Communiqué de presse: RAPALA : 1ère équipe championne du World Predator Classic 2015 et 3 podiums pour la France !

WPC2015_TeamRapalaFrance_3rd REDUITELe « World Predator Classic » est considéré comme la plus grande compétition européenne de pêche du carnassier au leurre. Pour la 2ème année consécutive, les Teams RAPALA France et RAPALAFinlande ont su marquer l’édition 2015, en arrivant respectivement à la troisième et quatrième place du classement général.

Le WPC, basé dans la ville historique d’ Hellevoetsluis, s’est disputé dans la crique d’Haringvlet, dans le sud des Pays‐Bas. Haringvlet est un estuaire majeur du delta Rhin‐Meuse et est réputé pour ses grands brochets, sandres et perches. Durant ce tournoi de 3 jours du 25 au 27 juin, ce ne sont pas moins de 45 bateaux constitués des meilleurs pêcheurs de carnassiers qui se sont affrontés. Afin d’établir un classement, les scores sont calculés en fonction de la longueur des poissons. Chaque équipe peut enregistrer chaque jour trois sandres, trois perches et un brochet. Une fois mesurés et photographiés, les poissons sont tous remis à l’eau dans de bonnes conditions.

IMG_6515 REDUITE

IMG_6048 REDUITE

 

2015 07 ARNAUD BRIERE + PERCHE 53CM  REDUITERevenons sur la prestation incroyable des deux équipes Rapala : le Team RAPALA Finlande, constitué des deux guides finlandais Markku Tiusanen et Antti Anttila, a pris la tête de la compétition le deuxième jour, mais a ensuite souffert des variations climatiques et n’a pas réussi à attraper les trois perches requises le troisième jour, les relayant à la 4ème place du classement final.

Arnaud Brière et Laurent Vrignaud du Team Rapala France ont commencé plus doucement le championnat, finissant à la 13ème place le premier jour. Cependant, ils ont su remonter au classement, en dépit d’un enchaînement de mésaventures comme la casse de matériel ou la panne de moteur qui a eu lieu dans la matinée du dernier jour. Pour autant, cela n’a pas affecté leur talent, et c’est grâce à un véritable esprit de compétition qu’il ont pu se hisser à la seconde place le troisième jour – après un départ retardé par un bateau refusant de démarrer – les propulsant à la troisième place du classement général.

Lors du Team Event (classement par équipe, défiant les marques entre elles), Rapala a pu confirmer sa domination et remporter la victoire grâce à la France et à la Finlande en attrapant de plus gros poissons que les autres durant ces trois jours. Rapala remporte ainsi pour la 2ème année consécutive la 1ère place.

Enfin, jamais deux sans trois : le Team Rapala France fait un 3ème podium grâce à la plus grosse perche de la compétition (53 cm) !

Les témoignages d’Arnaud Brière et de Laurent Vrignaud :

‐ Arnaud : « Il nous aura fallu trois jours pour « sortir » de la compétition. Trois jours pour décompresser, réaliser et remettre les pieds sur terre. Pendant une semaine, nous n’avons rien lâché. Nous avons cru en notre stratégie et en nos choix de postes, même quand les touches se faisaient rares et cela a payé. Avec l’un des trois plus gros poissons de la compétition (une perche de 53 cm), la victoire dans le Team Event (avec Rapala Finlande) et la troisième marche du podium, nos objectifs ont été plus qu’atteints et cela, malgré une dernière manche d’anthologie avant laquelle mon moteur est tombé en panne (mauvais carburant). Nous sommes donc partis dans un mètre de vagues sur une petite coque que nous ne connaissions pas, laissant à d’autres les spots que nous avions prévus de pêcher sur le bas du parcours. Nous avons fait le choix de ne pas trop nous déplacer et d’exploiter à fond la zone choisie. Cette décision s’est avérée payante car nous avons « rentré » en deux heures trois perches et un brochet, soit la partie la plus difficile des quotas durant cette compétition. Les sandres sont venus finir le tableau dans l’après‐midi et nous finissons 3èmes malgré un sandre de 65 cm refusé pour « luminosité excessive sur la photo ». Notre joie a été à la hauteur de notre soulagement quand les résultats sont tombés. Quel dommage de ne pas avoir su trouver les sandres le premier jour… Vivement l’année prochaine !»

2015 07 LAURENT VRIGNAUD + SANDRE REDUITE

Laurent : « L’an passé, avec mon coéquipier Arnaud, nous avions terminé 7èmes du classement général et 1ers par équipe, autant vous dire que nous étions attendus. Il fallait conforter notre résultat – voire l’améliorer – sachant que le niveau de pêche était très élevé et que la plupart des compétiteurs sont venus s’entrainer des semaines auparavant.

IMG_6796 REDUITENous avions l’expérience de l’an passé sans pour autant savoir si nous aurions les mêmes conditions de pêche. Nous avons donc consacré une journée d’entraînement pour valider nos acquis. La première journée fut compliquée, notamment sur la capture des sandres. Nous avions seulement deux zones potentiellement exploitables et très éloignées.

Pour la deuxième journée, au vu du résultat de la première, nous sommes partis sans aucune pression, mais nous savions qu’il fallait rentrer absolument toutes les espèces. Sur le bateau, Arnaud et moi sommes très complémentaires et il y en a toujours un pour motiver l’autre. Nous finirons 3èmes.

La dernière manche fut de loin la plus stressante de toute ma carrière de compétiteur : une panne de moteur due à un pompiste étourdi nous ayant obligé de changer de bateau. Une fois repartis dans la course, il a fallu revoir toute notre stratégie sachant qu’il nous fallait repêcher le secteur du premier jour. Nous étions survoltés mais nous n’avons rien lâché et nous avons surtout rentré nos 3 sandres sachant qu’un poisson de 65cm n’a pas été validé. Bref, une compétition très riche en émotions, en partage et en rebondissements. »

Les leurres qui se sont démarqués…

WPC2015_TeamEventWinners REDUITEC’est grâce aux nouveaux leurres Rapala Shadow Rap® animés en « twitching » que les plus grosses perches des Teams RAPALA ont pu être capturées. Le Jointed Shad Rap® – leurre plongeant bruiteur – a aussi été très efficace pour trouver les poissons plus en profondeur. Côté Spinnerbaits, le Titanium Ti‐1 Blue Fox a parfaitement rempli son rôle et a permis d’attraper de jolis brochets et perches postés dans les herbiers. Les brochets ont aussi été particulièrement réceptifs aux Wild Tail Shad Storm (une nouveauté à découvrir prochainement en France). Quant aux sandres, ce sont des leurres souples Storm montés sur des têtes plombées Pro Jig head VMC qui ont fait la différence.

Plus d’informations sur : www.worldpredatorclassic.com

Texte et photos: Rapala

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in communiqués de presse, Compétition, informations diverses pêche and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.