Gros brochet au léman ou dépoutraillerie patochienne
avatar

Au vu du titre vous sous douterez bien de ce qui est arrivé mais avant d’arriver à la belle prise de Patoche, laissez moi vous narrer ce petit week end aventureux.

Nous sommes arrivés samedi vers 10 h au port de Sciez pour mettre à l’eau tranquillement, le problème c’est que dans un port il n’y pas beaucoup de pêcheurs mais énormément de plaisanciers du week end  qui mettent deux plombes à mettre à l’eau leur bateau à 40 000 euros.

Une fois les formalités accomplie à la capitainerie, nous avons donc patienté  presqu’une demi heure avant de pouvoir voguer sur un Léman déjà formé par quelques vagues.

 

Direction la pointe située entre Excevenex et Yvoire où nous trouvons quelques boules de vifs dans 10/15m mais pas la moindre touche. Une tripotée de plaisanciers, croyant que le lacs est petit, passaient à côté de nous et nous envoyaient de belles vagues. Le Bass boat a embarqué justement une de ces vagues par l’avant me disant qu’il valait mieux aller ailleurs.

Direction le coté suisse pour une traversée du lac où nous accostons à Promentouse pour un casse croûte. Le soleil tape, les vagues sont assez importantes et je n’ai pas pu mettre les gaz à fond, la traversée s’est faite à 30km/h.

 

Sur les eaux du Léman voguent des bateaux de toutes tailles:

 

Après ce repos nous entamons une dérive face à Nyons sur la zone qui m’avait réussi l’année dernière avec le guide Arnaud Fileppi mais malgré d’énormes bancs de perchettes pas un bec….

 

 

J’empalerai cette petite perche au Divinator et Patoche m’imitera quelques minutes plus tard avec un montage sur shad GT Delalande.

 

Après plus d’une heure de vaine dérive, nouvelle traversée du lac pour une pêche sur une baie au niveau de lieu dit « la pointe » vers Messery. Toujours rien malgré de magnifiques échos. Nous retournons vers notre coin du matin  car nous avons prévu d’arrêter vers 17h00.

 

 

Arrivé sur zone je me décale dans 7/10m de fond et nous envoyons du leurre…Vers 16h15 alors que nous cuisions sous le soleil, Patoche annonce pendu !!!

 

C’est gros, ça colle le fond et les rushs sont sans interruptions.  Le combat dure une dizaine de minutes avant de voir monter dans l’eau claire cette énorme bestiau. Il rentre juste dans l’épuisette et accuse la taille de 101 cm. Nous ne l’avons pas pesé mais il était gras comme un cochon.

 

Patoche exulte, il est aux anges, il tient enfin sa poutre….

 

Alors que nous avions prévu de finir à  17h00 nous poussons jusqu’à 17h30..des fois que….Mais je n’harponne que cette jolie perche de 25 cm. Je réussi quand même à atteler un poisson mais il se décroche au bout de cinq secondes, gros pas gros ??? Je ne le saurai jamais.

 

Nous rentrons aux port pour ensuite nous rendre dans un gîte loué pour la nuit. Une bonne douche, un bon repas et une bonne nuit plus tard, nous mettons à l’eau à 07h00.

Le vent souffle deux fois plus qu’hier mais ça semble jouable. le voyage jusqu’à la zone est chaotique et la dérive me file des frayeurs avec des creux d’un mètre.

 

Cette fois c’est Cathy qui en tient un, et en casting en plus, mais le bestiau se décroche au bout de vingt secondes de combat. Elle aussi ne saura pas s’il était gros ou très gros !!

A 09h00 le vent devient franchement fort et je sonne la retraite, la houle est puissant et rapide, les creux sont impressionnants. Je regagne le port à 10 km/h en cherchant le chemin pour ne pas couper les vagues. Nous finissons par arriver sans encombre au port. Décidemment mon bass boat n’est pas adapté à ce grand lac.

 

Nous rentrons un peu déçu mais heureux quand même de ne pas avoir fait de brecouille  et d’avoir mis au sec un beau métré qui est reparti grossir avec ses copains. Au bout de 3h30 de route nous voici revenus.

 

Merci à Arnaud Fileppi pour m’avoir montré ces coins précédemment, relire l’article de 2012.

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche, Tourisme pêche des carnassiers and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.