Nous sommes tous des bracos !
avatar

avatar-esoxiste-saison-2012J’aurais du titrer cet  article « nous sommes tous des bracos en puissance mais on se retient »,  car c’est un peu la vérité non ? Qui d’entre nous n’a jamais pensé à contourner la loi, les règlements avec toujours un bon prétexte ou une énorme excuse ?

Que celui qui n’a jamais braconné, même un tout petit peu, me jette la première pierre.

Qu’est ce que j’ai pu braconner quand j’étais gamin !  Les escapades à l’aube pour pêcher les étangs interdits, les clous de fonds (lignes de fond), les rivières à la main….Je me rappelle encore cette pointe d’ appréhension, ce trac d’être vu ou pris par un vieux garde. La saveur de la pêche était doublée par le fait d’être un hors la loi, l’émotion était puissante et la prise d’un brochet de 60 cm à la cuiller vous envoyait une double dose d’adrénaline.

Ce n’est pas un plaidoyer pour le braconnage que je fais là mais j’essaye de relativiser ce que l’on nomme braconnage. La pêche est très réglementée et ne pas respecter les règles est sévèrement puni, voir à ce sujet la page « les principales infractions et les peines encourues en matière de pêche en eau douce ». Le braconnage est régulier, même si je respecte dorénavant scrupuleusement la loi, je constate que beaucoup d’ autres pêcheurs s’assoient dessus très souvent.

sandre 68 torucy 110514 (11)

 

Avec les quotas et les mailles minimum on a tous pu constater que certains pêcheurs n’appliquaient pas les consignes. Pour la plupart d’entre eux, tout du moins ceux qui n’ont jamais été confronté à la gestion d’une AAPPMA, la pêche est un acte de cueillette ! En prenant deux poissons au lieu d’un, ou un plus petit que la maille, ils ne voient pas le mal et effectivement relativisons un peu. Garder un brochet de 45 cm parce qu’on veut le manger est bien moins grave que voler le sac  à main d’une mamie mais la justice pardonne plus le voleur que le braco.

Si je vois un gamin braconner, j’aurai bien un mot pour lui mais pas plus, pour faire la morale à un gamin  il faut être irréprochable selon moi, par contre avec un adulte ce n’est pas la même chose. Un adulte est sensé justement avoir un comportement adulte et responsable, donc si l’adulte braconne pas besoin de prévenir, de discuter, il faut agir et appeler la garderie dans l’instant.

sandre-pannecière-du-120610

 

Ça me navre au plus haut point lorsque je vois nombre de pêcheurs qui se plaignent du braconnage sur Facebook mais qui n’ont même pas le numéro du garde ou de l’ astreinte Onema dans leur répertoire de téléphone portable.  D’autres aussi face à un acte de braconnage  en flagrant délit sous leur nez, vont se taire pour aller pleurer plus tard.

Le vrai braconnage actuel a plusieurs facettes : Les fils de P… qui vont brûler les rivières du Morvan à la javel, les pêcheurs des pays de l’est qui tendent X lignes de fond sur les bords de Saône, les carpistes de nuit qui vont mettre un ou deux vifs histoire de ramener un sandre,  les gitans qui pêchent au vu et au su de tout le monde sans carte et dans les réserves, les pros qui pêchent là où ils n’ont pas le droit !!!

Oublions les gangsta-fishers qui sous prétexte de se la jouer sur internet nous font croire qu’ils sont en croisade contre le système alors qu’ils ne font qu ‘attraper du poisson là où ils n’ont pas le droit, surtout sur des étangs privés en plus  au grand dam d’un pauvre propriétaire amateur d’une pêche dominicale!

brochet-220412-1

 

Oublions ceux qui pris par la folie de la pêche vont lancer leur ligne dans la réserve car nous l’avons tous fait un jour !!! Oublions ceux qui vont pêcher au delà de l’ heure légale car ça mord à fond ce jour là, oublions ceux qui gardent trois  triples sur leurs poisson nageur car ils ont la flemme d’en ôter un. Occupons nous plutôt de celui qui vend sa pêche à un resto, de celui qui vend les spécimens à un pisciculteur et qui s’en vante..Ceux là créent plus de préjudices mais étonnamment ce sont ceux qui ne seront jamais verbalisés !

Nous sommes tous aussi des bracos aux yeux des nouveaux moralistes qui pullulent sur internet,  de ceux qui vous font sans arrêt la leçon. Oh le sandre charbonnier, c’est pas bien…Ben non pauvre quiche, il a été pris dans 12m de fond, t’en connais des sandres qui nichent à 12m ? Ou encore, t’as vu ça où blaireau des sandres qui se reproduisent en septembre ?? Car ça je l’ai lu pour de vrai.  Selon ces petits ayatollahs de clavier, tout est immoral et leur morale est plus forte que la loi ! Chaque prise en photo est condamnable car il y a toujours un truc qui cloche, du sang, la période de l’ année,  la pêche au vif qu’il appellent péjorativement « la viande », le fishgrip, la technique utilisée et même le leurre !!!  J’en ai même eu un un jour qui m’a fait la morale parce que justement je ne la faisais jamais , « vous vous rendez compte, avec votre audience, vous influencez les gens, vous devriez avoir une meilleure ligne de conduite plus d’ans l’axe d’une pêche écologiquement responsable » !!!

perchette plomb palette

 

Le braconnage regroupe en partie le folklore local qui n’a jamais apporté de réel préjudice mais aussi un acte conscient de délinquance qui lui est quantifiable en préjudice, il en est comme tous les faits qui sont hors la loi, les petits et les grands. Il est au delà de la limite que nous pêcheurs, nous sommes fixés un jour pour voir perdurer notre loisir mais il est aussi ce petit truc épicé qui nous a tous tenté !

Tout ça pour finalement vous dire que si vous voyez un gamin pêcher à la main, ne le grondez pas trop, au moins il parcours la nature au lieu de jouer toute la journée à la playstation, et dans 20 ans ce sera lui qui en bénévole d’ AAPPMA nettoiera ce parcours.

Quand aux autres, les vrais bracos, pas de pitié, et rentrez aujourd’hui le numéro du garde dans votre téléphone !

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, réflexions diverses. Bookmark the permalink.

11 Responses to Nous sommes tous des bracos !

  1. GUINOT says:

    Bonjour Sylvain,
    Et oui, dans notre jeunesse (j’ai aujourd’hui 48 berges), quelle adrénaline de barboter dans l’eau et la vase pour fouiller sous les queules, à caresser les carpes, chevesnes, barbeaux, perches, et essayer de les saisir à mains nues …. Je ne faisais aucun prélèvement, je relâchais tous ces magnifiques poissons qui m’avaient donné tant d’émotions. Je me sentais libre , en osmose avec la nature, je me fondais dans ce milieu.
    Aujourd’hui, je ne le ferais plus, car trop risqué … Les plus grands braconneurs, eux ne risquent rien : pêcheurs aux filets. Ils prélèvent sans discernement dans un but lucratif … aucun plaisir.
    Tenez, régalez vous avec cette bonne vieille vidéo d’HISTOIRES NATURELLES titrée « Pas vu, Pas pris » : https://www.youtube.com/watch?v=5w3CEMYPnQs.
    Salutations et longue vie aux amoureux de la nature.

  2. BARTH says:

    Super article comme d’habitude ,j’ai toujours un réel plaisir à te lire ,en plus j’ai le temps (nouveau retraité ),en colère aussi contre les chasses du Rhône qui ont été soit disant mieux contrôlé qu’il y a 4 ans et ben moi et je ne suis pas le seul à le dire et à l’avoir remarquer c’est à nouveau un torrent de boue niveau très bas au dessus du barrage de Sault Brenaz et en dessous l’inverse impossible à pêcher et d’une tristesse à regarder .
    En conclusion et je rejoins les commentaires précédents le pêcheur à la ligne même s’il sort un peu des clous c’est du pipi de chat par rapport à certains autres méfaits bien plus importants .Allez à plus .
    Michel

  3. Sultalus says:

    D’ailleurs sur la 1er photo, tu braconne je pense!
    Extrait et synthèse de la réglementation en vigueur les plans d’eau du Domaine public servant à alimenter le Canal du Centre :
    – Sur tout les plans d’eau du domaine public servant à alimenter le Canal du Centre, la navigation utilisant la propulsion thermique ou électrique est interdite (excepté Montaubry (voir arrêté).
    – Torcy Neuf : pêche en barque interdite à moins de 20 mètres de la digue et de la prise d’eau du réservoir, toute motorisation (propulsion mécanique et électrique) interdite. Etang Leduc : pêche en barque interdite.
    J’ai découvert sa y’a pas très longtemps… On y est d’ailleurs aller aussi plusieurs fois sans savoir …
    Tout sa pour dire que parfois on braconne sans même le savoir… nul n’est censé ignorer la loi 😉
    Source : http://www.peche-saone-et-loire.fr/peche-pratique/peche-en-barque-et-float-tub/
    @+

    • Petite erreur que la fédé n’a pas encore corrigé, j’ai la copie de l’ arrêté de navigation qui autorise le Duc, quant à la motorisation, c’est vrai, elle serait interdite…On marche sur la tête !

  4. Thoriny Hervé says:

    Superbe article et tellement vrai. Bravo

    Hervé

  5. Draghost says:

    Encore un excellent article et tellement vrai, depuis que j’ai repris la pêche en 2012, la plupart de mes mots clés sur les moteurs de recherche m’emmène sur ton site Sylvain. Féloche!

  6. Cormoran 71 says:

    Le plus gros des bracos, c est le cormoran ( pas moi, l autre hein ! )

  7. Eh oui, on est tous des bracos en puissance, ou on l’a été en tout cas à certains moments, je l’avoue pour ma part, mais comme tu dis l’impact d’un type seul en une occasion unique ( l’occasion fait le larron!) ne porte guère préjudice au milieu halieutique. Pour le reste je ne sais pas, mais je pense que le plus grand braconnier est l’État avec son approbation aveugle pour l’extension de la pêche pro et son amnistie rétroactive des plus grands pollueurs de nos fleuves: Même 3 générations de salauds ne feront pas autant de dégâts que le couloir pétrochimique du Rhône et ses tonnes de PCB et autres cochonneries qui y ont été déversées… légalement.

  8. Le regulateur says:

    Salut sylvain, j’ai moi mème été braco à une époque, pas peur de le dire ( pêche et chasse), pour devenir raisonnable ensuite et soucieux de gestion. J’ai appris à pêcher la truite avec le pire braco de mon village, (à la main, à la rasse, au clou); par contre jamais d’eau de javel et un prélèvement raisonnable, ce braco était par contre excellent à la pêche au toc, mouche et cuillère; il m’appris à pêcher et pas qu’a braconner, c’était un pauvre bougre qui consommait son poisson et en vendait une partie pour faire quelques francs et pouvoir boire un canon au bistrot . Souvenirs! Pas de regrets c’était de l’adrénaline! A plus.