Les impressionnant progrès des sondeurs en 10 ans
avatar

install onix (1)Rappelez vous, il y a une dizaine d’année, nous étions en 2005 et les sondeurs n’étaient autorisés que depuis deux petites années en France. Auparavant, sous la pression des papys pêcheurs et gestionnaires d’AAPPMA, cet instrument si prisé à l’étranger était interdit chez nous à cause de la crainte infondée d’en faire une aide au braconnage et au pillage des richesses piscicoles.

Or depuis, on s’est aperçu qu’il aidait effectivement  à prendre du poisson mais que grâce à lui ou en corollaire de son utilisation, une pêche sportive des carnassiers avait connu un énorme boum. Désormais, à part pour  un ou deux idiots qui n’y connaissent rien et un ou deux puristes voir intégristes de la pêche sportive, le sondeur est devenu l’équipement indispensable du pêcheur de carnassier en barque ou en float tube.

FishEasy-245dsIl y a dix ans on trouvait quelques sondeurs dans le commerce, des petits machins assez chers avec des écrans plus petits que nos smartphones dotés d’ une pixellisation énorme. La grande majorité étaient en noir et blanc, ou plutôt en 4 niveaux de gris, voir 12 ou 16 pour les plus complexes.

Les plus à la pointe possédaient une sonde bi fréquence et étaient en couleur, certains faisaient même centrale en intégrant un GPS.

Mon premier sondeur fut un Eagle Fish Easy, un petit appareil en noir et blanc qui donnait une vague indication du fond mais n’était d’aucune aide pour la pêche.  J’ai possédé aussi un très bon appareil, un Matrix 3D Humminbird. Cet appareil était précis, puissant et donnait une image du fond assez proche de la réalité, il possédait une sonde bifréquence. Malheureusement il n’était pas équipé de GPS et il fallait acheter un GPS de randonnée additionnel pour retrouver ses postes.

 

Vint ensuite l’ère des sondeurs modernes, centrales de pêches GPS avec l’invention de l’imagerie latérale qui fut une petite révolution pour les pêcheurs qui officiaient sur les grands lacs. Ils purent ainsi admirer les ponts noyés, les cassures marquées et gagner du temps en prospection.

Matrix 3d d'Humminbird (Doc fabricant)

Matrix 3d d’Humminbird (Doc fabricant)

 

Arriva le Down Imaging ou Down scan, là encore petite révolution dans notre petit monde avec sa déclinaison sur de plus petits sondeurs car ce n’était plus seulement l’apanage des centrales de pouvoir posséder cette technologie.

Elle amena dans son sillage les grands écran, 8 pouces, 9 pouces, 11 pouces et plus encore qui, bien que chers, permettaient une meilleure lecture du sondeur.

autochart sur sondeur (2)

 

En 2010, je craquais pour mon premier 898 C SI, un sondeur que j’ai toujours. La définition était alors encore meilleure, je pouvais marquer directement mes points GPS….Honnêtement ma pêche s’améliora et grâce à ce sondeur j’en appris beaucoup sur les tenues des poissons carnassiers en fonction de la saison.

vues SI crescent (7)

 

En 2012 avec l’achat de mon bass boat je pus enfin réaliser un rêve, en plus de ce bateau j’avais un sondeur tactile à la console et un 8 pouces couleurs au poste de pêche avant.  Ce tactile, si facile d’emploi et à la définition extraordinaire était un Simrad NSS8 que j’ai revendu il y a quelques semaines. L’autre était un HDS 8 au menu complexe que je n’aurai  gardé qu’un an.

Entre temps on inventa le 360 Imaging, la carto subaquatique alors réservée aux marins fit une timide apparition en eau douce et est désormais en plein développement.

install onix (2)Dorénavant mon bateau est équipé d’un sondeur 898 à l’avant, celui ci dialogue avec le moteur via un I Pilot link et peut être monté en réseau avec mon dernier achat, un Onix 8.  J’ai donc là un sondeur GPS puissant, rapide, intégrant les dernières technologies, tactile ou non.  On est bien loin du Eagle Fish Easy non ?  Imaginez que je peux commander  à mon bateau de suivre la courbe de niveau des 6m ou de rester à 25m de la berge en naviguant en moyenne à 2 km/h…Et pendant ce temps là, je pêche !!

Certains penseront que ça ne sert à rien de s’équiper de la sorte, que c’est le pêcheur et le poisson qui font la pêche et non le matériel. Ceux là même qui critiquent  sont souvent ceux qui possèdent un Iphone 6  et une Audi (c’est pour l’image, je n’ai rien contre Audi) Certes oui, ce n’est pas le sondeur qui fait la pêche…Mais à  quoi bon équiper votre voiture de vitres électriques, fermeture centralisée, GPS, caméra radar de recul, climatisation, et j’en passe. Sans ça elle vous mènera quand même d’un point A à un point B, votre téléphone même un Iphone 6, après tout ne sert qu’à téléphoner.. C’est du confort et j’aime mon confort à la pêche.

Et ce confort à fait un progrès incroyable en seulement dix petites années …. Et c’est pas fini, Garmin ouvre une nouvelle voie avec le Panoptix, vous verrez…

Anim sondeur lowrance autun43

 

Bientôt nous n’aurons plus de centrales de pêche mais une tablette tactile qui fera GPS de voiture, sondeur GPS de bateau, aide mémo pour les nœuds, téléphone, écran vidéo pour se regarder un film ou jouer. On verra en direct ce qui se passe sous l’eau, comment réagit le poisson à nos leurres connectés par Wifi… C’est le progrès ma pauvre Lucette et ceux qui critiquent devraient plutôt s’y mettre avant d’être dépassés.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, Sondeur. Bookmark the permalink.

9 Responses to Les impressionnant progrès des sondeurs en 10 ans

  1. Lionel F. says:

    + 1 pour la simplicité du float, l’effort physique et la philosophie qui va avec ; ça pousse à faire des choix mais ça peut être le pied total… Ca ne m’empêche pas de rêver et de reconnaître l’efficacité des nouvelles technologies… qui coûtent tout de même une blinde !

  2. Yves says:

    Hé oui ! je viens de passer du sondeur EAGLE fishfinder 245 DS au GARMIN 72 SV !! ça devrait me changer !

  3. Lavarenne says:

    Que de beaux sondeurs,mais le prix d’un de ces « engin » est plus élevé que celui de ma barque et de son 6 cv réunis.
    Plutôt que de « continuer la course à l’armement » j’ai opté pour une autre philosophie plus « minimaliste » : le float tube « basique »: une canne,une boite de leurres et une dose « d’huile de mollets ».
    Mais c’est vrais que la technologie des sondeurs a fait d’énormes progrès ces dernières années et que les principaux fabricants se livres une guerre acharnée pour trouver le « détail » technique qui fera la différence.Et comme toi,je pense qu’avec l’arrivée d’autres pays à la main d’oeuvre bon marché, les prix vont « s’effondrer » (enfin peut être ? )

    • S’éffondrer peut être pas mais bien baisser certainement, il suffit d’aller voir les tarifs d’une certaine marque de moteurs électriques chinois que je vais bientôt vous présenter….La marque c’est Hashwing si vous êtes curieux.

  4. raph says:

    Interdit en action de peche ? en 98 je pechait la carpe a st cassien et je venais d acheter un eagle strata 128 qui me servait a trouver les fosses, jamais on m a informé que c etait interdit.

  5. ludo71 says:

    C’est très intéressant et ça ouvre des perspectives énormes, malheureusement, c’est à des années lumières de la bourse de la majorité des pêcheurs…

    • Heureux les amerloques qui disposent de sondeurs presque deux fois moins chers que nous. Pour l’heure ça fait mal au porte monnaie mais dans 5 ans ça aura pas mal baissé avec l’arrivée des petits chinois !!!!