratignures.

Je me disais que je pourrai y déloger un big black mais ce fut un bec de 55-60cm qui se laissa séduire par un DChubby jaune fluo et me gratifia de superbes chandelles.

Le tour du lac presque achevé, j’arrive dans la deuxième queue, plutôt vaseuse et peu profonde. Un petit lancer sur la berge d’en face et j’anime mon Tiki Monkey quand un gros remou vient fendre la surface de l’eau. Mon fil se tend et ma Dragon Bait Trout 2-8gr encaisse un rush puis plusieurs chandelles d’un joli black que j’échouerai sur la berge. Autant vous dire que mon entraînement hivernal sur la Wii ( Séga bass fishing) m’a été utile!!

Un poisson maillé!!!! Je suis content et peut rentrer pour retrouver la petite famille.

Bilan: 1 bec, 10 blacks dont un maillé et le triple au moins de décrochés.

Je retournerai 2 jours plus tard, en plein après-midi avec un vent à décorner les taureaux (le mistral je crois). Les blacks ne seront pas visibles en surface mais toujours bien présents dans ‘mon arbre’. J’enchaînerai les touches et captures et toucherai à 3 reprises un joli poisson qui m’indiquera par ses remous qu’il est largement maillé. Malheureusement, le décrochant à la troisième reprise, je laisserai reposer le coin 10 min en espérant qu’il  remordra mais il n’en fut rien. J’essayerai d’autres leurres: Camion  (Smith), Sammy (Lucky Craft), Boil tirgger (Illex), Mébapen (Smith) mais c’est le Tiki Monkey qui fut le plus efficace.

 

Au final une pêche très plaisante. Le black est un poisson de sport magnifique et je comprends l’adoration que certains lui porte. Pour ma part, je me suis pris au jeu et j’en redemande!!! Je dois retourner par là-bas d’ici fin août, autant vous dire je compte bien leur rendre une petite visite, en espérant prendre plus gros, mais je ne suis encore qu’un débutant dans cette pêche!!!

Pêchement vôtre.

Olivier

[subscribe2]

About olivier

Olivier BERNOLIN, président le l'AAPPMA le Goujon Cuiserotain, pêcheur de carnassiers passionné, vit en Saône et Loire à Brienne (71).
This entry was posted in leurres durs - Poissons nageurs, Leurres souples, pêche, reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Pêches varoises

  1. Beau reportage, profite en bien 😉

  2. Jean-Louis says:

    Salut Olivier,

    Descendre dans le Var pour aller chercher des blacks pour le remettre sur le parcours no-kill de Cuisery, ça fait beaucoup , t’exagères !!! 😆

  3. Jean-Paul Charles says:

    Essaye de monter jusqu’à St Cassien 😉 !