Verticale, traîne ou pas ?

garde-peche-287

Ce sujet, récurrent à l’ apparition de la technique de la verticales en France dans les années 2005 n’en finit pas de faire causer au bistrot des pêcheurs.

Outre ses détracteurs et les allergiques à la pêche moderne, la verticale souffre d’une image de pêche facile et très efficace, ce qu’elle n’est pas en réalité.

Le verticale est une technique complexe qui demande beaucoup de concentration et une bonne connaissance de la pêche des carnassiers pour être efficace.

L’animation d’un leurre semblant traîné par un bateau en mouvement a pu faire croire à certains pisse-froids que ce n’était en fait que de la traîne déguisée. Quelques gardes tatillons, quelques présidents de fédés et d’ AAPPMA rétrogrades les ont ensuite confortés dans leur erreur et des pêcheurs furent verbalisés il y a une dizaine d’ année.

Il y a le règlement et l’ interprétation du règlement qu’en fera l’ agent verbalisateur c’est pourquoi en 2008 il a été demandé son avis à notre principale autorité de Police pour la pêche, la disparue ONEMA qui a livré cette analyse.

Il en ressort que la vraie verticale ne peut être assimilée à de la traîne mais la traineticale ou la diagonale au moteur que beaucoup pratiquent actuellement est par contre verbalisable. Prochainement une nouvelle réglementation en projet devrait donner une vitesse limite de 2 km/h  au moteur au dessus de laquelle toute pêche serait considérée comme de la traîne. On attend toujours cet article qui aurait du entrer en effet en 2015…..

Il est à noter que cette technique est rentrée dans les mœurs et que les ronchons de l’ époque sont enfermés en maison de retraite. Peu de gardes actuellement vont verbaliser pour les pratiquants de ces techniques qui ne sont pas meurtrières et qui occupent les pêcheurs en barque en hiver.

Voici l’ analyse de l’ Onema telle qu’elle fut faite en 2008 et qui fait encore jurisprudence de nos jours.

rapport-traine-1

rapport-traine-2

 

Gardez la pêche.

 

Comments are closed.