L’argent des AAPPMA
avatar

Un nouvel article encore tiré de mon ancien blog, toujours d’actualité  en cette période d’assemblées générales. Vous pourrez croire que je suis intransigeant, en réalité je suis réaliste et ce que je dénonce est aussi dénoncé à mots couverts par les fédés ou la FNPF  

En cette période de crise ou l’état cherche de l’argent partout je lui suggère une piste: Les associations et par conséquent les AAPPMA.

 

Si je suis provocateur c’est par dessein, en effet une quantité phénoménale d’argent dort sur les comptes des AAPPMA. Il est impossible pour moi de le quantifier car les associations n’aiment pas communiquer sur l’argent qu’elles gèrent néanmoins il est de notoriété publique, lorsque l’on connait un peu le système que beaucoup d’argent dort là et ne sert pas la pêche.

 Qu’est ce pourtant qu’une AAPPMA, c’est une association loi 1901 dont les membres mettent en commun, d’une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices, article 1 du titre I de la loi du 1er juillet 1901 relative aux associations. 

Qu’est ce qui me chiffonne dans tout ça ? Prenons quelques exemples pour mieux l’illustrer: 

La petite AAPPMA « le chabot féroce »   de Machin sur Bidule a besoin de 2000 euros par an pour ses activités (lâcher de truites, rempoissonnement, baux de pêche), elle n’a aucun projet d’envergure et ne souhaite ni louer d’étang ni construire un parcours ni réhabiliter de frayères….Pourtant sur ses comptes elle dispose de 20 000 euros soit 10 ans de fonctionnement « blanc » c’est à dire sans recevoir de nouveaux fonds venant de la vente des cartes de pêche.

Ne trouvez vous pas là que cette situation est contraire à l’esprit de la loi ? 

Cette loi, plutôt incomplète car trop générale, nous dit que nous pouvons nous associer pour un but commun sans nous enrichir. Dans mon exemple le but commun existe et l’enrichissement aussi, celui de l’association pas celui des dirigeants (soyons clairs) mais même si cet enrichissement est celui de la structure, de l’entité, il est a mes yeux immoral. 

L’argent des pêcheurs doit aller à la pêche et au pêcheur. Il ne doit pas engraisser nos chers banquiers qui iront le prêter à des grecs par exemple….(je sais je caricature !). Cet argent doit retourner à l’eau, servir à du rempoissonnement par exemple ou à des aménagements.

Je le répète : L’argent des pêcheurs doit aller à la pêche et aux pêcheurs !!!!!

 

Trouvez vous normal que des AAPPMA aient de véritables bas de laines, rémunérés de plus car placés sur des comptes livrets ? Changeons nos mentalités avant que la dure loi naturelle de l’état qui pique le pognon là où il y en a ne nous rattrape.  

Pour cela il nous faut accepter de voir l’argent s’évader des comptes, la notion de gestion en bon père de famille doit s’effacer au profit de celle de l’efficacité.

Il est anormal qu’un président d’association quelle qu’elle soit rende une comptabilité toujours plus abondée que celle de son prédécesseur sous le prétexte de ne pas porter le flanc à la critique. Un bon président n’est pas un écureuil et les idiots qui pensent cela devraient plutôt retourner chez eux et laisser la place à des bénévoles motivés. Car des bénévoles motivés, il en reste encore mais ils fuient généralement devant l’immobilisme de la plupart de nos bureaux vieillissants d’AAPPMA où quelques retraités se drapant de sagesse vous jettent au visage qu’il faut encore et toujours faire des économies et mettent leur véto lors des votes des décisions importantes. 

Certes gérer cette manne ce n’est pas dilapider mais accepter de dépenser, c’est là le nœud gordien qui met en dilemme  chaque président. Et beaucoup de présidents voudraient le faire mais ils ont face à eux un conseil d’administration radin.  Alors que faire ? Si mon fils ne peut décider d’une chose, alors c’est moi son père qui prend la décision à sa place pour son bien. C’est le principe du tutorat ou de la tutelle qu’à mon sens on devrait appliquer à ces AAPPMA. Une fédération pourrait être à même de diriger  cet allègement de compte,  car une fédé ce sont aussi des gens élus mais un peu plus responsable (en tout cas c’est ce qu’ils aiment à dire ) et une fédé ne peut légalement détenir plus de deux ans de budget sur ses comptes. 

Je prends l’exemple d’une AAPPMA de la Nièvre que je ne citerai pas mais ils se reconnaitront. Cette AAPPMA est pour moi la caricature et le pire exemple à suivre. Celle ci a reçu il y a quelques années une somme d’argent d’un club carnassier afin de participer au rempoissonnement. Quand le club a demandé comment avait été utilisé cet argent, le président de l’AAPPMA a répondu qu’il avait dépensé 60 %  en rempoissonnement et gardé 40 % sur un compte au cas où !! Désormais le club ne donne plus d’argent mais s’occupe directement du rempoissonnement.

Dernièrement, lors d’une réunion avec la fédération de ce département, celle ci leur a proposé un rempoissonnement en poissons blancs, ils ont refusé de peur de voir les densités augmenter et les pêcheurs « étrangers » revenir. C’est lamentable et les pêcheurs du secteur doivent savoir que l’équipe en place dans cette AAPPMA est incompétente. 

 

Je propose donc qu’une AAPPMA n’ait plus que le droit de posséder plus de deux années de budget en caisse, le reste devant être soit intégralement dépensé dans un projet pêche à mettre en place sous deux ans, soit l’argent sera reversé à la caisse de compensation de leur fédé. Caisse qui serait administrée en toute transparence par la publication de ses subventions et les justifications à ces dernières lors de l’AG annuelle. Cette disposition budgétaire ne serait qu’une simple ligne à ajouter dans les statuts et serait votée en assemblée générale. 

Ainsi fini les bas de laines cachés, votre argent et le mien irait pour la pêche et les poissons en toute transparence.

Et si les AAPPMA étaient récalcitrantes ? En réalité je pense que c’est toute la loi de 1901 qu’il faut reformuler et s’attaquer à ce bas de laine pour toutes les associations mais là je sors du sujet. 

Amis pêcheurs, les AG  de vos AAPPMA commencent à se mettre en place. Posez vous sereinement la question, souhaitez vous payer pour rien ? Pourquoi la part fédé de votre permis est dépensée en quasi intégralité alors que la part AAPPMA ne l’est pas entièrement alors qu’il existe justement une caisse de compensation pour pallier à un manque d’argent ? 

Vous avez le choix d’adhérer à une AAPPMA dynamique et il en existe beaucoup mais si tous le monde s’enfuit, les autres AAPPMA, les sclérosées, vont péricliter et s’éteindre. On peut encore les dynamiser en leur faisant dépenser leur livret A. 

En bon père de famille (terme administratif  qui parle de lui même) nous avons tous un bas de laine, pour nos enfants, pour les impondérables, pour la retraite, pour un projet mais jamais pour rien !

Dites le à vos AG, intéressez vous aux comptes de votre AAPPMA et si besoin dénoncez le à la presse locale. 

L’argent des pêcheurs doit aller à la pêche ! Lors de l’AG de votre AAPPMA, notez ce qu’il y a  en  caisse et les projets pour le dépenser et venez nous en parler dans la zone  commentaires. Il y aura certainement  de belles surprises. 

Je sens que je vais encore me faire des amis avec cet article….. 

Gardez la pêche

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in AAPPMA, Editorial - Coup de gueule, Fédérations, Vie des AAPPMA et des fédés. Bookmark the permalink.

Comments are closed.