L’association des Pêcheurs Alsaciens, pourquoi ?
avatar

logo apa grosL’association des Pêcheurs Alsaciens vient de se créer, et à sa tête c’est un pêcheur que je côtoie depuis quelques années sur le Défi Est qui est maintenant Président : Michael TETERICZ.

Cette association à pour but de valoriser la pêche en Alsace et  notamment sur le plan d’eau de Plobsheim qui depuis quelques années à perdu beaucoup de sa renommée.

Petite interview du Président :

Sylvain l’ Esoxiste : Bonjour Michael et félicitation pour cette nomination de président.

Mickael TetericzMichael TETERICZ : Bonjour et merci pour ton intérêt et cette tribune

SE : Pourquoi créer cette association parallèlement à ce qui existe déjà, quels sont vos buts ?

MT : L’association des Pêcheurs Alsaciens dite A.P.A est né d’un constat, partagé quel que soit le mode de pêche : Le pêcheur n’est pas suffisamment pris en compte par les autorités qui nous encadrent (Préfet, EDF, FD, ONEMA…) lors de leur prise de décisions.
Passé ce constat, le pêcheur a sa part de responsabilité ! Car la bonne volonté ne manque pas, mais elle est dispersée… chacun défendant de son côté son mode de pêche. Le passé et le présent ont montré toute l’inefficacité de cette méthode…

Ce manque d’unité nuit à notre crédibilité et à notre prise en compte par les Administrations, puisqu’il s’agit de revendications dispersées par quelques personnes isolées… donc dont la valeur électorale et financière est copieusement ignorée ! L’Alsace représente un bassin d’environ 25000 pêcheurs qui se déplacent, dépensent et consomment beaucoup pour assouvir leur passion. Il faut donc l’estimer et le faire savoir.

C’est à partir de ce constat partagé que, quelle que soit leur technique de prédilection, des pêcheurs se sont réunis début Janvier 2015, pour former l’Association des Pêcheurs Alsaciens.
Notre objectif principal (et à long terme) est de regrouper sous l’Association des Pêcheurs Alsaciens, une majorité des pêcheurs, et cela toutes pêches confondues, pour justifier auprès des décideurs (Préfet, FD, EDF, ONEMA…) du poids économique et  social des pêcheurs et ainsi essayer d’influencer positivement les décisions futures nous concernant.
Nous souhaitons utiliser de nouveaux leviers (étude de marché, politique, lobbying…) pour faire en sorte que les pêcheurs soit mieux pris en compte.

logo apa

A plus court terme, l’Association des Pêcheurs Alsaciens a pour vocation d’aider via le site apa-peche.fr, les pêcheurs face à des difficultés diverses rencontrées dans leur pêche (accès aux berges, mises à l’eau…) mais également de récupérer et centraliser les informations fournies par les pêcheurs pour mieux les diffuser,  les faire connaitre et ainsi agir.

SE : J’ai constaté dans vos buts que vous vouliez promouvoir la pêche en Alsace mais aussi protéger le pêcheur. Selon toi le pêcheur alsacien est il attaqué ou a t’il besoin d’être défendu ?

MT : Comme évoqué précédemment, le pêcheur n’est pas attaqué, il est ignoré ! La question est alors de savoir s’il souhaite être défendu ? L’Association des Pêcheurs Alsaciens est l’outil proposé pour essayer autrement, de faire changer ce constat. Pour l’instant, nos premiers mois d’activités montrent un vrai soutien des pêcheurs, de nos membres et des administrations partenaires.

Nous percevons ce soutien comme l’envie des pêcheurs d’être défendus, informés autrement. Ils ne font plus confiance à ceux qui étaient, et sont toujours chargés de les protéger et de faire entendre leur voix… Nous ferons tout pour nous montrer à la hauteur de leur soutien et ne pas les décevoir.

SE : Vous venez de nous dire dans la présentation de l’Association des Pêcheurs Alsaciens que : « le pêcheur n’est pas suffisamment pris en compte par les autorités qui nous encadrent (Préfet, EDF, FD, ONEMA…) lors de leur prise de décisions. » Je ne peux que vous approuver car c’est une réalité indéniable  mais comment allez-vous procéder sans vous mettre à dos le monde institutionnel qui régit la pêche ?

MT : Avec modestie et courtoisie. Nous avons déjà eu l’occasion de nous présenter à la plupart des autorités qui nous régissent. Ainsi, vous trouverez sur le site APA-peche.fr, les comptes rendus très intéressants de nos entretiens avec la Fédé67, la DDT, la gendarmerie fluviale et dans un futur proche l’ONEMA, la LPO, VNF et l’ONCFS.

Partout où nous nous sommes présentés, nous avons été accueillis cordialement et avec intérêt. Tous nos interlocuteurs ont conscience des dossiers qui fâchent et nous expliquent les raisons des blocages. L’APA essaie donc modestement de mettre de l’huile dans les rouages de la machine en servant d’intermédiaire ou en facilitant la communication entre les services compétents qui travaillent chacun de leur côté depuis bien trop longtemps… Nous partons du principe qu’en tant qu’association, ces autorités ne nous doivent rien, mais nous laissent notre chance ! Nous devons donc commencer par faire nos preuves sur certains dossiers où nous avons des intérêts communs et ainsi créer un climat de confiance et d’apaisement. Le but est d’acquérir une crédibilité avant toutes revendications…

Deux exemples parlants :

  • La DDT est en charge des agréments des pêcheurs pro et amateurs aux engins et filets. Vous conviendrez que cela peut vite devenir un point d’échauffement intense… Nous avons choisi de discuter ouvertement et objectivement du sujet avec eux, ils partagent les informations et réglementations qui nous permettront peut-être un jour de déplacer la zone de pêche du pêcheur professionnel qui sévit sur le plan d’eau de Plobsheim depuis bien trop longtemps ! A coté, de cela, la DDT dispose d’un superbe lot de pêche dans le Nord de Strasbourg dont elle ne sait pas quoi faire et comment le gérer. La DDT a accepté notre aide pour ouvrir ce lot à la pêche du plus grand nombre.
  • Début de saison 2015, la Gendarmerie fluviale à crée l’incompréhension en rappelant l’interdiction de la pratique du float tube sur le domaine public navigable. Sujet sensible, la Fluviale nous a reçu l’après-midi même pour nos expliquer sa position et sur quel fondement légal elle s’appuie pour verbaliser. Nous sommes tombés face à des gens extrêmement compétents et documentés sur le dossier. Grace aux documents et points de réglementation fournis, nous avons pu informer les pratiquants et contribuer au fait qu’il n y a eu aucun pêcheur verbalisé pour pratique du float tube malgré la surveillance de la Fluviale. Nous avons clairement expliqué aux pratiquants les raisons légales de l’interdiction du float tube et pourquoi il faut croire en l’avenir : Grâce aux textes fournis, nous connaissons la procédure à suivre pour obtenir l’autorisation du float tube par arrêté préfectoral, dossier en cours…

SE : Quels sont les personnes que tu réunis au sein de l’ APA ?

MT : Il y a bien sûr des pêcheurs de carnassiers mais pas que ! On trouve des carpistes, des pêcheurs au coup, des détaillants, un guide de pêche, un juriste, un garde de pêche…Etc. Ce n’est pas une association de pratiquants d’une technique mais une association qui a vocation à réunir tous les pêcheurs, toutes techniques confondues.

SE : Comment adhérer à l’ APA, où envoyer sa cotisation ?

MT : Le cout de l’adhésion n’est que de 3 euros, ceci dans le but de rassembler facilement le plus grand nombre de pêcheurs autours de nos objectifs.

Vous comprendrez donc que notre financement ne se fera pas par nos membres mais par d’autres moyens dont l’organisation de manifestations ou journées halieutiques, les aides de la Région ainsi que les dons, notamment d’entreprises… Vous avez 3 possibilités pour adhérer et nous rejoindre au sein de l’Association des Pêcheurs Alsaciens, et ainsi soutenir nos actions :

-Directement en magasins de pêche : pour l’instant, chez Mathieu pêche ; dans les Futura pêche de Geispolsheim, Hoenheim et Seltz ; Aquapeche à Plobsheim ; Naturama Dorlisheim…

-Sur papier libre, envoyez-nous au 28A rue de la Gare 67380 Lingolsheim, votre NOM, PRÉNOM, ADRESSE DU DOMICILE ET ADRESSE MAIL AINSI QU UN CHÈQUE DE 3 EUROS. (et si vous le souhaitez, votre numéro de téléphone.)

-Lors des manifestations halieutiques en partenariat ou organisées par l’APA.

Nous souhaitons également mettre en place une adhésion directement sur le site via paiement Paypal mais nous nous heurtons aujourd’hui, à quelques difficultés techniques que nous espérons résoudre très prochainement…

SE : Merci Mickael et longue vie à l’ APA qui je n’en doute pas fera tache d’huile car il est vrai que les pêcheurs se sentent de moins en moins écoutés et pris en compte alors qu’ils sont les sentinelles des milieux aquatiques, qu’ils aménagent  en donnant bénévolement de leur temps et qu’ils voient des décisions incompréhensibles et surtout totalement décalées êtres prises quelquefois par les instances pêche. Peut-être qu’à force de missionner nos fédés sur des expertises ou des aménagements hydrauliques, elles en oublient un peu les pêcheurs.

MT : Merci pour ton soutien Sylvain, je vois que tu as parfaitement compris nos motivations et raisons de création (qui ne sont pas propres à la région Alsace apparemment…). J’invite les pêcheurs qui s’intéressent à notre association, à se rendre sur le site APA-pache.fr pour lire, notamment, nos derniers articles relatifs au pêcheur professionnel du plan d’eau de Plobsheim et des filets dérivants… et si vous le souhaitez, soutenir et adhérer à l’Association des Pêcheurs Alsaciens.

Merci pour votre intérêt.

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in informations diverses pêche. Bookmark the permalink.

2 Responses to L’association des Pêcheurs Alsaciens, pourquoi ?

  1. RONCIN says:

    Salut,super état d’esprit et belles initiatives…!!!
    Bonsoir éverybody !

  2. Cyril d'Alsace says:

    Très bonne initiative !
    la pêche en Alsace est un réel chemin de croix, entre la quasi absence de réciprocité inter communes, le manque cruel de mises à l’eau, la gestion inadmissible du plan d’eau de Plobsheim (domaine public avec accès payant, pêcheur « pro » ne respectant pas la législation, fauchage des herbiers détruisant le biotope, pêcheurs braconniers de l’Est, etc….), c’est très dur de garder le moral.
    J’espère que grâce àl’association, les problématiques des pêcheurs vont être entendues.