La désolation de Vouglans ou big brecouille en terre séquane
avatar

Voilà voilà, en un week end nous sommes redevenus de simples brecouilleux de base. Trois jours de pêche et pas le moindre poisson, ça craint non ?

Ca fait du bien quand même, cela va nous remettre en question pour la prochaine sortie….Que nous ne feront pas à Vouglans !  Récit de ce petit week end Franc Comtois.

Nous sommes arrivé samedi matin à 10h00 sous un énorme soleil déjà bien chaud. Prise de contact avec le chalet, déchargement et rangement puis vite une petite virée à l’Aigle Pêcheur à la Tour de Meix pour m’offrir deux viroles d’embases laiton, un décentreur de siège et un ressort pour garder un coffre ouvert…J’ai bien fait d’y aller il avait tout en stock !

 

Retour au chalet situé au Gringalet à coté de Barésia ou nous avions une vue du lac de notre terrasse. Bon apéro et repas, sieste réparatrice et c’est parti pour la pêche. La mise à l’eau est à deux minutes, bien pratique par contre la mise à l’eau n’est pas top.

 

Nous remontons jusqu’à l’amont pour voir à quoi ça ressemble et pêchons juste à l’aval du port de la Saisse, coin réputé où les copains ont fait du poisson à l’ouverture.

Nous passons du souple au dur puis au métallique mais rien, pas une tape, pas un suivi. Le vent soufflant fort et ayant lancé quelques invitations à l’apéro nous repartons au chalet.

 

C’est Olivier Febvre de la Team baresia qui nous rejoint à l’ Apéro, Arnaud ne peut pas, il est garde et un contrôle est prévu nous nous verrons le lendemain sur l’eau.

Olivier nous explique que ça devient difficile de prendre du poisson, ils bougent beaucoup. Nous nous donnons rendez vous à l’aube au port de la Saisse.

 

Mise à l’eau à 05h30 et navigation jusqu’à l’amont. Enormément de bois flottant sur le lac qui obligent à naviguer en faisant très attention. Nous arrivons sur le spot et j’entends les carpes frayer. Nous essayons durant un heure les bordures dans 5m mais toujours rien. Arnaud a attelé un joli silure  juste à la sortie du port et il le baladera durant un bon moment.

Il prendront aussi un sandre sur une bordure au leurre souple. Nous les imitons mais nada….Les sandres ou brochets du jura doivent être contre la fusion des régions Bourgogne et franche Comté !

 

Les dérives se suivent et la chaleur étouffante s’installe. Sur un spot de bordure Arnaud, encore lui, attrape ce petit brochet puis la surprise du week end se profile avec un chamois qui traverse le lac entre nous, joli spectacle sympa de cet animal qui nage assez vite et ne demande pas son reste une fois hors de l’eau.

 

Pause casse croute et canon de blanc, spéciale dédicace à Pith de Multipêche Chalon, ton Saint Véran était exceptionnel !!

 

Et on continue jusqu’à midi pour finir par rentre car la chaleur est intenable. Les copains de la team Barésia sont remonté à la Saisse et ont fait trois sandre maillés et une perche….Nous que dalle !

Triste retour au chalet sous la canicule, nous ne remettrons pas à l’eau avant le lendemain matin. Trop chaud  pour le coup du soir.

Le lundi matin c’est avec un peu d’espoir que nous remontons sur les mêmes postes qui ont souris à nos amis jurassiens mais la malédiction du pharaon nous poursuit. Sur des chasses de perches nous verrons des zébrées de 10 cm suivre nos leurres mais rien de plus gros. Mais peu importe on reste extrêmement sérieux sur le bateau:

 

C’est la dèche, nous terminons sur un joli poste à brochet face à l’anse du gringalet, 4m de fond, des herbiers, le tout sur 300 m…Mais toujours aucune touche malgré les tailles de leurres différentes, les coloris, les actions….

Nous replions à 12h30, mine sombre des mauvais jour mais bon, c’est la pêche, des fois ça mord des fois pas !

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in pêche, reportage de pêche. Bookmark the permalink.

Comments are closed.