Le lac de Madine et ses carnassiers
avatar

madine-131116-broc1Le lac de Madine est un plan d’eau artificiel de Lorraine, établi à cheval sur les départements de Meurthe-et-Moselle et de Meuse, sur le cours d’un sous-affluent de la Moselle, la rivière Madine. Il se situe à 45km de Metz, entre Nancy et Verdun.

Les travaux de construction de cette retenue se sont étalés de 1971 à 1977, et la base de loisir à ouvert ses portes en 1979.

Le lac a une triple vocation de réserve d’eau potable, de réserve nationale de chasse et de faune sauvage, et de zone de loisirs (plages, port de plaisance).

Ce plan d’eau s’étend sur 1100 hectares. Il mesure environ 5km de long, pour une largeur comprise entre 500,00m et 2,4km. Sa profondeur moyenne est de 2,5m, et on approche les 11,00m à proximité du déversoir. Situé au coeur du parc naturel régional de Lorraine, son environnement est resté naturel et préservé.

madine-131116-vue1

Le fond du lac est très irrégulier. On y compte pas moins de 4 anciens étangs, le lit tortueux de la rivière originelle, un pont effondré, les vestiges d’une vieille bergerie, des fosses creusées à la pelleteuse pour approvisionner le chantier de construction en remblai, deux ou trois anciennes routes noyées, des hauts fonds…

Réglementation de la pêche.

Le lac de Madine est un plan d’eau du domaine privé, classé eau libre de deuxième catégorie, réglementé par un arrêté préfectoral pris en fonction du code de l’environnement.
madine-131116-vue3

La pêche est gérée par l’AAPPMA «Les pêcheurs de Madine», qui est une AAPPMA non réciprocitaire. Pour pêcher, vous aurez donc à payer votre droit de pêche, et éventuellement votre supplément barque (tous les détails de la réglementation de la pêche sont à consulter sur le site de l’AAPPMA « Les pêcheurs de Madine »).

La pêche sur le lac de Madine, et en particulier celle des carnassiers.

Concernant la pêche des carnassiers, l’AAPPMA pratique depuis plusieurs années une politique moderne et dynamique afin de préserver son cheptel exceptionnel, tout en proposant une pêche de loisir de qualité.
Cette gestion à été récompensée en 2008 par le prix Carnavenir.

madine-131116-alevinage1

L’AAPPMA procède régulièrement à un alevinage en perches et sandres en automne.

La taille minimale de prélèvement du brochet est fixée à 65cm, celle du sandre à 60cm.
Le quota de prélèvement journalier est limité à 1 carnassier par jour (brochet ou sandre), et à 20 perches maximum. En outre, le quota annuel de prélèvement de carnassiers à été fixé à 8 poissons (carnet de prélèvement obligatoire), et à 2 poissons pour la période d’une carte hebdomadaire.
Bien que la date d’ouverture générale du carnassier soit fixée au 1er mai, le prélèvement du sandre n’est autorisé qu’à partir du 1er juin.
De plus, aucun prélèvement de sandre ou de brochet n’est autorisé en janvier (tous les détails de la réglementation de la pêche sont à consulter sur le site de l’AAPPMA « Les pêcheurs de Madine »).

Madine-131116-broc2.jpg

A noter que toutes ces mesures, qui permettent à celui qui le désire de pouvoir prélever du poisson pour sa consommation personnelle tout en préservant la ressource, ont été proposées par le CA de l’AAPPMA, et votées en assemblée générale par les pêcheurs.

madine-131116-alevinage2

Un alevinage en fingerlings est effectué tous les ans au printemps afin de soutenir la reproduction naturelle du brochet.

Parmi toutes les espèces de carnassiers présentes dans le lac, le brochet est roi. La politique de protection de ce poisson en particulier, mise en place depuis plusieurs années, a permis de redynamiser d’une manière exceptionnelle sa population.

madine-131116-vue7

Il n’y a qu’à voir les résultats du concours annuel de pêche au brochet « Rencontre avec Esox » pour s’en convaincre, avec une moyenne sur plusieurs années de 300 à 450 brochets capturés à chaque concours (50/60 bateaux en 5 heures de pêche …).

madine-131116-perche1

La perche est également très bien représentée, avec, entre autre, de nombreux spécimens de plus de 40 cm capturés tous les ans.

madine-131116-perche2

Avec un peu de chance, vous pourrez également ferrer un joli sandre.
Le lac abrite également une belle population de silures, dont la taille de certains spécimens dépasse 2,00m de long.

La pêche du bord.

madine-131116-vue2

Peu de rives permettent la pêche du carnassier depuis le bord. En effet, les roselières sont interdites d’accès (classement Natura2000), et les berges, en pente très douce, sont le plus souvent envahies d’herbiers.
Les endroits réellement praticables pour la pêche du carnassier depuis les bordures ne sont possibles que depuis les digues, et depuis quelques noues situées au nord du lac, ou les postes de pêche à pied sont matérialisés.

madine-131116-vue4

Si vous voulez profiter pleinement du potentiel halieutique du lac, il vous faudra pratiquer en barque.

madine-131116-vue6

Bien que les élodées et potamots soient les plantes les plus communes à Madine, on y trouve également des nénuphars dans les anses au sud.

madine-131116-vue5

La plage, zone bien connue des pêcheurs de brochets en automne.

La pêche en barque.

En raison du classement du lac (Natura2000), de sa vocation de réserve d’eau potable (les sports nautiques motorisés sont interdits) et des activités liées à la pratique de la voile, la pêche en barque à Madine est soumise à certains impératifs réglementaires.

En premier lieu, il vous faudra vous acquitter, en plus de votre droit de pêche, d’un supplément « pêche en barque ».

En second lieu, le port et l’usage du moteur thermique sont interdits pour les pêcheurs. Toutefois, est toléré le port d’un moteur thermique « non démontable », sous réserve qu’il soit en position « relevé », et l’hélice démontée (voir règlement pêche sur le site de l’AAPPMA pour plus de détails).

Trois zones de pêche en barque (délimitées par des bouées) sont à prendre en considération :

madine-131116-plan

  • En vert, zone de pêche en barque ouverte toute l’année
  • En jaune, zones de pêche en barque ouvertes du 1er mai au 14 octobre (pêche « été »)
  • En bleu, zone de pêche en barque ouverte du 15 octobre au 30 avril (pêche « hiver »)
  • En rouge, zones de pêche interdites à la pêche en barque (et à la navigation concernant celles à l’ouest du lac qui sont classées réserves permanentes)

Vous pourrez donc pêcher en barque, suivant la saison, soit une zone englobant vert+jaune, soit une zone englobant vert+bleu.

Mise à l’eau des embarcations.

Quatre mises à l’eau (repérées de 1 à 4 sur le plan ci dessus) sont réservées à l’usage des pêcheurs. Leur accès et usage sont gratuits pour les pêcheurs, sauf pour celle de Nonsard.

madine-131116-mae1

N°1 : Cale de Madine 2/3, dite « du chalet des plongeurs ».
Accès par Madine 2/3, à proximité du camping.
Seule cette cale est en béton, avec une pente suffisante pour permettre la mise à l’eau d’un bassboat de belle taille. Vu son positionnement géographique, il est préférable de réserver l’usage de cette mise à l’eau pour la période « hiver ».

madine-131116-mae2

N°2 : Cale de Heudicourt, accès par Heudicourt village.

madine-131116-mae3

N°3 : Cale de Madine 1, à Nonsard. Attention, accès à l’aide d’un badge payant (5 euros/année) afin de pouvoir ouvrir la barrière.

madine-131116-mae4

N°4 : Cale de Montsec.
Accès au nord du village de Montsec, par le chemin « tour du lac »

Hébergement.

De nombreuses solutions d’hébergement pour les pêcheurs sont possibles à proximité du lac de Madine, et parmi celles-ci, la fédération de pêche 55, qui oeuvre afin de développer le loisir pêche en Meuse, a labellisé 10 sites « Hébergement pêche ».

Les plus proche du lac sont les suivants : le Clos Mirabelle à Woinville, gîte L’Alambic à Montsec, gîte de la Forge à Heudicourt, chambres d’hôtes l’Agora de Nonsard, Hôtel du Lac de Madine à Heudicourt.

La liste complète (et à jour) des hébergements labellisés ici → http://peche55.fr/hebergement/

Vous disposez également d’un camping à Madine2/3, ainsi que de nombreux emplacements et aménagements pour les camping-cars sur le site du lac.

Si vous souhaitez plus de renseignements ou des infos à jour concernant la pêche sur le lac de Madine (évolution de la réglementation, dates d’événements, etc …), n’hésitez pas à consulter le site de l’AAPPMA « Les pêcheurs de Madine », ou à prendre contact avec elle via le formulaire depuis le site internet de l’association.

AB

About Axel Bechler

Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et truites aux leurres et au mort-manié, essayant de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique. Fervent défenseur de l'idée du prélèvement raisonnable et raisonné, j'ai la chance de participer à une belle aventure en tant que membre du CA de l'aappma « Les Pêcheurs de Madine », avec une équipe ayant une vision moderne et responsable de la pêche.
This entry was posted in informations diverses pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged . Bookmark the permalink.

13 Responses to Le lac de Madine et ses carnassiers

  1. Punaise, il a l’air compliqué votre règlement! Mais enfin si ça porte ses fruits, j’aimerais bien le voir appliqué ailleurs… Questions : Combien de gardes faut-il pour surveiller tout ça? Penses-tu que ce soit les zones de réserves ou les zones « tournantes » qui favorisent la reproduction du brochet (ou toutes les mesures misent en œuvre conjointement 😉 ! )
    Personnellement je pense qu’il est plus simple sur un grand lac de créer (et de surveiller) des zones de réserve et d’autoriser la pêche toute l’année plutôt que de suivre la législation archaïque qu’on nous inflige depuis 60 ans, mais c’est un autre débat…
    En tout cas chapeau à cette gestion intelligente, ça donne des pistes pour d’autres AAPPMA….

    • Axel Bechler says:

      Salut Jean-Paul Charles,

      Le règlement est (ou semble) compliqué, parce qu’il faut prendre en compte :
      -La règlementation générale de la pêche
      -Ce que l’AAPPMA souhaite mettre en oeuvre en terme de gestion
      Et il faut faire avec :
      -Les régates et compétitions de voile (circuit officiel)
      -L’Oncfs
      -La LPO
      -Le classement du site Natura2000
      -Les différents « propriétaires » ou « gestionnaires » du lac (Le syndicat mixte, qui dépend du département et de la région, la ville de Metz qui est propriétaire des digues, etc …)
      Ce n’est pas simple de jongler avec tout cela, crois moi …

      Actuellement, l’AAPPMA a un garde salarié à temps partiel, et 6 gardes bénévoles, qui font un super boulot.
      Difficile d’évaluer une raison majeure en ce qui concerne le bon état de la population de brochets. Ce qui est sûr, c’est que l’année de la mise en oeuvre des premiers quotas de pêche (à l’époque, 2 brochets/jour), les résultats ont été très positifs (Les résultats de notre concours de pêche au brochet nous ont servi de barème). La quasi fermeture de la pêche sur un tiers du lac (zones tournantes) joue certainement aussi son rôle.

      Axel

  2. Yann says:

    Très belle présentation de ce lac ! Félicitations au membres du C.A de l ‘APPMA de Madine pour ce mode de gestion de prélèvement raisonné dont je suis également un fervent adepte. Cela permet de se faire plaisir avec une bonne densité de carnassiers tout en prélevant quelques poissons pour la table. C’est exactement ce que je recherche mais Madine est trop loin pour moi , dommage …

  3. pikefisher says:

    Bonjour,
    J’adore votre gestion du plan d’eau et je suis content de lire que certaines AAPPMA ont le courage de prendre de telles mesures, tailles mini, quota journalier, quota annuel, dates d’ouverture en fonction des périodes de fraie, pas de réciprocité, vers quoi il faut aller lorsque l’on veut pérenniser un cheptel et prendre du poisson régulièrement et des beaux poissons et c’est ce vers quoi la pêche sportive doit aller selon moi quitte à payer un peu plus cher…

    • Axel Bechler says:

      Je tiens à préciser qu’aucune mesure n’a été imposée par le CA de l’AAPMA.
      Les propositions sont faites à l’assemblée générale, et sont soumises au vote des adhérents.
      Pour l’anecdote, la mise en « no kill » carnassier au mois de janvier a été directement proposée par un groupe de pêcheurs lors de l’assemblée générale de 2014, et cette mesure a été votée et ratifiée.
      Notre AAPPMA a la chance de compter parmi ses membres un grand nombre d’adhérents qui ont compris que des mesures simples mais efficaces réussiront à pérenniser un loisir pêche de qualité.

  4. Franck SUHAMI says:

    le lac de Madine est un des meilleurs lac Français pour le brochet.
    La gestion y est exemplaire et ce depuis maintenant plus de 10 ans .
    C’est la raison pour laquelle Carnavenir à décerné en 2008 son prix à l’AAPPMA en charge de ce lac .
    Un grand bravo à tous les membres de cette AAPPMA Yves, Axel , Nass et tous les autres qui contribuent à ce que ce merveilleux lac continu à chacune des sorties que nous y faisons à nous émerveillé par son potentiel halieutique .
    Franck SUHAMI President de CARNAVENIR

  5. ELCABACHE says:

    je pratique depuis plus de 20 ans la pêche sur le lac et force est de constater que la population de silures devient exponentielle au détriment d’autres espèces ,je suis très inquiet comme bon nombre de pêcheurs .

    • Christophe says:

      Bonjour,
      pratiquement également le lac, je n’ai pris en tout et pour tout qu’un seul silure !!
      Je ne nie pas que sa population grandit comme tout nouvel arrivant, mais y en a t’il autant que l’on voudrais nous le faire croire ?

  6. Lavarenne says:

    Très intéressant et bien documenté,un bien bel article qui donne envie d’aller « musarder » à Madine.