Passer son permis fluvial
avatar

Un moment ou un autre il faut y passer et puis à force de martyriser la poignée du 6cv on se prend à rêver d’un moteur plus puissant qui nous emmènerait plus vite sur les coins de pêche.

Malheureusement pour naviguer avec un moteur puissant il faut être titulaire du permis fluvial si l’on veut pêcher en fleuve et lac ou du côtier qui vous permettra de pêcher en mer et en lac mais pas sur les fleuves.

 

Tout d’abord permettez moi une petite mise au point règlementaire, la limite est bien de 6cv et non de 10 comme on l’entend souvent et ce depuis une réforme d’il y a seulement quelques années, donc si vous circulez avec un 9,9 cv sans permis, attention aux contrôles de la fluviale !

 Fermons donc cette parenthèse pour maintenant vous expliquer les modalités de ce permis qui est à la portée de tous et qui vous permettra d’aller pêcher à l’étranger en toute quiétude.

 

L’inscription se fait chez un bateau école et vous amènera à passer le code fluvial (par exemple). Soit vous vous rendez sur place et vous suivez une formation avec un moniteur qui vous expliquera les règlements et vous fera faire des tests, soit vous faites directement  la formation par informatique à la maison. Nous avons préféré une formation à l’ancienne basée sur plusieurs soirées  avec des cours de plus de deux heures durant lesquels nous avons passé en revue panneaux, signaux, règlements……..

 

 

A l’issue de cette formation vous vous présentez au centre de test de VNF, pour les Chalonnais (de Chalon sur Saône 71) qui sont chanceux, un centre de test existe et vous évitera d’aller passer votre examen à Lyon, car il n’existe pas pléthore de  centres en France. Le code se déroule sous la forme de 30 questions où vous devez avoir 25 bonnes réponses, classique avec télécommandes comme pour le code de la route.

 Une fois cette épreuve réussie il ne vous reste plus qu’à passer la formation de conduite, et là pas d’inspecteur retors puisque c’est votre propre moniteur de bateau école qui vous délivre cette formation de 3 heures. Manœuvres de sortie et d’entrée de port, accostage, homme à la mer, règles et équipements de sécurité, passage éventuel d’une écluse…..

 

La présentation du matériel de sécurité obligatoire

Voilà, après trois heures, vous devenez titulaire du permis et vous pouvez prendre les commandes d’un vrai bateau pour de grandioses parties de pêche. Votre permis vous est transmis par la poste quelques jours ou semaines après la formation. Il ne vous restera plus qu’à trouver un bateau, trouver un assureur, trouver un banquier, et convaincre votre épouse !

 

A titre personnel, j’ai passé mon permis chez Chalon Nautic à Chalon sur Saône. Nous avons suivi 4 soirées de formation sous l’égide de Romain Voulot qui nous a bien drivé puisque notre promo de 7 candidats à été reçue à 100 % à l’examen. Il dispose dans les locaux de Chalon Nautic d’une salle de formation équipée de télécommandes comme le jour de l’examen, si vous le désirez vous pouvez venir en journée passer des tests blancs pour vous entrainer. De même sa formation par internet est dorénavant mise en place. 

La formation avec examens blanc:

La procédure de l’homme à la mer:

Captain Seb:

Captain Esoxiste:

Captain Patoche:

L’accostage par l’Amiral Romain:

Coté tarif, on trouve de tout sur internet mais prenez en compte l’intérêt d’une formation avec un vrai moniteur et pas un logiciel et aussi le fait d’avoir un centre d’examen à proximité.

 Voici une petite vidéo tournée lors de notre formation.


 

Gardez la pêche.

[subscribe2]

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, informations diverses pêche, règlementation nautisme, Vidéos pêche. Bookmark the permalink.

4 Responses to Passer son permis fluvial

  1. gilles 01 says:

    passer à la catégorie supérieur ne fait pas prendre beaucoup plus de poisson mais on a un sentiment de liberté incomparable.en plus fini les courbatures d une journée de pèche dans une barquette.bonne journée

  2. voulot says:

    bonjour Sylvain
    cela fait plaisir de voir ces photos et amène des bons souvenirs du groupe Autunois.
    j’espère que les accostages avec le nouveau bateau s’effectuent sans encombres ; je n en doute pas d’ailleurs.
    merci Sylvain et bonjour aux deux autres navigateurs-pêcheurs.