Décrochages en série aux Settons
avatar

 

Cela faisait quelques semaines que je n’avais pas trempé mon fil aux Settons, trop de touristes, de jets skis…..Pourtant l’Open approchant il fallait bien aller voir comment se comportent nos carnassiers.

Ce matin donc, l’Esoxiste 3 a été mise à l’eau aux Settons et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas eu de concurrence car une seule autre barque pêchait vers l’ île.

Le soleil a laissé la place quelques instants à des nuages mais aucune pluie n’est venue nous embêter.

C’est en coupant les gaz à plus de 200 m d’un poste connu, histoire de monter nos cannes et d’arriver discrètement à l’électrique que Cathy à la lame prends une belle zébrée de plus de 30 cm mais qui se décroche au bateau. Presque en plein milieu de nulle part nous sommes tombés sur un banc de perches.

Je marque donc ce poste au cas où et me dirige vers celui qui était ma première destination mais au bout d’un quart d’heure, que dalle, pas le moindre poisson à l’horizon.

 

Je décide donc de retourner sur le  premier spot où au premier lancer c’est pendu mais la perche se décroche avant d’avoir pu l’admirer. C’est ensuite durant deux heures de dérives sur un coin gros comme deux terrains de tennis que j’encaisse 7 décrochés dont un poisson dont les coups de têtes furieux m’invitent à penser que je tenais un joli sandre.

Nous quittons la zone pour le casse croute de 9h00 et pour chercher un peu les becs sur quelques coins connus mais forcés par une absence de touches nous y revenons à 09h450. Et ça continue à mordre sauf que là Patoche arrive à en mettre une à l’épuisette, puis deux. Elles ne sont pas très grosses mais maillées pour un concours.

 

Cathy en décroche elle aussi plusieurs et moi ça continue jusqu’à enfin pouvoir en amener une. Patoche lui aussi décroche ces poissons qui vous mettent une attaque furieuse, restent pendus 10 secondes et arrivent à se décrocher.

Résultat, sans raconter de bêtises: 17 décrochés, pas des touches mais de vrais décrochés durant le combat et trois perches dans le vivier qui repartiront grossir après les photos.

 

Mission accomplie, nous avons trouvé les perches mais pas les brochets malgré une recherche sur d’autres zones. Je n’ai jamais vu autant de loupés à la suite, la vivacité des perches était impressionnante.

Gardez la pêche.

 

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.