La chronique de Ridique le pêcheur de février 2015
avatar

chronique-ridique-300il y a un an, rappelez vous, oui rappelez vous, ou alors allez relire ma chronique, surtout pour les pêcheurs atteints d’ Alzheimer, je m’emportait contre la prolifération des bébés phoques.

Ces saloperies continuent à manger nos poissons sans que personne ne lève le petit doigts alors qu’ils sont nombreux à le faire en buvant un thé !!

Le bébé phoque (focus alevinus) possède une aire de répartition immense, du Groenland en passant par le Maigrenland, jusqu’à la presque île de Vierzon sur la côte atlantique où il a été aperçu jeudi dernier par mon dentiste, grand amateur de mâchoires couronnées autant que sa femme de têtes couronnées.

Le bébé phoque se reproduit en février et à cette occasion les femelles se rapprochent des côtes et pénètrent dans les terres, contrairement à mon anesthésiste qui pénètre dans l’ether pour la désinfection..Mais ceci est une autre histoire comme disait Alain Decaux, lors de ses émissions consacrées aux affiches mises dans les panneaux des abris de bus sous les pots d’échappement qui produisent de la fumée, pour simplifier donc : lors des émissions de fumée.

bibi phoque

 

Les bébé phoques arrivent alors en masse dans les estuaires de nos fleuves côtiers afin de remonter les cours d’eau pour atteindre leurs frayères. Comme ils ont des petites papattes, les barrages ne les gênent pas, même les microcentrales n’arrivent pas à les broyer. Si le barrage est haut, les plus petits aident les plus gros à passer, ils hissent le grand phoque !

carlosUne fois sur la frayère, ces méchants animaux vont se repaître du poisson présent et même imparfait du subjonctif. Lorsqu’il n’y en aura plus ils mangeront les castors et les loutres qui comme chacun sait sont des poissons à fourrure, comme les bébés phoques. Une année, il y a de cela fort longtemps, ils ont mangés tous les grizzlis c’est pourquoi il n’y en a plus en France. Les associations de protection de l’environnement ont tenté d’en réintroduire mais les grizzlis ont fuit la crise économique pour émigrer aux USA, seul l’ours Padington à survécu en Angleterre car il était fan du groupe Oasis. Chez nous c’est Carlos qui était fan d’oasis, et il ressemblait à un grizzly. Rendons d’ailleurs hommage à Carlos, un grand pêcheur qui se tirelirelait pimpon sur le chihouahoua et qui appréciait comme moi le sorbet au foie de bébé phoque.

L’important frai du sandre se déroule sur plusieurs semaines qui amènent à l’étranger à une chasse traditionnelle dite du « baby phoque tennis » ou il convient de passer à fond en bateaux dans les bancs de bébés phoques et de les shooter avec une raquette de tennis à fil d’acier, ainsi on découpe directement le bébé phoque en petits morceaux semblables à des apéricubes qui sont très appréciés séchés chez nos amis pêcheurs étatsuniens.

Je rappelle que chez nous, en France mon bon monsieur, il est interdit de faire du mal à ces méchants animaux qui sont mieux considérés que nos vieux qu’on laisse mourir en maison de retraite. Alors que du vieux en soupe c’est pas si mauvais que ça !

Pour en revenir à la pêche, par exemple celle du goujon de seconde catégorie, il est conseillé de ne pas rester sur les zones infestées de bébé phoques car ils sont dangereux avec leurs gros yeux chougniards. On en a vu manger tout cru des pêcheurs à la mouche qui pète ou alors en voir revenir atrocement mutilés par les canines aiguisées de ces engeances démoniaques.

eddy mitchell1Mon ami Eddy, Mitchell en main, canne en bambou dans l’autre s’est fait une spécialité de la pêche du bébé phoque lorsqu’ils remontent frayer. Ils insère, sans cheminée, un bas de ligne qu’il double, donc un collant de ligne en acier tressé pour se prémunir de la coupe du bébé phoque. Le matériel est solide car un bébé phoque moyen de 10 kg est très puissant, un peu comme moi, c’est Raymonde qui le dit…..

Chaque année il capture au moins 100 à 150 bébés phoques qu’ils refourgue à Aimé Rillon (relisez les autres chroniques, Aimé Rillon est comme Eddy Mitchell, un personnage récurrent, comme Maria qui fait les pouchières au bureau).

Ainsi les amerloques peuvent avoir du succulent bébé phoque made in France tout frais mais c’est dangereux , c’est un braconnier Eddy, et s’il se fait prendre il risque la prison. Il deviendra alors martyr pour la cause, celle des hommes qui se sont révoltés contre la barbarie phoquienne, qui on hissé haut et fort les étendards de la liberté face à l’obscurantisme ambiant.

Rejoignez la résistance et combattez pour une vie meilleure, une vie où la blanche colombe ne sera pas dévorée par ce tas de lard aquatique, où les femen enlèveront le bas, où les politiques seront honnêtes et les Pères Noël distribueront des cadeaux toutes l’année.

Libertad !! Vice la France libre, Vive moi, et mort aux bébés phoques !

Si vous avez cru tout ce que je venais de raconter c’est qu’il faut changer vos pilules.

Mangez d’la pêche !

 

 

About ridique

JC RIDIQUE, JC comme un gars qui parlait tout le temps de pêcheur il y a 2000 ans et RIDIQUE parce que !! Humour décalé et jeux de mots finauds sont mes préférés. Ne prenez jamais au sérieux ou au premier degré ce que j'écris, c'est pour de rire !!!!
This entry was posted in Fun. Bookmark the permalink.

One Response to La chronique de Ridique le pêcheur de février 2015

  1. Grandiose, comme d’hab :)