Les moteurs Mercury pour la pêche en eau douce.
avatar

Qui ne connait pas cette marque qui équipe en France la grande majorité des barques de pêche et des bass boat. Ces moteurs noirs sont devenus célèbres grâce à leur robustesse et grâce aussi à un réseau de revendeurs et de concessionnaires qui vous permettront de ne pas faire 200 km pour une révision.

Mercury est une marque qui fabrique des moteurs hors bord depuis plus de 70 ans et qui ne fait que ça, pas de tondeuses, d’instruments de musique et autres motos. Mercury c’est le nautisme et rien d’autre, c’est le leader mondial de la propulsion marine. Mercury est une filiale de Brunswick Corporation, le plus grand constructeur au monde de bateaux et de moteurs marins.

Tous les moteurs Mercury, du plus petit au plus gros sont garantis 5 ans.

Pour notre usage pêche courant nous n’utilisons généralement que des moteurs jusqu’à 6 cv et Mercury propose plusieurs modèles en 4 temps allant de 2,5 cv à 6 cv. A ce sujet, la réglementation européenne sur les rejets de polluants va bientôt nous obliger à n’utiliser que des 4 temps. Les rejets des moteurs Mercury sont bien en deçà des normes actuelles dixit le constructeur donc avec un de ces moteurs vous serez tranquille longtemps avant un nouveau changement de normes.

 

J’ai pu tester en situation durant une journée le moteur 6 cv fourstoke de Mercury.  Monté sur mon jon boat Alumacraft 1442 ncs qui navigue bien moins bien qu’une coque classique j’ai pu atteindre les 10 km/h  à trois dedans contre un 8,5 ou 9 km avec mon vieux 2 temps Yamaha.

Le démarrage est aisé car géré par l’électronique et le ralenti tourne bien. Rien à redire en utilisation pêche de ce type de moteur. Le relevage est facile, le réglage du trim en manuel est possible en plusieurs position.

Ce 4 temps est certes un peu plus lourd qu’un deux temps mais avec 25 kg il reste dans une limite raisonnable. Sa cylindrée est de 123 cm3 et il tourne entre 5000 et 6000 tours/minutes.

Si vous pêchez en fleuve ou en très grand lacs là où la motorisation n’est limitée que par les capacités de votre bateau, je vous conseille de monter en cylindrée. Parcourir 5 km entre votre poste et la mise à l’eau à 10 km/h ou à 25 km/h, vous ressentirez rapidement la différence.

Mercury innove avec les moteurs Fourstroke Bigfoot. Des moteurs comportant une plus grosse embase, une hélice quadripale permettant de tracter des bateaux plus lourds sans pour autant chercher la vitesse de pointe. Ce peut être intéressant si votre bateau est gros mais que vos postes ne sont guère éloignés. Idéal aussi là où la traine est autorisée.

 

La gamme Fourstroke continue avec des 8 cv, 9,9 cv, 15 et 20 cv puis 40 et 60cv, c’est ce dernier qui équipe mon bass boat.

J’ai pu essayer aussi un 20 cv monté sur une Linder Sportman 400. Ce moteur est monté avec pilotage sur console et démarrage électrique. Rien à redire, tout fonctionne parfaitement et le bateau atteint largement les 40 km/h. La poussée est linéaire, pas d’à-coups pour le confort et la sécurité des passagers.

Localement dans notre département le concessionnaire central est  Chalon Nautic qui dispose de plusieurs modèles. A noter que les Techniciens qui officient chez un concessionnaire sont formés directement par Mercury et sont certifiés par la marque. Ils suivent périodiquement des stages de recyclage et sont toujours au top pour vous informer sur le meilleur modèle pour motoriser votre embarcation.

En 2015 Pannecière va rouvrir à la pêche des carnassiers, seul le 4 temps 6 cv  max y sera autorisé. Il me faudra alors me séparer de mon vieux Yam 2 temps. C’est prévu, c’est un Mercury 6 cv Four Stroke que j’achèterai.

Gardez la pêche

[subscribe2]

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, Moteurs et accessoires and tagged . Bookmark the permalink.

8 Responses to Les moteurs Mercury pour la pêche en eau douce.

  1. arno39 says:

    Salut Sylvain.
    En conso sur le 60 , tu comptes combien. Mon Yam 40 4 temps de 2011 était annoncé par le vendeur à 4 litres heures mais pas du tout. Tu parles, 4 litres heures c’est quand tu navigues à 5 km/H… Quand on se déplace de postes à postes à plein régime, approximativement je dirais plutôt 15 litres heures. En réalité à plein régime , le 40 cv Yamaha a une autonomie de 4 heures tout rond avec le plein fait .

  2. Raph says:

    Joli bébé en effet mais l histoire du 4 temps va encore raboter la. liberté de peche,
    Car tout le monde n a pas les moyens de s offrir un moteur 4 temps neuf .
    .

    • celedocien says:

      salut j’ai un 6cv comme sur la photo. acheter a chalon 84km de chez moi 😉
      tres bon moteur apres 5 mois sans tourner 3 coups de lanceur et c’est partiiiii
      investissement 1380€. rien a redire je le transport pas sur ma funyak 3.50 de toute facon 3mn et il est au cul de la barque il a des points de transport aisé. le seul probleme c’est le plein et oui sa coule deborde donc prochaine revision un reservoir avec le raccord sur le moteur ce qui est prévue et pour finir raph fait les yeux doux
      a ta femme sa marche =))

    • Vrai on l’a fait remonter lors de la pétition contre l’interdiction du thermique mais un idiot à dit que ça polluait parce qu’un 4 temps ça ne poluue peut être pas ?

  3. wanou says:

    Un petit peu dommage que vous souhaitiez remplacer votre vieux moteur Thermique par un autre moteur thermique (certes aux normes) au lieu de le remplacer un par un moteur électrique qui ne fait lui aucun rejet. Surtout qu’il existe sur le marché du hors bord électriques des équivalences à des 5/6CV……

    • Vous avez vu les prix des torqeedo ? le jour où ils seront équivalents pourquoi pas mais halte à la plaisanterie. Arrêtez avec ces « pollutions » les rejets des routes bordant les lacs et où partent les eaux de ruissellement sont bien plus polluées, demandez à des spécialistes.