Remorques de barque : spécifications et entretien courant

NOM PHOTO

 




 

La remorque est un accessoire indispensable pour promener votre barque et avoir un accident parce qu’on a négligé cet accessoire  est assez courant dans le monde des pêcheurs, qui plus est dans celui des pêcheurs de mon coin où les routes sont justement appelées des casse-remorques

 

Imaginez, perdre votre barque en roulant à 90 km/h, c’est arrivé à pas mal de pêcheurs et la facture est ensuite très salée.  Voyons ensemble ce qui fait une bonne remorque et comment l’entretenir.

Spécifications légales

Jusqu’à 500 kg de PTAC votre remorque n’a pas besoin d’être homologuée ou fabriquée par un professionnel. Un bon bricoleur peut en fabriquer une et les seules obligations légales sont que son empattement ne dépasse pas 2,5m sinon elle devient un convoi exceptionnel,  et qu’elle soit équipée d’une plaque reprenant l’immatriculation du véhicule tracteur et des feux et signaux obligatoires.

Si je dis pas besoin de la faire homologuer la réglementation précise qu’elle doit pourtant avoir une plaque constructeur inamovible, donc à faire soi même en reprenant les spécificités légales.

Au delà, la remorque aura sa propre immatriculation, donc passage aux mines et homologation obligatoire de la DRIRE. Au dessus de 750 kg de PTAC, une remorque sera freinée.

Si vous achetez votre remorque chez un fabricant connu dont les principaux sont :Mecanorem et le groupe Pam, Rocca Nautilus qui proposent des produits sérieux et adaptés, pas de problème  mais bien d’autres marques locales peuvent vous faire une remorque sur mesure.

Si vous avez une petite barcasse et un petit budget vous pouvez fabriquer vous même votre remorque. Les conditions légales pour rouler sont :



Des feux reprenant les feux arrières du véhicule, une plaque d’immatriculation reprenant celle du véhicule tracteur et deux catadioptres triangulaires rouges pour l’arrière de la remorque.

Des dispositifs réfléchissants orangés sur les cotés du châssis (autocollants ou fixés).

Des dispositifs réfléchissants blancs visibles pour l’avant de la remorque (à fixer sur le garde boue).

Les feux de positions ne sont obligatoires que si la remorque est large de plus d’1,6m  ou dépasse de plus d’0,20m la largeur du véhicule tracteur.

Les pneus doivent être de même structure sous peine d’amende.

Si votre ensemble (véhicule et remorque) dépasse les 7m de long vous aurez l’interdiction sur autoroute ou nationale d’emprunter la voie la plus à gauche si la route comporte au moins trois voies  de votre coté.

Il vous faudra laisser une distance de sécurité de 50 m entre votre ensemble et un autre (poids lourd, caravane etc…).

Pour couper court aux rumeurs, on peut laisser son attelage en place sur la voiture. Il n’est pas besoin de démonter la boule ni de la protéger avec un cache plastique.

 

Conduite et permis de conduire :

Pour ce qui est de la conduite de votre barque sur la remorque, voici les règles :

Désormais, il faut avoir un permis E(B) (code + épreuves pratiques)

  • Lorsque le PTAC de la remorque est supérieur à 750 kg et que le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur au poids à vide du véhicule tracteur.
  • Lorsque le PTAC de la remorque est supérieur à 750 kg et que le total des poids totaux en charge (véhicule tracteur + remorque) est supérieur à 3,5 tonnes.

En deçà de ces prescriptions vous pouvez tranquillement tracter votre barque avec votre permis B.

 

 

Rouleaux ou patins :

La plupart des remorques actuelles sont à patins, ceux ci maintiennent bien mieux l’embarcation calée sur la remorque et les inserts en téflon donnent une bonne glisse. Néanmoins si la mise à l’eau n’est pas très pentue les rouleaux on l’avantage.

 

Disons pour simplifier que les rouleaux conviennent bien aux barques en fibres (skiffs) alors que  les patins conviennent pour le reste dont les bass boat en fibres eux aussi.

Une fois en place on sangle « à bloquer », l’idéal étant des sangles de qualité à enrouleur automatique. Pour les petites barques une sangle à cliquet prise au milieu qui colle la barque sur la remorque est le meilleur compromis.

 

L’entretien de la remorque :

Logiquement une remorque ne devrait pas supporter plus de 10 % de son PTAC sur la flèche. Une bonne remorque bateau est équilibrée par celui ci et le timon n’est pas trop lourd. Prenez garde lorsque le timon appuie fort sur l’attelage, vous pouvez abimer les suspensions arrières de votre véhicule, voir tordre le timon.

 

Une remorque qui roule beaucoup s’use c’est indéniable. Les premiers trucs à partir sont les catadioptres réglementaires blancs et oranges. Remplacez dès que vous constatez leur disparition car un motard de la Police ou de la Gendarmerie pourrait vous coller une amende pour ce petit truc à deux euros.

 




 

Les feux sont ce qui s’abime ensuite le plus vite, les ampoules grillent mais le plus souvent ce sont les prises 7 broches qui lâchent. J’en ai  deux d’avance car c’est toujours le samedi matin à 4h00 qu’on s’aperçoit que ça ne marche pas.

 

Pas la peine d’endrouiller la prise de silicone car l’humidité finit toujours par rentrer et les fils cassent aux connexions de ces prises manipulées régulièrement. Ajoutons que généralement le domino de connexion est rouillé et impossible à dévisser.

 

Perso depuis 2009, j’en suis à 3 changements de prises et une d’embase sur la plaque de feux.

 

Voici pour vous le schéma couleur du branchement d’une prise 7 broches :

 

Il existe plusieurs types de feux et plusieurs connectiques qui ne rendent pas la réparation aisée en cas de casse. Le pire est avec des feux « jokon » qui se branchent avec une petite prise à broche très fragile. L’idéal si vous le pouvez et si votre budget aussi est des feux étanches qu’il est inutile de démonter.

Profitez que votre bateau soit à l’eau pour examiner votre remorque, recherchez fissures, boulons desserrés, métal abimé ou rouillé. En 2012 j’ai découvert une fissure que une partie de la remorque, le berceau supportant les patins. J’ai pu faire souder des renforts avant que ça ne lâche et que ma barque finisse dans le décor morvandiaux.

La roue de secours n’est pas obligatoire mais indispensable, allez trouver un dépanneur au fond de la campagne à 5h00 du mat un dimanche ! Çà m’est arrivé, je sais de quoi je parle. N’oubliez pas la pression des pneus qui sur certaines remorques est importante. Pour ma part sur mon bass boat la pression est de 3 bars.

 

Les roulements sont ce qui lâche le plus régulièrement au bout de quelques années. A force de mettre à l’eau du sable finit par pénétrer dans le roulement et il s’abime. Préventivement faire changer ses roulements tous les cinq ans n’est pas idiot, sinon on peut les démonter soit même pour les bricoler, voir cet excellent site qui donne les astuces : pneuboat.com

Le roulement est encapsulé et protégé par un bouchon de moyeu, si vous le perdez c’est qu’il  s’est passé quelque chose d’anormal. Badigeonnez le roulement de graisse et recommandez un autre bouchon.

Signe que votre roulement est fatigué : Votre bouchon de moyeu est chaud après avoir roulé, donc réparez ça avant l’accident.

N’oubliez pas de vérifier le verrouillage de votre tête d’attelage, si celle ci a du mal à verrouiller, changez la, ça ne prends que 10 minutes.

J’espère que ces petits conseils pourront vous servir, pour les plus grosses remorques comme celles des bass boat (freinées) une visite annuelle  chez un pote garagiste vous ôtera tous les doutes.

Méfiez vous des remorques livrées en kit avec le bateau par des importateurs, celles ci même si elles sont très bien finies et hyper pratiques ne sont pas homologuées en France.

Pour le reste et pour être sur d’être dans les clous, allez faire peser votre ensemble remorque et barque équipée et vérifiez que vous ne dépassez pas le PTAC. Conservez le ticket de pesée dans vos documents de bord pour éviter qu’un motard zélé vous fasse perdre du temps à vouloir faire peser votre ensemble.

Pour faire peser votre remorque équipée du bateau adressez vous à une usine, une décharge, une carrière, en gros tout ce qui comporte une bascule à poids lourd. En demandant gentiment on y arrive. Sinon allez voir votre Gendarmerie qui vous donnera les coordonnées d’une balance agrée.

Gardez la pêche.


Comments are closed.