La chronique de Ridique de Mars
avatar

Un mars et ça repart, 12 ème chronique mensuelle braves halieutistophiles avertis, par qui je ne sais ? Ce mois ci nous allons nous pencher sur l’une des deux seules choses qui intéressent le lecteur de cet excellent site ou j’officie (pas seulement cette seule note, Jo fit aussi un la et un sol un jour qu’il était énervé) : Le cul et la bouffe mais dignement et en rapport avec la pêche.

Non, non et c’est bien dommage, nous ne parleront pas d’une recette savoureuse de bébé phoque en croute de selles, plat traditionnel des égoutiers suédois  mais des anus farcis de brochet au miel d’Egypte.

Cette recette ne demande pas une grande connaissance de l’art cu-linaire mais plus une cu-riosité  intellectuelle et gustative.

Vous vous doutez bien que je n’ai pas mis au point cette recette, Je me mange que les croquettes de mon chien. C’est mon copain Dick Rivers, chef de cuisine au Chat Sauvage, alors pas vieux et pas encore vouté qui me l’a transmise, un soir  que la bise soufflait sur les plaines de Montcuq, car son restaurant y était installé au centre de la commune, en plein dans Montcuq ! Si je me rappelle bien il y avait aussi avec nous ce gentil humoriste, comment c’était déjà ? Ah oui Daniel Prévost, un cafteur, un petit rapporteur, il a finit commerçant chez U !!!

 

A Montcuq,  nous nous sommes torché quelques litres nous rendant heureux, beaux, intelligents et rendant audacieux un ami mexicain et pas si con qui s’appelait pépito et qui aimait tirer partout lorsqu’il était saoul. C’est ainsi qu’avec son Smith et Wesson il a percé les trous de Montcuq. Il en reste un que la commune ne veut pas reboucher et comme le dit si bien le Maire, le trou d’Montcuq reste ouvert.

On mangeait beaucoup, on buvait beaucoup et je ne vous raconte pas le reste, c’était tout les jours la fête à Montcuq ! Et parmi ces agapes, Dick a inventé des recettes avec son apprenti qui s’appelait Bertrand Theur. Même actuellement un Dick à Theur Bertrand pour s’y retrouver !

 

La recette d’aujourd’hui nécessite d’une part des anus de brochets et d’autre part du miel d’Egypte. Si avec Internet on trouve assez facilement des anus de brochet sur les sites d’Europe de l’Est, je vous conseille pourtant de chercher un éleveur pas très loin de chez soi. L’anus bio de brochet du Gers, élevé en plein air, par exemple est sans aucune  comparaison avec l’annus horribilis d’Angleterre.

 

Vérifiez  bien que la petite peau l’entourant à été ôtée sinon un goût très amer  gâchera votre plaisir. Dick les faisait goûter du bout de la langue par sa plongeuse qui s’appelait Annie, il avait nommé cette technique l’Annie lingus.

Commencez par faire revenir des échalotes qu’il aura fallu au préalable faire partir pour qu’elles reviennent bien (parce qu’une fois y’en a une qu’a fait semblant de partir et qu’est revenue, je ne vous raconte pas le bordel!). Une fois bien revenues elles resteront dans la casserole et vous jetterez les culs de brochets qui ressemblent à de petits anneaux de calamars. D’ailleurs les anneaux de calamars ne sont qu’une pâle copie inventé par Paul Daucu, le fameux calamar Daucu.

Faites revenir aussi les anus en chantant pour couvrir les bruits d’explosion car dans l’ poêle l’anus pette, c’est bien connu. Sortez les et essuyez les avec du papier absorbant ou du PQ….Servez vous du jus d’anus pour faire cuire des concombres, des haricots et des carottes que vous couvrirez avec trois bons litres de vin avant d’y replonger les anus de brochet dix minutes avant la fin, des haricots bien entendu.

Comptez environ 200 g d’anus de brochet par personne. Une fois dressé car l’anus est capable de d’obéir au doigt et à l’oeil, demandez à Mme ou au Village People…Versez du miel d’Egypte dessus, attention du vrai, du miel de profil pas du miel de contrebande de Syrie qui contient des copeaux.

Versez un bon Menetou Salon du Cher pas un Menetou Salon de Provence pas cher, ben non….Pourtant c’est beau d’Provence…Invitez les potes et les trouducs du coin à s’assoir et dégustez.

 

Entre nous c’est pas terrible, ca ne vaut pas le bébé phoque au barbecue mais c’est la seule recette de mon vieux rocker tout vouté. Il faudrait demander à Lionel le Cuistot qui cuit du matin sinon c’est le cuistard, s’il pouvait nous la remettre au goût du jour.  On mange bien n’importe quoi d’nos jours ma brave dame !!!

Ceux qui suivent diront : « Ils sont pas farcis ces anus ? », j’en sais rien, c’est pas moi qu’ai inventé la recette, y’a qu’a demander à Dick Rivers ! D’ailleurs ça lui fera bien plaisir qu’un gars lui cause car tout le monde semble l’avoir oublié ce bon vieux Dick.

Et comme ça fait fait bien de terminer une chronique en citant un nain connu, je citerai donc Noctuel, humoriste dont personne ne se souvient sauf moi et qui disait : « La pêche est un sport étrange puisqu’elle n’empêche guère ceux qui surveillent leur ligne de prendre  du ventre ». C’est quand même plus intelligent que du Elie Seimoun !!!

Si vous avez cru ou cuit tout ce que je viens de raconter, c’est qu’il faut changer vos pilules.

Mangez d’la pêche.

 

About ridique

JC RIDIQUE, JC comme un gars qui parlait tout le temps de pêcheur il y a 2000 ans et RIDIQUE parce que !! Humour décalé et jeux de mots finauds sont mes préférés. Ne prenez jamais au sérieux ou au premier degré ce que j'écris, c'est pour de rire !!!!
This entry was posted in pêche. Bookmark the permalink.

Comments are closed.