Les élus de la pêche associative présenteront de nouvelles mesures réglementaires au Ministère de l’écologie

Communiqué de la FNPF: Les élus de la pêche associative présenteront de nouvelles mesures réglementaires au Ministère de l’écologie

 Lundi 16 décembre, la FNPF a réuni les présidents des fédérations départementales de pêche en Assemblée Générale Extraordinaire afin d’examiner les réponses des pêcheurs[1] et de prendre position sur les évolutions de la réglementation de la pêche en eau douce, suggérées par la Commission « mixte »[2].

Près de 35 000 personnes, réparties sur l’ensemble du territoire, ont exprimé leur volonté de réforme des textes régissant la pratique de leur loisir.

Après la présentation d’une genèse (constats, objectifs et propositions) pour chacune des 11 questions posées aux adhérents associatifs, 9 pistes de modification réglementaire ont fait l’objet d’un vote de l’AGE à une très large majorité, confortant les avis majoritaires issus de la consultation.

2 questions, étroitement liées, concernant une possible ouverture de la pêche toute l’année[3] en seconde catégorie moyennant des mesures de gestion et de protection piscicole, méritent une réflexion approfondie. Dans la perspective de l’Assemblée Générale de la FNPF du mois de juin 2014, la Commission « mixte », enrichie de 2 élus par Union Régionale de pêche[4], est chargée d’affiner les propositions, en tenant compte des particularismes locaux.

Au-delà de ces mesures techniques, les élus ont acté le principe de mener des expérimentations sur certains départements de France afin de noter les forces et les écueils des modifications suggérées.

Les opinions formulées par les pratiquants à l’occasion de la question ouverte se sont révélées instructives. Si certaines confortent la réflexion menée, d’autres alimentent actuellement les débats. Quelques idées vont également au-delà et permettront de proposer, à terme, des pistes pour une meilleure structuration de l’associatif pêche (garderie, réciprocité…).

La FNPF transmettra et défendra dès maintenant auprès du Ministère de l’Ecologie une évolution de la réglementation pour les premières propositions déjà validées.

Les présidents ont également salué unanimement la mobilisation des adhérents mais aussi des partenaires et des instances de la pêche associative, qui ont permis la mise en place de cette première mesure de démocratie participative de la FNPF.

Pour rappel, l’Assemblée Générale Extraordinaire fait suite à une large réflexion menée depuis 2010, par les élus du réseau associatif sur la base des vœux formulés par ses structures régionales et par ses partenaires[5]. Ces avis, analysés par une Commission « mixte », ont mis en exergue la nécessité d’instaurer « l’halieutisme » comme nouveau pilier de la réglementation de la pêche, tout en assurant la préservation du milieu aquatique, la protection du patrimoine piscicole et en permettant une meilleure lisibilité de la réglementation[6]. Ce principe constitue lui-même le prolongement du code de l’environnement qui en fait un élément essentiel de la gestion équilibrée.

 


[1] Un questionnaire a été diffusé aux adhérents du réseau associatif de la pêche de loisir en septembre 2013 via les supports de la presse halieutique, le site Internet de la FNPF (www.federationpeche.fr), le site d’adhésion en ligne (www.cartedepeche.fr) et via les AAPPMA.

[2] Une Commission Mixte, composée de présidents issus des commissions « Développement du loisir pêche », « Eau Protection des Milieux Aquatiques Biodiversité » et « Réglementation » de la FNPF, est actuellement chargée de l’élaboration des propositions d’évolution réglementaires.

[3] La pêche de loisir en eau douce est réglementée par plusieurs périodes d’ouverture et de fermeture en fonction des catégories de cours d’eau et des espèces. Pour plus de renseignements : www.federationpeche.ff ou www.cartedepeche.fr

[4] Liste des Unions Régionales sur www.federationpeche.fr.

[5] L’adaptation de la réglementation de la pêche de loisir en eau douce est une des orientations nationales fixées par le Schéma National de Développement du Loisir Pêche de 2010 établie sur la base :

  • des vœux émanant des AAPPMA et des FDAAPPMA transmis annuellement par les Unions Régionales à la FNPF ;
    • des constats établis par le groupe d’Orientations Stratégiques mis en place à la FNPF en 2007 insistant notamment sur « une certaine complexité de la réglementation » et mettant en avant « un manque de cohérence et de lisibilité de l’offre de pêche ».

 

[6] La réglementation pêche n’avait pas évolué depuis plus de 10 ans.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Infos FNPF, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.