Communiqué de l’ AAPPMA la Gaule Moirantine: A propos de la consultation publique concernant le classement du lac de Vouglans

Communiqué de presse:

Le Projet d’arrêté préfectoral concernant l’avenir du statut piscicole de Vouglans est en ligne.

Du 13 mai au 2 juin 2019, le public a la possibilité de faire connaître ses observations sur ce projet. Vous pouvez le consulter à l’ adresse suivante:

http://www.jura.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Participation-et-consultation-du-public/Participation-et-consultation-du-public-en-cours/Projet-d-arrete-prefectoral-concernant-l-avenir-du-statut-piscicole-de-Vouglans

Nous vous remercions de bien vouloir adresser vos observations par voie électronique à l’adresse suivante :ddt-participations-public@jura.gouv.fr

Il y a aussi la version papier pour répondre…

par courrier : DDT du Jura, 4 rue du Curé Marion, 39015 Lons le Saunier

En 2ème catégorie :

– implantation facilitée des PECHEURS PROFESSIONNELS dès 2021 au moment du renouvellement des baux de pêche sur le Domaine Public Fluvial

pêche des sandres sur FRAYERES dès le dernier week-end d’AVRIL sans respect du cycle biologique des poissons, sur ce lac d’altitude où les poissons fraient très tardivement ( parfois jusqu’à fin juin)

– prélèvement des géniteurs sandres sur les nids et sites de reproduction, et anéantissement des oeufs restés sans protection

pêche du sandre toute l’année

pêche du brochet jusqu’à fin janvier ( sur un lac où la présence de cette espèce est déjà très minoritaire, 9% de la biomasse des carnassiers)

– prélèvement massif des géniteurs concentrés et rassemblés sur des secteurs extrêmement restreint en période hivernale, donc vulnérables car faciles à capturer

augmentation des périodes d’ouverture et donc de la pression de pêche, pour le sandre et le brochet sur cette retenue de barrage qui marne énormément et qui anéantit les fraies régulièrement

Pour toutes ces raisons, amis pêcheurs, usagers, responsables politiques,  ne laissez pas la ressource et la biodiversité du lac de VOUGLANS se faire détruire . Ne laissez pas les filets des professionnels s’implanter! Faites qu’il reste en 1ère catégorie…

LES SOLUTIONS apportées :

– Maintien en 1ère catégorie piscicole et dérogations pour protéger la ressource (sandre notamment) et éviter l’implantation des pêcheurs professionnels : « le préfet, peut établir, par arrêté, une RÉGLEMENTATION SPÉCIALE, pouvant porter dérogations aux prescriptions des articles R436 … du code de l’environnement de la pêche en eau douce, lorsque les caractéristiques LOCALES du milieu aquatique JUSTIFIENT des mesures particulières de protection du patrimoine piscicole ».

Sur un grand lac intérieur de montagne, un préfet, peut tout à fait, prendre un arrêté motivé, portant sur les Tailles minimales des poissons, le nombre de captures autorisées, les conditions de capture, les procédés et modes de pêche autorisés, les procédés et modes de pêche prohibés.

Dérogations actuelles sur Vouglans, qui sortent de la réglementation générale de 1ère catégorie 

– pêche à 4 cannes

– pêche à 5 hameçons

– pêche à l’asticot sous certaines conditions

– pêche jusqu’au 31 décembre

Autres actions mises en place en 1ère catégorie:

– réserves de pêche temporaires créées sur un linéaire de 3KM, et validées depuis 4 ans par arrêté préfectoral : mise en réserve temporaire de secteurs de pêche particulièrement exposés.

– aménagement de ces sites et création de zones d’habitats, de reproduction, et de refuge.

Perspectives :

Le brochet est enfin protégé par décret depuis cette année (Avril 2019) sur Vouglans avec un quota et une Taille Légale de Capture.

 Rien ne justifie désormais d’exposer cette retenue aux pêcheurs professionnels qui fera s’éteindre la ressource et définitivement la pêche de loisir aux retombées économiques colossales ( 1 million d’euros par an, uniquement pour la retenue de Vouglans; mise à mal d’ emplois directs locaux (11 dans le Jura directement liés la pêche de loisir sur cette retenue)

 Rien n’autorise non plus la destruction et l’extinction du SANDRE, espèce majoritairement recherchée par les pêcheurs, et condamnée par la seconde catégorie piscicole sur ce lac spécifique aux contraintes si spécifiques évoquées en amont.

Le conseil d’administration de la Gaule Moirantine, gestionnaire piscicole et administrateur de plus des 3/4 de la retenue de Vouglans (27 kilomètres sur les 35 que compte la retenue).

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in communiqués de presse, informations diverses pêche and tagged , . Bookmark the permalink.

13 Responses to Communiqué de l’ AAPPMA la Gaule Moirantine: A propos de la consultation publique concernant le classement du lac de Vouglans

  1. sergio says:

    La grande crainte en 2e categorie c est de voir arriver les pecheurs professionnels.
    Alors la , bonjour les degats , on peut vendre le materiel de peche

    • christophe says:

      Difficile de croire que l’AFB avec son statut bancal (établissement public à caractère commercial ) ou siègent les pêcheurs pro dans leur conseil d’administration soit d’une neutralité exemplaire sur cette prise de décision.
      Difficile d’imaginer que ceux qui n’ont rien fait depuis 50 ans soit aujourd’hui en capacité de mettre en avant la gestion des carnassiers sur cette retenue.
      Si le jura ne change pas de braquet sur les mesures de protection concernant les milieux aquatiques et les espèces fragilisées du fait réchauffement climatiques, du marnage important en période de frai,et des pratiques halieutiques non responsables, alors la cavalerie arrivera une fois de plus trop tard. Nous avons hélas l’habitude car notre département ne brille pas par ses prises de décisions avangardistes sur le sujet.

  2. Tot says:

    Laissez donc Vouglans en 1ère mais ne pleurez pas quand il n’y aura plus de sandre. Et oui, étant une espèce exogène plus de « statut » de protection en 1ère cat’ (pêche sur nid autorisé et plus de TLC).
    Si on ne comprend pas que les services de l’Etat (DDT) ne délivreront plus de dérogations on ne peut pas y faire grand chose ….
    Aaaaaah vivement l’année prochaine que ça crac du sandre sur tiens !

    • Robert says:

      Et quand il y aura les filets des pêcheurs pros en 2eme catégorie il y aura encore bcp des sandres ?

    • Astenar says:

      ça fait 50 ans que ce lac est en 1ère et que grâce à ça, il n’ y a pas eu de filets des pêcheurs pros monsieur… A l ‘heure où les lobbys des pros sont tellement puissants, je réfléchirais à 2 fois avant de poster des commentaires aussi restrictifs et simplistes. Des dérogations existent sur Vouglans depuis des décennies (pêche à 4 cannes, à 5hameçons, à l’asticot, jusqu’au 31 décembre notamment). le sandre n’est pas considéré comme nuisible depuis cette année en 1ère si ? Pourquoi la DDT l’a protégé pendant des décennies sur Vouglans et que ce n’est plus possible à partir de cette année???. on marche sur la tête. Et pêcher le sandre toute l’année en 2ème sur une retenue qui marne et qui flingue les fraies tous les ans et les pêcher sur frayères fin avril ( ouverture nationale de 2ème catégorie ) à 500 mètres d’altitude avec des sandres noir comme du goudron c’est de la protection ça ??? Je vous signale que le brochet était aussi considéré comme nuisible en 1ère donc à Vouglans avant 2016 et que sa maille et son quota étaient légalement infondés à ce titre.Et depuis 15 jours par décret il y a une maille et un quota sur le Brochet. Donc quand on veut on peut. Ce qui fera pleurer les pêcheurs ce seront les pêcheurs aux engins que la 2ème catégorie fera rentrer en toute impunité. Moi je dis bravo à cette merveilleuse idée!

    • Oliv39 says:

      Pour le craquage du sandre venez fin mai et revenez en décembre et peut-être bientôt janvier et vous verrez ce dont on ne veut pas.
      La pêche sur frayères on va l’avoir fin mai cette année et elle a lieu tous les ans… L’eau du lac est en-dessous de 12 degrés cette année au 15 mai… L’année prochaine autorisation dès le 1er mai peut-être…
      Bien sûr il va falloir prendre des mesures de protection mais ce n’est pas vous qui allé les prendre tout seul. Et là chez nous c’est le début de la déprime !
      Ces débats sur le net sont très intéressants maintenant j’en profite pour vous inviter à nous rejoindre sur le terrain lors des journées d’actions menées au bord du lac pour le milieu. Je n’y ai pas vu beaucoup de monde cette année…
      Si il nous reste un peu de temps nous pourrons aussi flécher le lac afin de permettre aux gens qui décident de l’avenir de ce joyau de venir voir à quoi ressemble ce magnifique lac.

    • christophe says:

      effectivement encore une fois nous nous démarquons dans le jura par une capacité à prendre des dérogations pour prélever plus et plus facilement et plus longtemps, mais la protection c’est que contraint et forcé par des textes nationaux que les mesures s’appliquent comme pour le brochet avec l’arrêté d’avril 2019 qui fixe un quotas de deux brochets et une maille à 50 cm en première catégorie alors même que la commission grand lac intérieur de montagne a la possibilité de mettre en place des dérogations comme elle l’a fait par le passé. Mais à l’époque c’était pour prélever aujourd’hui c’est pour protéger. Nous n’avons visiblement pas la même notion de gestion de la biodiversité et de la protection de la ressource. A la vitesse à laquelle cette commission à l’habitude de se réunir, en 2050 il y aura peut être des mesures de protections sur Vouglans .
      Aucune confiance dans les institutionnels qui ont su faire leur preuve sur le dossier depuis la mise en eau de la retenue.
      Laisser donc les bénévoles continuer leur travail et aider les plutôt que vouloir faire sans eux et contre leur volonté.

  3. Jérémy says:

    Bonjour,

    L’argumentaire concernant l’installation des pêcheurs professionnels dans le contexte actuel me semble recevable. En revanche, concernant la non protection du sandre en 2nde catégorie je suis perplexe. En s’inspirant des règlements auvergnats avec ouverture spécifique décalée et mise en réserve temporaire des principale frayères (balisage et arrêté préfectoral), la période critique de reproduction du sandre est couverte par une règlementation adaptée et protectrice.

    C’est pourquoi, j’ai du mal à comprendre l’opposition au classement au 2nde catégorie vis à vis de ce point particulier.

    Jérémy

    • christophe says:

      Bonjour,
      Dans le jura tout est compliqué , cela fait plus de 29 ans que les choses sont ainsi .La commission grand lac intérieur de montagne du jura qui statue sur la réglementation et les dérogations c’est réuni la dernière fois en novembre 1990! Si la Gaule moirantine n’avait pas tenté de protéger les espèces brochets et sandres , nous en serions encore avec un arrêté bancal sans TLC et quotas pour l’espèce brochet et sandre.
      Heureusement le statut du brochet a évolué en première , celui du sandre suivra aussi. Quant à la volonté de gestion des carnassiers sur la retenue de vouglans par les institutionnels que sont la FD et les services de l’état, après 29 ans de dormance, le réveil est brutal!
      Nous ne croyons pas à la sincérité des pro 2 ème catégorie localement .

    • Oliv says:

      Et oui il y a toujours moyen de faire, à ce jour qui va mettre en place ces protections sur le lac de Vouglans, je veux dire tout de suite, pas dans 5 ans quand le carnage aura fini de décimer les populations de sandres.
      Qui va cibler les zones de frayères ? Qui va se démener pour boucler au plus vite des dossiers menant à ces mesures protectrices ?
      Quand on voit aujourd’hui tout ce q’il faut faire pour ne serait-ce obtenir le soutien des représentants pour une simple mise en place de réserve temporaire, l’appui tu l’attends !
      Dire que les mesures à prendre ne sont plus possibles en première catégorie c’est hallucinant. Le préfet peut prendre les décisions qui s’imposent… Je vous laisse lire toutes les dérogations qui existent déjà.
      Je précise que nous sommes dans Le Jura…

  4. Raph st leger says:

    L adresse mail est erronée on ne peut participer a l enquête

    • Bonjour Raph, j’ai rajouté l’ adresse internet de cette consultation en début d’ article, quant à l’ adresse mail pour répondre elle fonctionne chez moi.

      • Raph st leger says:

        Hey Hey ça marche peut être un bug de chez moi,par contre compliqué de savoir le meilleur choix, faudrait que le président de l appma fasse une petite vidéo you tube pour bien se faire comprendre.