Ils vivent dans nos eaux, l’Ombre commun

Ce superbe poisson à l’étendard multicolore peuple une grande moitié des eaux de nos rivières françaises.

Nommé Thymallus thymallus ce seul représentant de la famille des thymallidés dans notre pays est autochtone dans les bassins du Rhin et du Rhône. Son introduction dans ceux de la Seine, de la Loire et de la Garonne s’est déroulée avec succès.

Ce poisson grégaire affectionne la partie avale des zones dites à tuites, il préfère les grands lisses, les plats ou il se cale face au courant pour happer les insectes ou les larves qui dérivent. Ce n’est pas  une espèce qui nuit au peuplement des truites et on commence à l’introduire un peu partout en première catégorie.

 

Reproduction de l'Ombre Commun (photo Oberregenwurm)

 

En France il dépasse très rarement les 40 cm pour un peu moins du kilo. Il affectionne les eaux pures et fraiches qui se situe en moyenne à 18 ° c . La fraye se déroule en mars avril, le mâle enterre les oeufs dans le substrat  une fois fécondés. L’incubation dure de 15 à 20 jours et les alevins ne sortent du fond de la rivière qu’une fois leur sac vitellin totalement absorbé.

Son nom latin lui viendrait du goût de thym que possède sa chair, je n’en ai jamais gouté donc je ne peux vous l’attester. Néanmoins il est attesté que sa chair est fragile et qu’il tourne très vite lors des chaleurs estivales. Le mieux est encore de le remettre à l’eau.

Poissons des moucheurs, qu’ils recherchent à la nymphe ou à la sèche, l’Ombre se prends aussi au toc avec des porte bois ou des larves de petites bêtes. Absent des rivières du Morvan dans leur partie  Saone-et-loirienne, il devrait faire l’objet d’une tentative d’introduction qui a toute les chances d’être couronnée de succès.

A l’heure où nos truites semblent avoir du mal à se refaire une santé, l’Ombre pourrait être le poisson de sport d’avenir en première catégorie.

A fait, pourquoi l’Ombre Commun ? (Parce que l’ombre blanche c’est Steven Seagall), aucune réponse malgré mes recherches.

Gardez la pêche.

[subscribe2]

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in ichtyologie. Bookmark the permalink.

Comments are closed.