Ca n’a pas été l’ascension des brochets à la barque !
avatar

Merci à Cathy pour le titre de cet article du jeudi de l’ ascension ! Arrivés à l’aube à Torcy, le spectacle était estival, pas un brin de vent, une douceur annonciatrice d’été et quelques petites chasses à la mise à l’eau. Tout ça fleurait bon, et ben non !

Direction la zone où nous avions eu des touches la semaine dernière avec l’espoir d’y retrouver les silures ou les jolis brochets en embuscade mais au bout de deux heures de pêche il a fallut se résoudre à l’hypothèse brecouille !

Direction les bordures dans des zones peu pêchées car vraiment pas profondes. De l’activité dans les bois noyés, les reculées mais rien, nada, nib, que dalle, queue d’chique!

 

Il est presque 09h00 et nous pêchons depuis 05h45 sans la moindre touche ni le moindre suivi, c’est plutôt rageant quand on connait le lac comme sa poche non ?

J’ai essayé le chatterbait, le big bait, la lame, le spintail,…etc sans succès.

Puis inspiration, respiration, je décide de traverser pour pêcher l’autre rive. Première reculée dans peu d’eau je vois un héron en poste, signe de poissons sur le  spot.

 

Je lance après avoir fait décoller le tapon (héron héron petit, pas tapon…) et c’est la touche au chatterbait Booyah. Le bec doit faire environ 55 et il s’est bien défendu, petit combat agréable sur la Sayaka Tenryu en ML.

 

Ouf, le compteur est ouvert. Dix minutes plus tard, Cathy fait monter au bateau un petit bec derrière sa lame qui nous fait une attaque au moment où elle enlève la lame de l’eau. Un joli splash pour admirer ce petit diable vert.

Nous remontons cette bordure mais un peu plus loin des pêcheurs sont sur la trajectoire. Nous traversons donc pour le poste classique de la cassure après le haut fond. C’est Cathy qui pique un petit bec bien nerveux à la lame mais ce n’est toujours pas l’ euphorie habituelle chez les microbecs.

Cathy dépoutraille enfin avec cet énorme nanomatou qui a mordu sauvagement par le dos sur une lame presque aussi grosse que lui.

 

Nous cherchons, cherchons, jusqu’à voir un nouveau petit brochet suiveur accompagner la lame de Cathy au bateau. Quant à moi au big bait, c’est la dèche ! Nous cassons la croute sans oublier, même si nous ne sommes que deux, que le canon de blanc ponctue l’acte de pêche. Merci à Christophe du magasin Planète Pêche et Cycles de Beaune (21) pour ce cadeau très utile !

 

Nous replions à 11h00, je suis quand même content car je suis en tee shirt et il fait chaud !!!!!, la prochaine sortie je met le short et les patraches (nom local des chaussures ouvertes d’été)  !

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Ca n’a pas été l’ascension des brochets à la barque !

  1. Hervé says:

    Jolie la lame pour déboucher les bouteilles !!!

  2. Alban says:

    Pas facil torcy et leduc ces derniers jours.. A quand un article sur les animations de lame par cathy ? Moi j’avoue en avoir quelques unes dans mes boîtes, qui ne servent que très rarement..