Ouverture carnassier 2016, euh …Passons à autre chose
avatar

ouv carna 201624Ce ne fut pas une catastrophe mais ce fut quand même la pire ouverture du carnassier selon moi depuis des années. Du vent, de celui qui contrarie toutes vos dérives, qui s’insinue sous vos habits et vous glace les os, et en plus de tout ça quelques petites mésaventures pas sympas qui viennent vous pourrir cette journée tant attendue.

Récit de cette matinée à vite oublier.

Nous sommes arrivés à 06h30 à Pannecière  avec l’espoir d’une belle journée, le vent déjà un peu fort ridait la surface du lac et chacun sait que le vent est l’allié du pêcheur de brochet.

ouv carna 201613

 

A la mise à l’eau, tout s’est bien passé, le sondeur et les moteurs OK, ce qui est rare en début de saison, le seul truc pas Ok était ma santé, grippé depuis deux jours je n’étais pas vaillant.

Direction mon poste de l’ année dernière qui avait tant donné, en passant salut au président de l’ AAPPMA la Truite Morvandelle qui pêchait du bord. Arrivé sur le poste, celui ci est déjà occupé par des pêcheurs plus matinaux que nous, l’un d’eux en float pique en direct un joli brochet.

ouv carna 201602 ouv carna 201607

 

Je m’approche, nous discutons deux minutes et je prends quelques photos dont la plupart sont floues, pourquoi, mystère ? L’ appareil photo me joue des tours, il n’arrive pas à mettre à point en autofocus.

Un autre pêcheur que nous connaissons à déjà lui aussi fait un bec sur le secteur, nous n’insistons pas trop et descendons aval. Il y a un monde de dingue, autant du bord qu’en barque. Il faut dire que le niveau est à moins 1m donc ça libère les postes du bord.

ouv carna 201610

 

Nous essayons quelques postes sans succès puis nous partons pour une petite queue à l’abri du vent, très fréquentée mais encore pêchable.

Sur un tombant Cathy pique le premier brochet de la matinée, un flutiot de 35 cm qui aura mordu à la tirette. Sur un second passage dans 9m d’eau elle décrochera au bout de quelques secondes ce qui semble être un sandre correct au vu des blessures du vif.

ouv carna 201614

 

Nous restons plus d’une heure sur cette petite queue qui ne demanderai qu’un quart d’heure en temps normal mais là au moins le vent nous fout la paix.  Patoche lui aussi pique un mini bec dans presque 10 m d’eau.

ouv carna 201616

 

Ca continue avec Cathy et cette petite perche au vif, toujours rien de maillé….

ouv carna 201622

 

De mon coté j’essaye du matériel, je teste des leurres mais rien pour moi. Sur la partie centrale du lac le vent est déchaîné et ça moutonne, les dérives contrôlées sont impossibles.

Mon appareil photo continue à déconner et voilà qu’en manipulant une canne, toute neuve, le scion se casse sans raison….Grrrrr !!!!  La matinée est foutue, même le canon de blanc descend mal à cause du froid. Il faut dire que 4 ° c avec un vent à 40 km/h ça vous donne une température ressentie de moins quelque chose….

ouv carna 201612

 

Nous cassons la croûte à l’abri et la pêche reprend, même en plein vent où j’ espère que ça pourrait mordre mais toujours rien.

A 11h45 je sonne la fin des hostilités, trop frigorifié, trop dégouté, l’équipe est dans le même état d’esprit…

ouv carna 201626 ouv carna 201629

 

Une ouverture à oublier, vivement une autre journée. Je me doutais que ça ne serait pas comme en 2015, mais pas à ce point !

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.